Les blablas de la présidente d’LSF…Le méritez- vous ? Qui êtes- vous …

Les Galgos sont des chiens merveilleux mais ce ne sont pas des chiens comme les autres parce qu’ils portent derrière eux un lourd passé de maltraitance, d’humiliation et de privation.

Ce sont des êtres sensibles qui, très souvent, ont des peurs ancrées de l’humain qui les a tant malmenés depuis leur plus jeune âge.

Ils n’ont jamais vécu dans des maisons et lorsqu’ils arrivent dans vos foyers, ils ont tout à apprendre, tout à comprendre, tout à assimiler et vous devrez faire preuve de patience sans jamais les brusquer et encore moins les malmener. Le moindre cri, la moindre saute d’humeur seront pour lui une source d’angoisse et vous ne ferez que renforcer ses peurs.

Sa seule arme sera alors la fuite pour échapper à ce qu’il a toujours connu, la violence et les coups.

Vous devrez faire preuve de douceur et de patience à son égard, ne lui imposer aucune contrainte, ne pas lui demander ce qu’il sera incapable de vous donner.

Vous devrez le respecter, l’aimer plus que de raison pour l’emmener vers votre monde, celui qu’il ne connaît pas.

Il est devenu au fil des années un chien à la mode parce qu’il est beau, parce qu’il est différent physiquement, parce que son passé vous touche et que vous avez envie de sauver un être qui a souffert.

Mais avant de vous engager dans un projet d’adoption, posez-vous ces simples questions :

Est-ce que vous adoptez un galgo pour vous ou pour lui ?

Êtes-vous prêts à quelques sacrifices ?

Lorsque vous prenez la décision de franchir le pas après avoir mûrement réfléchi, vous prenez  également celle de vous engager moralement envers l’association qui vous l’aura confié et envers les bénévoles Espagnols qui l’auront sauvé d’une mort certaine.

Vous devez être conscient que rien ne sera facile et que le risque de fugue est constant.

La fuite étant sa seule arme pour échapper à ses peurs parce qu’un galgo ne sera jamais agressif, jamais il n’affrontera l’humain tant il y est soumis.

Lorsque qu’un galgo est en fugue, il retrouve très vite ses instincts sauvages, il peut survivre des semaines, voire des mois en pleine nature.

Le galgo est un chien de chasse, son instinct sera plus fort que tout ce que vous aurez essayé de lui inculquer, courir est un besoin essentiel pour lui, comme de respirer.

Il est également un chien de meute, la présence d’un congénère est très souvent vitale et essentielle à son équilibre, ils sont solidaires entre eux et ils se  reconnaissent parce qu’ils n’ont jamais côtoyé d’autres races.

Le galgo n’est pas un chien à mettre dans toutes les mains mais comment deviner qui vous serez une fois que nous aurons le dos tourné. Qui se cache derrière vos sourires, vos belles paroles et vos promesses ?

Qui êtes- vous ? Méritez- vous le galgo que nous allons vous confier ?

A toi mon ange perdu, pardonne-moi ne n’avoir pas vu qu’il ne te méritait pas ….

44 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF…Le méritez- vous ? Qui êtes- vous …

  • 18 novembre 2020 à 11 h 10 min
    Permalien

    De tout coeur avec vous, vos délégués, les bénévoles d’Espagne…qui sauvent et pour qui le coeur est en sang, quand une telle tragédie éclate.
    Tant de joie la veille de lire qu’Otoko était retrouvé…et tant de peine, à ne pouvoir en dormir, en lisant votre post le lendemain.
    Vous avez fait confiance, et ne vous reprochez rien….on espère tant qu ils trouvent de bonnes familles.
    Mais la sensibilité de chacun est différente….pour certains ce n’est, comme la dis ce monsieur, qu’un chien !!!!
    Et vous ne pouviez prévoir que cette personne, ne respecterait pas les consignes.
    Déjà entre amis, on est parfois surpris après des années d’un comportement que l on n’aurait jamais imaginé.
    Alors, il est difficile par une simple rencontre, pré-visite et questionnaire , de savoir que derrière une adoption…se trouve un être abject…insensible, bourru et rustre.
    La majorité de nous, aurions couru chez un vétérinaire en voyant sa patte, mais Monsieur a sans doute garder des vaches, pour ne pas comprendre, à quel point est sensible un galgo et pour préférez faire une saoulerie, au lieu de prendre soin de ce petit être qui avait bravé des km dans la peur et les intempéries.
    Vous avez fait tout ce que vous pouviez, en espérant son bonheur.
    Otoko que ton voyage soit doux et heureux en courant sur la douceur des nuages.
    Va en paix et prends soin d’Odile en séchant ses larmes.
    Vous êtes nombreux à prendre soin des galgos et podencos….parce qu ils méritent le plus doux des foyers.
    Mon cheval de combat…les trauma, car chaque petit pas, mérite tout l’or du monde.
    Câlins Otoko

    Répondre
  • 18 novembre 2020 à 11 h 07 min
    Permalien

    Bonjour Odile, surtout ne vous en voulez pas , vous ne pouviez pas savoir ! Vous faites avec vos amis espagnols un formidable travail,

    Répondre
  • 17 novembre 2020 à 19 h 19 min
    Permalien

    je suis otoko et je suis tous ceux qui souffrent de la cruauté des humains de part le monde

    Répondre
  • 17 novembre 2020 à 17 h 11 min
    Permalien

    Bon courage à vous, ce que vous faites est très beau.

    Répondre
    • 18 novembre 2020 à 11 h 41 min
      Permalien

      bonjour.
      J’ai oublié l adoption d’un galgo senior.pour une simple raison. Étant épileptique,je risque de faire un crise dans la rue et lâché la laisse. Même si il existe des trakeur maintenant
      Tout comme vous dit.il faut prendre conscience de ce que l’on peut et dois leur apporter/respect avant tous
      J entendrais ça à tous les chiens/chats..

      Au faite comme j’ai été scolarisé en Flandres j’ai confondu le mot coin et le mot niche/panier/canapé
      Un grand merci pour ce que vous faites

      Répondre
  • 17 novembre 2020 à 16 h 36 min
    Permalien

    Je pense a otoko elle qui pensait avoir une vie meilleure mais malheusement elle est tombee chez un pourri oui je n ai pas d autre mots pour nommer cette personne pour moi ce n est pas un etre humain comment peut-on laisser souffrir

    Répondre
  • 17 novembre 2020 à 16 h 03 min
    Permalien

    Merci et encore merci Mme Brochot pour votre dévouement, votre amour et votre combat pour tous ces Loulous d’amour qui ont tant soufferts. Effectivement, ces chiens ont un lourd passé de maltraitance derrière eux mais avec du temps, de la patience, et beaucoup d’amour, on y arrive !!! J’oubliais, le respect, ce respect que tout être vivant à le droit et qui leur a tant manqué !!
    Bien sûr, cela ne se fait pas rapidement mais petit à petit, chacun à son rythme. Certains mettrons quelques mois, d’autres des années, mais peu importe, il est là près de vous, en sécurité, à l’abri de l’humiliation, de la faim, des raclés….
    Petit à petit, il va découvrir sa nouvelle vie, sa vraie famille dont il fait entièrement parti !!
    Il va vite découvrir que la cuisine française est très, très……. bonne et sera certainement à table avant vous !!! Les câlins, à ces câlins tant espérés arriveront timidement mais alors là ……. ce sera une grande victoire !! Les siestes faites avec votre loulou, les bras dans les pattes, écoutant sa respiration paisible ou ses soupirs…
    Mme Brochot, continuez ce merveilleux combat pour ces êtres merveilleux que sont ces chiens, galgos, podencos ou autres…. Vous êtres leur sauveur et leur ange gardien !!
    Merci aussi à toute cette chaîne de solidarité pour nos Loulous, de l’Espagne à la France !!
    Je suis vraiment peinée pour Otoko, il est malheureusement tombé sur un être vil, avare, mauvais, égoiste, méchant…. Personne ne pouvait deviner…. Non, personne.

    Répondre
  • 17 novembre 2020 à 15 h 54 min
    Permalien

    Bravo Odile pour cet hommage magnifique. Je suis très choquée par ce qui est arrivé à Otoko et espère que ce.monsieur ne s’en tirera pas si facilement. MERCI ENCORE À TOUS EN FRANCE ET EN ESPAGNE. Au 12 décembre si le covid nous le permet

    Répondre
    • 18 novembre 2020 à 8 h 39 min
      Permalien

      Bonjour, mou aussi, très choquée. Y a t il des sanctions possibles contre ces individus ?

      Répondre
  • 17 novembre 2020 à 15 h 50 min
    Permalien

    Odieux salopard que celui qui est responsable de la mort d’Otoko … Il n’est malheureusement pas le seul du genre car beaucoup de chiens sont maltraités. Mais cela ne se sait pas car ça reste dans la sphère privée. L’idée d’un fichier, officiellement tenu et déclaré cnil comme il se doit, est une bonne idée. Cela éviterait que des maltraitances identifiés retournent acquérir un animal

    Répondre
  • 17 novembre 2020 à 14 h 32 min
    Permalien

    Je pense à Otoko et n’arrive pas a penser à autre chose mais Odile vous ne devez pas culpabiliser des faux des fourbes des vicieux des menteurs sont légion. Ce couple lambda ressemble un peu à monsieur et madame tout le monde ils réunissaient tous les critères pour une bonne adoption que faire de plus si ce n’est de croire au genre humain. Pour un duo de crevures nous sommes nombreux à être honnêtes investis dans nos adoptions et de vouloir réellement sauver des animaux. Je vous remercierai jamais assez de nous avoir fait confiance pour yuli,mista,et Fredy nôtre vie avec eux n’est que bonheur et harmonie. Nous avons besoin de vous car vous êtes une dame de Caractère mais tellement merveilleuse

    Répondre
  • 17 novembre 2020 à 14 h 23 min
    Permalien

    Tout est dit Madame c’ est exactement ça , mais voyez vous la nature humaine est parfois d’ une imbécilité telle , la veulerie aussi , il n’ y a qu’ à voir ces élections américaines , on ne peut même pas s’ imaginer que cela existe et bien si, la bêtise crasse existe , les cons ça existent et il y en a de plus en plus c’ est une véritable invasion ,il va falloir mettre la barre très haute lors des adoptions c’ est tout juste s’ il ne faut pas avoir un Master de psychologie !!!!!! courage Madame je rêve que tout ne soit pas perdu ,me too i have a dream

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *