Les blablas de la présidente d’LSF / La double peine…

Alors que les galgueros  (chasseurs Espagnols)  se débarrassent massivement de leurs chiens en cette pleine saison de chasse…

Alors que nos refuges sont déjà plein à craquer, c’est la double peine pour tous ces malheureux qui ne peuvent compter sur nous, les associations, pour en sortir.

Cette année 2020, restera à jamais marquée par cette terrible pandémie qui a bouleversé le cours de nos vies.

Le 14 novembre devait être le jour de notre transport que nous avons dû, malheureusement, reporter au 12 décembre à cause du confinement, en espérant que nous pourrons maintenir nos engagements car nous ne savons pas à quelle sauce nous allons être mangés.

Confinement, déconfinement, semi- confinement…, nous sommes à la merci des directives injustes de nos dirigeants, alors que les magasins de bricolage sont pleins à craquer, que la chasse en France a été réouverte…, il est interdit de prendre sa voiture pour venir chercher un chien adopté !!

Sans parler des dossiers en cours qui sont bloqués puisque nous ne pouvons pas nous déplacer pour faire les visites pré-adoption.

Voilà où nous en sommes et comme des couillons nous attendons tous fébrilement le 1er décembre pour savoir ce que nous allons avoir le droit de faire au pas.

Des mesures prises au compte-gouttes, sans se préoccuper des conséquences et du stress qu’elles engendrent pour chacun d’entre-nous.

Tous ces galgos et ces podencos qui ne sortent pas des refuges prennent la place d’autres qui auraient pu y entrer et qui vont donc mourir dans les perreras.

Mais que vaut la vie d’un chien en cette période de pandémie ?

Je tiens à remercier nos adoptants qui comme nous s’adaptent tant bien que mal à cette situation.

Et chaque jour je pense aux protecteurs Espagnols qui, comme nous, sont obligés de faire avec…..

Merci à tous ceux qui continuent à faire confiance en LSF, comme vous le savez nous mettons tout en œuvre pour faire au mieux et pour chacun de nos rescapés. Tous nos galgos et nos podencos à adopter sur le site de Lévriers sans Frontières, sans oublier ceux qui sont en famille d’accueil en France et qui comptent eux-aussi sur vous.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

14 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / La double peine…

  • 11 novembre 2020 à 10 h 00 min
    Permalien

    Courage à vous Odile et tous mes bénévoles qui vous seconde dans vos missions de sauvetage !
    On croise les doigts pour que les prochains transports ne subissent pas d’annulation également…

  • 11 novembre 2020 à 8 h 54 min
    Permalien

    Moi je ne ferai pas de blabla et pas non plus de conseils car je sais que tous les bénévoles qui gravitent autour de ces associations savent mieuX que moi ce qu’il est possible de faire ou non
    Patience patience pour tous les toutous du prochain transport. .
    Mes inquiétudes vont plus à tous ceux trop nombreux qui attendent malheureusement dans le couloir de la mort faute de place dans les refuges
    Mais le vrai problème pour voir un jour une lueur d’espoir c’est quenfin les autorités prennent conscience de la situation et qu’il y ait une véritable législation de mise en place afin que ces ordures n’aient pkus les moyens d’agir en toute impunite …..quand on aura compris ça on aura fait un grand pas sans aller sur la kune

  • 10 novembre 2020 à 20 h 32 min
    Permalien

    Oui je viens de voir le message. Peut être que l on peut demander une autorisation spéciale a la préfecture pour venir retirer nos loulous.
    Ou bien peut on demander de l aide a la fondation 30 millions d amis qui est bien connue. C est une idée comme une autre.
    En plus lors de la réception des loulous y’a pas de contact physique.
    C n importe quoi . la chasse elle c’est autorisée. La c ‘est pour sauver des animaux.
    J espère avoir ma petite Tirsa.

  • 10 novembre 2020 à 17 h 44 min
    Permalien

    Bon courage à toute l’équipe. Allons positivons. Ce sera pour le 12 décembre. D autant plus que nous allons agrandir la famille avec une petite Love.Je pense bien à vous et à tous les animaux en souffrance

  • 10 novembre 2020 à 13 h 05 min
    Permalien

    situation exceptionnelle , remède exceptionnel , le transporteur peut peut être déposer les loulous chez leur adoptant directement ?

    • 10 novembre 2020 à 17 h 06 min
      Permalien

      Non ça ce n’est pas possible

  • 10 novembre 2020 à 11 h 16 min
    Permalien

    Bonjour je suis tout a fait d accord avec Stéphanie et Anne Marie ,son altesse n en à rien à battre des désidératas de la population (des sans dents selon son expression ) , tout est fait pour ses copains les chasseurs et autres qui réduisent à néant la prise en compte de la souffrance animale. PH. TURPIN

  • 10 novembre 2020 à 11 h 03 min
    Permalien

    Dans ce confinement  » adouci », nous voyons tous bien QUI est particulièrement visé donc sanctionné !!! Nous sommes tous conscients bien sur ! Je pense très fort et chaque jour aux pauvres loulous derrière les barreaux qui espèrent une autre vie et je murmure dans l’oreille de mes loulous :qu’ils ont une sacré chance d’être avec moi….Allez Odile je croise les doigts que le transport du 12 Décembre puisse se faire !Courage à toi et à tous en Espagne !

    • 10 novembre 2020 à 23 h 19 min
      Permalien

      Bs je viens de lire la triste nouvelle que vous devez avoir pour ne pas faire votre voyage et surtout la tristesse de tout ces pauvres chiens mais je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas de solution auprès du gouvernement Espagnol pour arrêter les viandar de faire des atrocités à ces chiens je me pose beaucoup de question à ce sujet.mb

  • 10 novembre 2020 à 10 h 53 min
    Permalien

    Bien dommage en effet que vous ne puissiez au plus vite effectuer un nouveau sauvetage car s’il y a bien un dérivatif à toute cette détresse ambiante c’est de pouvoir consacrer un bon moment de la journée à nos compagnons à quatre pattes. Nous pouvons les câliner , les masser , les embrasser (alors que c’est risqué avec les humains paraît-il), leur faire part de toutes nos appréhensions et aussi de toutes nos joies, les mêler à nos jeux(courir, danser, marcher)… Ils sont constants, toujours présents et nous pouvons lire dans leur regard, leur amour inconditionnel. C’est le meilleur antidote à la déprime que je connaisse.

  • 10 novembre 2020 à 9 h 25 min
    Permalien

    Une fois encore, Odile, vous avez tenu des propos sensés devant une situation qui l’est de moins en moins ! En témoignent les dispositions prises depuis le début de cette « invasion virale » : ordre, contre ordre, tout et son contraire et, au final, une population, soit terrorisée, soit excédée….. Et ce sont toujours les mêmes qui subissent : les plus faibles parmi les humains et les animaux.
    J’espère que vous allez pouvoir organiser ce prochain sauvetage, le 12 décembre 🤞!
    Ces messieurs du gouvernement et leur conseil scientifique vont peut-être lâcher du lest à l’approche de Noël ! Quitte à reconfiner en début 2021 ! (Honnêtement, je souhaite que ce ne soit pas à nouveau le cas , trop c’est trop !).
    Je pense bien à vous, votre équipe et toutes celles et ceux qui œuvrent en Espagne pour maintenir cette aide indispensable envers galgos, podencos et autres animaux.

  • 10 novembre 2020 à 8 h 56 min
    Permalien

    je suis d’accord avec vous moi aussi les règles incompréhensibles des guignols qui nous gouvernent me désole et m’énerve ,compliqué de sauver et d’aider dans animaux dans le besoin par contre tuer est autorisé , dimanche 40 voitures de chasseurs arrétés dans une petite forêt près de chez moi tous le monde agglutiné parait qu’ils régulent les sangliers qu’ils ont lâchés il y a deux ans au même endroit, les gens s’entassent dans les transports et grandes surfaces mais pas de risque par contre petits commerces fermés particuliers sorties à 1km et 1h autour de chez soit limité à 6, je suppose que le COVID a peur de la foule et s’attaque aux personnes seules.
    J’ai envoyé en Mail à Mr Macron sur son site il parait que l’on a le droit pour lui faire part de mon mécontentement de la gestion de la crise il s’en fout peut être mais ça défoule et si son site débor(dait de nos plaintes peut être que son Altesse daignerait réfléchir

    • 10 novembre 2020 à 10 h 46 min
      Permalien

      On peut envoyer un e-mail à la présidence de la République ? Ça me donne des idées 💡💡💡

Commentaires fermés.