Les blablas de la présidente d’LSF…Avant nous, mystère…

Vous être nombreux à me demander si je sais quelque chose sur le passé du galgo ou du podenco que vous venez d’adopter et c’est tout à fait légitime.

On a tous envie de savoir ce que celui qu’on a choisi et qu’on aime à la folie, a bien pu vivre avant nous pour mieux le comprendre et appréhender ses peurs.

Mais malheureusement, je ne le sais pas, sachant que nous récupérons ces chiens dans des perreras (fourrières) où ils sont acheminés par leurs propriétaires pour y être sacrifiés. Pour ceux que nous  trouvons errant dans les rues, c’est le même mystère…

Certains sont abandonnés dans les refuges par les galgueros eux-mêmes. Mais là encore, tout se fait rapidement, ils signent un document officiel attestant qu’ils cèdent leurs chiens et ils tournent les talons.

Par contre, certains galgueros sont connus pour être plus ou moins durs avec leurs chiens ; mais là encore, à quoi bon le savoir, puisque de toute façon, nous devinerons ce qu’ils ont enduré suivant leurs comportements et leur état physique.

Les galgos et les podencos craintifs ayant été plus malmenés que ceux qui sont sociables, il n’y a pas besoin de connaître leur passé pour le comprendre.

De toute façon, les galgos et les podencos ont tous la même histoire. Ils vivent en meute dans des taudis, dorment à même le sol et crèvent de faim toute leur vie. Ils n’en sortent que pour les entraînements et la chasse

Et puis, quand ils ne servent plus à rien, quand ils sont trop usés ou fatigués, pas ou plus suffisamment performants, ils sont déclassés et la mort sera leur seul salut.

Voilà, le passé du loulou que vous avez ou que vous allez adopter se résume à ça.

C’est frustrant car on a tous envie de savoir.

Moi la première, je me demande toujours comment celui qui les a possédés avant moi a pu leur faire du mal, tellement je les aime.

Comment a-t-il pu ne pas voir cette bonté pure dans leurs regards ?

Nous sommes tous obligés de faire avec ça, le principal étant de les aider à se reconstruire et de leur offrir une nouvelle et belle vie faite de respect et d’amour.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

9 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF…Avant nous, mystère…

  • 12 janvier 2021 à 23 h 11 min
    Permalien

    nous savons bien qu’ils n’ont pas ete dorlotés avant nous, alors plus ou moins ? Mystère, leurs cicatrices corporels, leurs peurs ancrées sont les témoins de leur vie de misère avant que nous les adoptions. Quelquefois, quandMAGUY est sur son fauteuil perso devant les flammes du poele je lui dit tout bas « tu vois , ceux qui t’ont fait du mal ne sont pas si heureux que toi maintenant »!

    Répondre
  • 12 janvier 2021 à 19 h 21 min
    Permalien

    J’ai Dalta depuis le 11juillet 2020,c’est un amour de chien,
    C’est vrai elle a des peurs sans savoir pour quoi, avec le temps et de la tendresse ça s’estompe

    Répondre
  • 12 janvier 2021 à 15 h 29 min
    Permalien

    Je vous souhaite à vous et toutes vos équipes ainsi que les équipes Espagnoles mes meilleurs voeux pour 2021 et vous renouvèle toute mon admiration pour ce que vous faites.
    Effectivement on aimerait savoir ce que toutes ces pommes d’amour ont subi mais peut-être que quelque part il ne vaut mieux pas, tant notre peine qui est déjà immense de les voir comme ça serait décuplée.
    Il faut penser à leur avenir et à ce nouvel horizon qui s’offre à eux.
    Encore plein de belles choses pour cette novelle année et plein de sauvetages et d’adoptions 😊
    A très bientôt de vous lire

    Répondre
  • 12 janvier 2021 à 12 h 56 min
    Permalien

    Mme, Tous mes bons voeux pour vous et tous les bénévoles en France et en Espagne. Vous les sauvez
    et grâce à vous ils retrouvent des familles qui les aimeront et avec le temps je l’espère arrive à oublier leur martyr, en tout cas le pire est derrière eux.
    Je vous embrasse.

    Bien Cldt

    Répondre
  • 12 janvier 2021 à 11 h 19 min
    Permalien

    oui comme le dit m Houlard peut etre qu envoyer des photos des galgos qu ils ont soigné leur ferait plaisir de voir qu ils sont bien tombés et que leur investissement aupres d eux les valorise
    perso GRETA 3 mois a la maison , tres craintive est mieux et depuis trois jours que nous accueillons ELMA elle est plus joyeuse veut jouer dehors et reclame sa part de caresses alors qu ‘elle attendait qu on vienne à elle et ne s attendait pas à des caresses ; ca fait tellement plaisir qu ‘elle sorte de sa coquille , on veut tellement les rendre heureux mais on desire que ca vienne d ‘eux aussi pour que ca reussisse ; patience on y arrivera avec et pour elles ;
    qu il n ‘y ai plus de galgos à adopter car tous seraient heureux en espagne voici un voeux pour tous ceux qui oeuvrent pour que ca existe un jour tres proche

    Répondre
  • 12 janvier 2021 à 9 h 51 min
    Permalien

    Belles paroles,Mme Brochot, qui vont droit au cœur….La nouvelle vie, la vraie vie de nos galgos et podencos commence lorsqu’ils montent dans le camion de l’espoir….A nous, adoptants, de tout faire pour qu’ils oublient…..un peu…..leur triste passé…..!!!!!!!!

    Répondre
    • 12 janvier 2021 à 11 h 10 min
      Permalien

      Entièrement d’accord avec vous…à nous adoptants, de leur offrir maintenant une belle vie et de faire en sorte qu’ils oublient leur enfer d’avant ..si c’est possible…

      Répondre
  • 12 janvier 2021 à 9 h 33 min
    Permalien

    Bonjour,
    J ai pensé au dernier transport de la semaine dernière surtout en voyant les conditions météorologiques en Espagne, a Madrid….j espere que le voyage c est bien passé…bravo pour le chauffeur ….car les routes devaient être difficilement pratiquables…..
    Bonne journée à vous et une pensee émue pour les galgos qui sont encore dans les refuges en Espagne…courage

    Répondre
  • 12 janvier 2021 à 8 h 47 min
    Permalien

    C sur qu’on aimerait connaître leur passé. Lola (Athénéa) vient de Arco Natura et j’aurais aimer correspondre avec eux et leur envoyer des photos mais je n’arrive pas à trouver de liens, site ou autres c bien dommage. C tellement agréable d’échanger avec Maïté qui est la bonne fée de la FBM.
    Bonne journée à tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *