Les blablas de la présidente d’LSF / Pardon Bambou…

C’est mi-juillet que nous sommes intervenus sans ménagement chez la personne qui détenait Bambou depuis mai 2019, une  petite Podenca que j’avais sorti d’une perrera avec d’autres qui allaient être sacrifiés comme elle.

https://levriersansfrontiere.com/2019/03/30/tous-ces-pauvres-malheureux-sortis-dune-perrera-et-pris-en-charge-par-lsf-ont-besoin-de-vous/

Cette personne  l’avait prise en accueil, puis très peu de temps après son arrivée , a décidé de la garder car elle l’aimait follement et prétendait qu’il n’y avait qu’elle qui pouvait s’en occuper, personne d’autre n’aurait été à la hauteur de cet amour fusionnel qui les liait l’une à l’autre.

Depuis plus de nouvelles, à chaque fois que je lui téléphonais pour lui demander de payer Bambou et de m’envoyer des photos, je n’obtenais que des promesses et des beaux discours. La petite allait très bien, elle avait évolué favorablement et vouait à sa protectrice un amour infini. Foutaise !!

Une personne forte en gueule, une très grande manipulatrice à qui on pourrait donner le bon Dieu sans confession. Elle a berné tout le monde, la déléguée de l’époque  qui avait monté le dossier et moi également mais au fil du temps j’ai compris à qui j’avais à faire.

Quand Cathy et Isa  se sont engagées au sein d’LSF, je leur ai confié ce dossier délicat. Prise contact avec la personne même promesses, même longs et beaux discours.

Elles se sont présentées une première fois à son domicile mais sans succès.

Puis quelqu’un nous a alertés concernant les conditions de vie déplorables de Bambou, il devenait donc urgent d’intervenir.

Mi-juillet, un dimanche matin à 9 h pétantes, nos deux courageuses déléguées  se sont présentées à son domicile pour une opération commando, accompagnées de leurs conjoints. C’était la seule solution pour nous de sortir cette pauvre Bambou des griffes de cette folle.

Bambou vivait dans sa merde et dans sa pisse, dans un local insalubre. L’enfer après l’enfer…..

Cette personne évolue avec ferveur sur les réseaux sociaux, se présente comme une protectrice engagée en PA , prend des animaux en accueil et se permet en plus de critiquer  les associations qui je la cite «  se font du fric sur le dos des animaux ». C’est le pompon !!

Il faut savoir que ce genre de malades mentales   évolue souvent dans le milieu de la protection animale, un vivier pour elles, puisqu’elles trouvent de quoi assouvir leurs pulsions malsaines en prenant des animaux en accueil ou en les adoptants. Un peu comme les pédophiles qui travaillent souvent au contact des enfants.

Elles prennent de préférence des animaux en grande détresse de cette façon, elles bénéficieront d’une certaine forme de reconnaissance sur les réseaux sociaux. Ces personnes sont souvent insoupçonnables mais il y a une chose qui doit alerter, c’est qu’elle ne publie que très rarement des photos de leur intérieur et qu’elles ne font jamais entrer personne chez elle.

C’est donc Isabelle déléguée de la Gironde  qui a gardé Bambou en accueil mais le chemin sera long pour cette petite qui était déjà fort traumatisée et qui l’est encore tout autant, si ce n’est pire encore….

C’est avec patience qu’Isabelle tente jour après jour d’apprivoiser Bambou.

Nous allons bientôt la proposer à l’adoption sur notre site.

58 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Pardon Bambou…

  • 19 août 2020 à 14 h 19 min
    Permalien

    Marie-Odile moi je vous approuve complètement dans votre façon d’agir et de placer ces animaux au mieux et en pensant surtout à eux. J’ai 66 ans je comprends et j’approuve n’en déplaise à certaines personnes.
    Léchouilles de Bean,Dastan,Tiko et Gaby

    • 19 août 2020 à 17 h 45 min
      Permalien

      Moi j’en ai 58 et mon mari 65 et nous commençons également à penser à l’avenir de nos nombreux chiens, beaucoup sont âgés et nous ne les remplacerons pas . C’est juste une question de bon sens

Commentaires fermés.