Au revoir Dali et bonjour petit Milo, bienvenue dans ta nouvelle vie…Bodeguero à adopter via LSF

Bonjour les amis du blog de Lévriers sans Frontières,

Je me présente, je m’appelle Dali. Enfin non, maintenant Tatie Stéphanie m’appelle Milo.

Comme pour changer de peau, elle a changé mon nom quand mes adoptants m’ont rendu à l’association en octobre 2020.

J’en profite pour leur faire un p’tit clin d’œil et leur souhaiter un joyeux Noël, vous avez bien le bonjour de Milo !!

Je ne suis pas un galgo, ni un podenco mais un bodeguero et nous aussi nous sommes maltraités par les chasseurs Espagnols.

Il parait que j’étais un vilain garçon alors du balai et sans concession.

L’abandon est, de nos jours, la solution à tous les problèmes. Quand un chien ne rentre pas dans le moule, on s’en débarrasse, c’est aussi simple que ça.

Tous ces changements m’ont beaucoup perturbé. J’étais au refuge d’Ecija depuis longtemps déjà, j’ai quitté mes copains et ma routine pour me retrouver dans une famille qui attendait beaucoup trop de moi. Vous les humains vous êtes tellement exigeants et impatients.

Enfin bref, me voici très vite catalogué de petit tyran et rendu au bout de trois mois à l’envoyeur !!

C’est nounou Stéphanie qui m’a pris sous son aile et effectivement elle a constaté que j’étais un petit Dali complètement perturbé. J’avais comme des crises d’angoisse. D’un seul coup je me mettais à aboyer et à avoir peur comme s’il y avait des fantômes autour de moi qui voulaient me faire du mal et je me mettais à tenter de les attaquer pour me défendre. Mais, comme en réalité il n’y avait pas de fantômes et bien je m’attaquais moi-même en me mordant les flancs.

Je ne faisais pas ça au refuge, Sonia l’a affirmé, j’étais un p’tit Dali normal, joueur et affectueux.

C’est arrivé tout d’un coup lorsque j’ai été adopté et on n’a pas d’explication à ça.

C’est un drôle de comportement qui peut dérouter je le conçois et il fallait juste l’analyser et essayer de comprendre ce qui se passait en moi.

En fait ce n’était pas moi, ces crises je ne les gère pas, c’est une forme d’épilepsie partielle, comme si j’avais des hallucinations, un peu comme vous lorsque vous buvez un coup de trop si vous voyez ce que je veux dire ..

Chez LSF, tout a été fait pour trouver ce que j’avais, ils ne m’ont pas laissé tomber. Ils auraient pu me faire euthanasier en pensant que j’étais fou à lier, c’est ce que la majorité des gens auraient fait.

Mais chez LSF, on n’abandonne jamais un chien, jamais. Chaque rescapé a le droit à la vie et bénéficie de tous les soins quoi qu’il en coûte .

Alors j’ai été emmené chez un neurologue qui m’a fait des tas de prises de sang, puis j’ai passé une IRM et on m’a fait une ponction du liquide céphalo-rachidien. Au début il y avait une suspicion de tumeur au cerveau.

Mais rien de tout cela, il s’agit d’une forme d’épilepsie partielle, mais ça n’a rien à voir avec l’épilepsie classique : je ne perds pas conscience, je ne convulse pas, je chasse juste les démons qui n’existent pas et je me mords les flancs.

Un traitement a été mis en place qui n’est pas très efficace pour l’instant alors un autre va être essayé.

Mais depuis que je suis chez nounou, je vais bien mieux, je suis plus apaisé parce qu’elle a appris à me gérer lorsque je fais une crise et j’en fais de moins en moins. Ici on m’aime comme je suis.

Mis à part ça, je vais vous parler de Milo maintenant et on oublie Dali…

Je suis gentil, un bon petit chien câlin, j’adore les papouilles, j’ai tout appris avec nounou Stéphanie, elle a eu beaucoup de patience avec moi et je la remercie pour cela, sans oublier Stéphane son mari et ses enfants aussi.

J’ai appris à vivre avec les chats, il y en a plein ici !!

Par contre, j’ai un caractère de cochon avec mes congénères mâles, je suis un peu jaloux et je fais mon petit chef. J’ai un peu peur des hommes que je ne connais pas aussi.

J’espère que père Noël m’entendra et que la vie me sourira enfin.

Voilà, je vous ai tout dit, alors si vous voulez en savoir plus sur moi n’hésitez pas à téléphoner à nounou Stéphanie au 0660097712 et si vous désirez m’adopter à remplir le formulaire en ligne.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption/

Je suis né le 30 06 2016, je mesure 47 cm. Je suis en accueil dans le 59

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/france/

Attention, l’adoption doit être un acte réfléchi / Demandes compulsives ou inadaptées au descriptif du chien présenté, merci de vous abstenir.

6 réflexions sur “Au revoir Dali et bonjour petit Milo, bienvenue dans ta nouvelle vie…Bodeguero à adopter via LSF

  • 23 décembre 2020 à 19 h 05 min
    Permalien

    Stéphanie !! c’est dans ce foyer accueillant que nous avions été chercher notre adorable Tinny. Cétait il y a un peu plus de 3 ans. Je me rappelle le chat tigré, l’allée du jardin …..Nous étions venus en camping car et notre chatte handicapée avait réussi à sortir pour visiter le coin !!!!!! Cà c’était pas prévu mais tout s’est bien passé. Nounou Stéphanie avait un ptit coup de coeur pour Tinny, çà rassure de voir de quelle façon nos chiens sont accueillis, soignés et éduqués

  • 23 décembre 2020 à 12 h 10 min
    Permalien

    Merci à lsf de ne jamais baissé les bras,vous êtes des gens biens. Lorsque j’ai adoptée ma pod il y a bientôt 3 ans elle avait un problème de trachée et alors, sa première crise très violente a commencé au bout de quelques semaines,mon véto a semblé dépasser par le cas. Un chirugien apres une journée de scanner Irm et prises de sang multiples a diagnostiqué un collapsus trachéal avec au final une pose d’un stent pou6lui permettre de mieux respirer,le problème c’est qu’elle n’a pas supporté le stent qui lui irritait encore plus la trachée donc toux non-stop. Retrait du stent et une proposition du chirurgien : l’euthanasie… un nouveau jeune véto proche de chez nous nous a proposé un traitement piqures d’anti inflammatoires que nous avons appris à faire et pipette d’analgésiques anti toussif sur 3 jours. Lorsque qu’elle est en crise nous recommençons le traitement depuis plus d’un an aucunes crises sauf cette nuit. La nuit fût blanche mais a présent elle dort paisiblement. Milo a droit à une belle vie d’être aimé et pris en charge s’il le faut. Les animaux ne sont pas des marchandises et lorsque l’on s’engage c ‘est pour toujours, Milo trouvera des gens biens je lui souhaite c’était un petit chien normal avant l’adoption le stress et les peurs qu’il a engrangé ne sont pas arrivées par hasard ,du temps pour se reconstruire et beaucoup d’amour feront le reste, avec sa famille d’accueil il n’aura aucun mal ,merci aussi a eux.

  • 23 décembre 2020 à 11 h 27 min
    Permalien

    J’ai regardé longtemps ce petit père quand il était en Espagne. Mais mon gros dalmatien ne supporte plus les mâles en vieillissant, alors je n’ai pas cédé à mon coup de coeur, et j’ai bien fait, Milo n’aurait pas été heureux chez moi. Oui, l’adoption se réfléchit, tout doit être paramétré, calibré, soupesé. Le retour à la case départ est bien trop grave, preuve en est. Courage Milo, le meilleur est devant toi maintenant que la famille LSF t’a pris sous son aile…

    • 23 décembre 2020 à 19 h 07 min
      Permalien

      çà arrive assez souvent que 2 mâles ensemble çà ne se passe pas très bien malheureusement

  • 23 décembre 2020 à 10 h 48 min
    Permalien

    Bonjour
    Stéphanie je la connais. Et c’est sans savoir que c’était lui j’ai vu Milo chez cette déléguée LSF samedi après midi avec ma Perle ( ancienne Pinta) qu’elle a eu la gentillesse de me confier. Je peux dire que ce qui est noté sur Milo est exact. Il fait un peu le patron mais vient chercher la caresse. C’est juste un Loulou que personne n’a compris jusqu’à cette nouvelle Tatie. Je lui souhaite de trouver la personne idéale pour lui. l faut lui donner la place qu’il mérite. J’espère qu’il va vite la trouver.
    Bon courage à toutes les personnes, accueil, refuges , bénévoles etc….

  • 23 décembre 2020 à 8 h 10 min
    Permalien

    Bonjour,
    Merçi de ne pas céder à la facilité…
    Merçi de ne jamais, jamais rien lâcher, même quant …
    Merçi pour les loulous…
    Merci à vous… 😉

    Douce Vie à l’Equipe
    L’Aveyronnais

Commentaires fermés.