Elma sera dans notre transport du 9 janvier et elle n’attend plus que vous…Galga à adopter via LSF

A Tobarra la vie n’est pas facile, c’est une province encore très rurale. Dans les rues des villages alentours, on y croise encore des carrioles tirées par des ânes qui se prennent de grands coups de schlague, s’ils n’avancent pas assez vite.

Elle vient de là Elma…

Inutile de vous dire que les galgos là-bas valent bien moins que rien. Ils sont souvent détenus par les gitans qui font du trafic et qui en vivent. Ils les élèvent pour les revendre ou pour leur propre compte, le but étant de faire un maximum d’argent et d’en dépenser le moins possible. Les chiens sont très peu nourris, vivent dans des taudis en sous-sol, souvent dans des caves bien à l’abri des regards indiscrets et sous bonne garde afin d’éviter les vols.

Les bonnes femelles seront mises à la reproduction et vivront des années d’esclavage.

Vous imaginez bien que lorsque les bénévoles de Tobarra trouvent des galgos dans la rue qui ne portent pas de puces électroniques, elles sont constamment sous la menace des communautés de gitans qui en revendiquent la propriété mais sans pouvoir la prouver. Souvent ils viennent au refuge mais Carmen refuse de leur rendre, puisque sans puce électronique, un chien n’est la propriété de personne, même en Espagne. Parfois, elles se font agresser dans la rue, alors elles évitent de se promener seules dans des endroits isolés

Elles ont bien du courage toutes ces jeunes femmes Espagnoles qui s’engagent dans ce combat au risque et au détriment de leur propre vie.

Il y a souvent des tentatives de vols au refuge et nous avons d’ailleurs dû faire installer une alarme avec des caméras de surveillance pour protéger les galgos du refuge.

Il y en a 5 actuellement, trois sont adoptés Dora, Ariel et India et elles voyageront le 9 janvier mais, par sécurité, et pour soulager les bénévoles qui sont toujours très angoissées à l’idée de ce qui pourrait arriver, nous avons décidé de sortir les deux autres, Elma et Penny.

Je vais commencer par Elma : son corps était couvert de cicatrices et quand elle est arrivée au refuge elle était affamée et très soumise, elle suivait les autres partout pour se rassurer.

Et puis au bout de quelques jours et une fois que son ventre a été bien rempli, elle a commencé à montrer de la curiosité envers les bénévoles et il ne lui a fallu que 2 semaines pour comprendre qu’elle était en sécurité et que plus rien de mauvais ne pourrait lui arriver.

C’est une galga d’un tout petit gabarit , elle est calme et très gentille, certes un peu timide lorsqu’elle ne connaît pas, mais le temps fera son œuvre. C’est une petite qui s’adaptera facilement dans un environnement approprié. Elle mérite de trouver une bonne famille où il y aura au moins un autre chien car elle est très attachée à ses congénères.

La balle est dans votre camp, si vous avez un coup de cœur pour elle, n’hésitez pas à remplir notre formulaire en ligne.https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption/

Elle sera dans notre transport du samedi 9 janvier et n’attend plus que vous

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-9-janvier-fbm-petits-refuges/

Elma est née le 27 02 2018, mesure 60 cm et est compatible avec les chats

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Contact LSF : 0660153750 (pas de SMS). Attention, l’adoption doit être un acte réfléchi / Demandes compulsives ou inadaptées au descriptif du chien présenté, merci de vous abstenir.

3 réflexions sur “Elma sera dans notre transport du 9 janvier et elle n’attend plus que vous…Galga à adopter via LSF

  • 30 décembre 2020 à 17 h 08 min
    Permalien

    comme je vous comprends Odile !!!! pas possible de regarder ailleurs quand on est au courant de ce qui se passe en Espagne avec nos galgos et podencos qu’on affectionne tant !!!! alors les familles qui ont un jardin et qui aiment les chiens, peuvent leur consacrer du temps, leur offrir de bonnes gamelles, un panier douillet et beaucoup d’attention et d’amour, et de la patience je vous jure qu’un jourvous serez accroc à ces merveilleux compagnons

    • 31 décembre 2020 à 10 h 52 min
      Permalien

      Bonjour !
      J’ai une amie qui fait partie de l’association des Galcos depuis qques années, qui en possède 1 d’ailleurs. Elle m’avait convaincu. Il y a maintenant 4 ans j’avais fait une demande d’adoption à cette même association qui a refusé car nous ne rentrons pas à midi. En effet nous sommes absents la journée. J’ai été déçue mais si c’est pour le bien être de l’animal j’ai trouvé cette démarche très bien de la part de l’association.
      Nous sommes en maison, avec terrain, en Alsace. Nous possédons un chat, Gribouille, chat de gouttière, peureuse, de 13 ans. Notre fils de 19 ans fait des études et rentrent le week-end… en ce moment étudie à la maison. Bien que nous n’avons fait aucune démarche depuis 4 ans, nous sommes tjs prêts à l’adoption d’un chien si c’est urgent , pour lui offrir une 2ème chance.
      Bravo pour ce que vous faites pour eux, votre implication et sans doute votre ténacité !
      Cordialement
      Sophie Prouteau

  • 30 décembre 2020 à 11 h 58 min
    Permalien

    Ma Elma.. Tu es si belle !! La vie est tellement dure pour vous la-bas !! Je te souhaite de vite sortir de la pour trouver ta famille et être enfin bien traité !! Tu mérites de la douceur.
    Bravo à vous, toutes ces belles personnes qui vous sauvela vie !! Même si c est dangereux vous y aller !! Je suis très reconnaissante pour tout ce que vous faites !! Merci !!!

Commentaires fermés.