Deux Galgos et un Whippet retirés à une famille pour maltraitance par négligence et pris en charge par Lévriers sans Frontières

C’est en partenariat avec la SPA que l’association Lévriers sans Frontières est intervenue en France pour la prise en charge de trois Lévriers qui ont été retirés à leur famille pour maltraitance par négligence.

Deux Galgos et un Whippet

Une famille qui a accumulé des chiens et toutes sortes d’animaux au fil des années et qui vivaient dans des conditions d’hygiène déplorables.

Le propriétaire n’a trouvé rien de mieux que d’aller attacher un de ces pauvres malheureux dans la forêt pour s’en débarrasser. Un acte odieux puisqu’il aurait pu y mourir de faim et de soif si des promeneurs n’étaient pas passés par là …

C’est comme ça que la SPA a pu remonter à cette famille et a constaté l’état déplorable dans lequel vivaient  les animaux qui visiblement n’étaient plus du tout sortis depuis bien longtemps.

Il y avait Senorito et Kika d’une maigreur extrême, déshydratés et couverts de vermine.

Deux galgos qui ont vécu le même calvaire en Espagne et en France, c’est abominable.

Ils avaient été placés tous les deux, il y a 8 ans, par une association qui a cessé son activité.

Oh ils ont certainement été heureux les premiers temps et puis les chiens se sont accumulés, les moyens financiers ont manqué et ce fût l’escalade …comme c’est souvent malheureusement le cas chez les gens qui adoptent compulsivement.

Et puis il y avait le petit Nemo qui vivait dans sa pisse et dans sa merde, adopté il y a 3 ans via une association également, qui n’avait certainement pas pris la précaution de faire une visite pré adoption…..

Senorito est Kika sont très liés, tous les deux amoureux et donc inséparables, ce fût une évidence pour nous. Elle a12 ans et lui 10 ans. Nous n’avions pas le droit de les empêcher de s’aimer pour l’éternité, puisqu’ils s’aimaient depuis tant d’années pour le pire.

Tous les trois n’étaient plus vaccinés et n’avaient bénéficié d’aucun soin depuis bien longtemps, nous avons faire retirer 11 dents à Kika, la pauvre chienne avait une bouche dans un état déplorable. Et Senorito est tombé malade.

Je les ai accueillis quelques jours à Villette dans la maison de Beethoven,

vous les auriez vu heureux d’être libres, comme si c’était leurs premières vacances, ils regardaient les oiseaux voler comme si c’était la première fois qu’ils en voyaient.

Et puis ils sont partis en accueil chez Nicole, notre déléguée de l’Oise.

Le petit Nemo, lui a tout de suite été adopté par une de nos anciennes familles d’accueil mais qui nous l’a rendu  parce qu’il a fait tomber une petite de 3 ans en courant.

Et oui, un whippet ça court, pauvre bougre, lui qui n’avait jamais eu ce plaisir là, a été sanctionné immédiatement pour ça !!!

Les mousquetaires d’LSF sont donc allés le rechercher samedi dernier.

La fin de l’histoire est belle quand même puisque notre Nicole a décidé de garder nos deux amoureux.

Ou ils vont couler des jours heureux …

Et notre petit Nemo est adopté de nouveau  par Céline une fidèle d’LSF mais bon, ça ne veut plus rien dire tout ça, proche ou pas, de nos jours se on débarrasse d’un chien comme on se débarrasse d’un meuble . J’espère que cette fois c’est la bonne pour lui , pauvre ange ..

Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont participé à ce sauvetage .

Bonne route mes anges…

18 réflexions sur “Deux Galgos et un Whippet retirés à une famille pour maltraitance par négligence et pris en charge par Lévriers sans Frontières

  • 20 juillet 2020 à 10 h 34 min
    Permalien

    Oui il doit y avoir un suivi régulier et durant de longues années pour chaque animal placé chez des adoptants. J ai maintes et maintes fois soulignè cette lacune mais apparemment il n en n a pas été tenu compte car il il y a de plus en plus de maltraitances. 1 animal a droit au respect a la protection et a l amour toute sa vie autant que l etre humain et je pense que la Spa n est pas souvent a la hauteur pour le suivi

    • 22 juillet 2020 à 17 h 56 min
      Permalien

      Mais dans ce genre de situation, on ne dis pas de qu’elle peine à écopé le maître, et si ils ont un suivi psychologique car ces gens là sont certainement limités dans leurs têtes. ..ols faut absolument les empêcher de recommencer. Amende. Prison etc…

  • 18 juillet 2020 à 13 h 35 min
    Permalien

    Bonjour je pense mais c est sûrement pas facile, qu il faudrait un suivi dans les familles qui adoptent. Moi je suis de la Sarthe par exemple je peux vérifier si ça se passe bien chez les adoptant et même chercher des bénévoles si y a besoin. Cdt Rachel

Commentaires fermés.