Les blablas d’un chien abandonné…

Je suis votre chien galgo, un podenco ou autre, peu importe, nous avons tous la même valeur.

Je suis celui que vous attendez depuis des semaines ou des mois parfois.

Celui que vous avez sorti de la misère et à qui vous avez promis amour et fidélité pour l’éternité.

Celui pour lequel  vous vous êtes tant apitoyé.

Celui pour lequel vous avez versé tant de larmes de crocodile lorsque vous l’avez vu descendre du camion pour la première fois.

Celui par lequel vous nous avez tous roulés dans la farine.

Celui avec lequel vous avez posé, le sourire jusqu’aux oreilles sur la photo d’adoption.

Mais ça c’était avant…

C’était le temps de  l’euphorie, le temps où vous étiez tout feu tout flamme pour moi.

Juste le temps que vous passiez à autre chose et peu importe à quoi.

MOI, le chien je ne vaux plus rien et c’est sans compassion que vous me rendrez à l’association.

L’adoption est pourtant un engagement et doit être un acte réfléchi.

Je suis un être sensible fait de chair et de sang avec un cœur et une âme.

Je ne suis  pas un jouet dont vous pouvez disposer à votre gré.

Je ressens des émotions, je souffre lorsque vous m’abandonnez.

Mais ça vous l’oubliez trop souvent

Me trahir c’est rompre le pacte que vous avez signé en bas du contrat d’adoption.

Me trahir c’est aussi rompre la confiance que l’association vous a accordée en vous confiant un de ses protégés.

Me restituer c’est m’abandonner.

Celui qui commet cet acte ne vaut pas plus cher qu’un galguero

Un galguero lui n’a jamais rien promis à son chien.

A  Némo, à Gabi, à Colones et à tous ceux qui suivront…

31 pensées sur “Les blablas d’un chien abandonné…

  • 14 juillet 2020 à 12 h 02 min
    Permalink

    Bonjour.
    Tout à fait ,des familles ne sont pas sélectionnées sans aucune raison valable ,et par des déléguée sans aucune psychologie .
    Dommage pour eux

    • 14 juillet 2020 à 21 h 13 min
      Permalink

      Je peux comprendre la frustration des gens qui voudraient adopter en appartement.J’ai eu la même lors de l’adoption de mon BA ,à Paris.Tout c’est en effet bien passé, nous habitions près du parc de saint cloud, alors grandes balades détachées, copains à gogo….
      ,5 ans plus tard nous sommes en maison avec jardin et avons franchi le pas de l’adoption d’un jeune podenco.
      Et je réalise que pour mon titi, l’appart n’aurait vraiment pas été une bonne idée.
      Il est super câlin, collé à nous, suffisamment obéissant…..mais voilà un bruit inconnu, un joggeur en pleine forme, des enfants qui jouent en criant..
      .et c’est la fuite, sans prévenir. Alors en balade,au contraire de mon loup, en laisse , harnais de sécurité. Pas de risques.
      Alors oui le jardin, il est totalement détendu, il se défoule, court à s’envoler.Et il est magnifique mon titi.
      Cela , pour lui n’aurait pas été possible en appart , alors je ne suis pas sûre qu’il aurait été aussi heureux.Pourtant l’amour aurait été le même…

  • 14 juillet 2020 à 11 h 48 min
    Permalink

    A chacun de mes loulous adoptés, je dis :
    Aujourd’hui je t’aime + qu’hier et – que demain…..
    Courage Odile….Bisous virtuels mais SOLIDAIRES !

  • 14 juillet 2020 à 11 h 47 min
    Permalink

    Je ne pourrais jamais comprendre que l’on abandonne son chien, son chat ou autre comme un objet
    Comment ne pas imaginer leur désarroi, leur peur, leur tristesse, moi qui est adoptée un malheureux « oublié » sur l’autoroute durant la période de transhumance estivale ?
    Je prie pour que ceux capables de faire cet acte soient eux aussi abandonnés un jour quand ils seront vieux et incapables de se défendre
    Rien n’excuse cet acte immonde
    Toutes mes félicitations à vous Mme Brochot et à votre équipe, aux bénévoles français et espagnols ! A toutes ces personnes sans qui ces sauvetages magnifiques ne seraient pas possibles. J’aimerais tant pouvoir vous aider aussi autrement qu’avec de modestes contributions financières
    J’espère qu’un jour, je pourrais vous solliciter pour une vraie adoption.
    Courage à vous tous

  • 14 juillet 2020 à 11 h 15 min
    Permalink

    Un animal, ça se mérite. Et certains n’en méritent pas ! Il faut prendre conscience qu’on s’engage pour 10, 15 ans, voire plus… pourquoi ne pas diffuser une liste de ces « abandonnants »,afin que jamais plus ils en aient l’occasion ? Un peu comme les délinquants sexuels. Pour empêcher qu’ils récidivent avec un autre malheureux qu’ils renverront comme une marchandise avariée.
    Merci Vincent l’Aveyronnais pour ton bon sens, pas très courant ces temps-ci .

  • 14 juillet 2020 à 10 h 27 min
    Permalink

    Les « vrais » adoptants aiment déjà leur chien avant qu’il n’arrive et sont prêts à accepter le caractère du chien, à s’adapter à lui et non l’inverse !!!
    Quelle tristesse pour ces loulous !!!
    Et pour ceux qui s’impliquent beaucoup dans ces sauvetages, vous devez être écœurés !
    Je compatis et vous souhaite beaucoup de courage.

  • 14 juillet 2020 à 10 h 15 min
    Permalink

    pourquoi ne pas les dénoncer ouvertement tous ces sales cons qui abandonnent ces malheureux qui ont déja tant souffert, j’espère seulement que leurs enfants feront pareil lorsqu’ils deviendront encombrants

  • 14 juillet 2020 à 10 h 05 min
    Permalink

    Bla bla bla….
    Bonjour,
    j’apprécie vos bla bla pleins de bon sens sur la de l’engagement; « pour le meilleur et pour le pire »…
    Malheureusement pour moi, j’apprécie moins, ce mode de vie sociétal qui banalise l’hyper consommation, le « tu prend, tu jettes »en toutes choses.
    Je trouve qu’il rend les gens trop impatients; incapable de se sentir heureux sans le dernier modèle de ….
    je déplore un rythme de vie imposé par certains dictas, d’ou découle cette incapacité fréquente à se poser et réfléchir à la portée de ses engagements.
    Est-ce voulu? Ce n’est pas le sujet; mais beaucoup l’accepte comme une « vérité obligatoire ».
    je regrette que « l’Engagement » de certains s’étiole si facilement à la 1ere complication. Ils veulent un jeune chien pour le mettre à leurs mains et n’assume pas le fait qu’il ait une adolescence tumultueuse. Le chien tire trop dans les escaliers; il est fugueur; il est…. Imparfait….
    Ils veulent « le beurre, l’argent du beurre, et la laitière avec … »
    Alors je me pose des questions sur leurs mode de gestion de leurs vie pro, de l’éducation des enfants, de leurs vie de couple… #digression
    Il n’y a pas d’école de la maturité, du respect de la parole donnée, de l’engagement…
    A mon sens, ce travail était dévolu aux parents, grand-parents, au système scolaire et associatif ( foot/danse…etc).
    Nous récoltons donc maintenant ce que nous avons tous semé sur quelques générations…#digressionbis

    Un grand merci sincère aux « engagé(e)s » qui font face, à leurs manières au quotidien…
    « Que la réflexion nous gagne. »
    Vincent l’Aveyronnais

  • 14 juillet 2020 à 9 h 50 min
    Permalink

    Texte très fort, mais hélas on le lira encore dans quelques temps pour un autre….
    Merci Odile.

  • 14 juillet 2020 à 9 h 43 min
    Permalink

    BRAVO ! Mme Brochot .
    J’exagère peut-être et je n’ai pas de conseils à vous donner mais pourquoi ne pas joindre ce »blabla » à chaque demande d’adoption ? Les personnes dignes d’être des adoptants ne s’en offusqueront pas ,ils seront en accord avec vous . Quant aux autres …..Méfiance !

  • 14 juillet 2020 à 9 h 30 min
    Permalink

    Que c triste de vous lire ce matin, que c triste de lire que des loulous sont renvoyés à la case départ sans explication seulement parce qu’ils ont cessé de plaire. Quand je vois le bonheur que mes loulous me donnent jamais je ne pourrais m’en passer. Ignobles individus passez votre chemin la prochaine fois vous n’avez rien à faire parmi nous

    • 14 juillet 2020 à 10 h 20 min
      Permalink

      Et parfois à l’inverse une famille n’est pas
      « sélectionnée «  sans savoir pourquoi. Car certains oui on tout cela en tête et une vraie envie de donner de l’amour. Comme quoi un simple formulaire ne suffit pas… ce n’est certainement facile pour personne.

      • 14 juillet 2020 à 12 h 57 min
        Permalink

        Quelle tristesse…. pauvres loulous 😪 un second abandon… eux qui croyaient enfin avoir droit au bonheur….
        Pourquoi adopter sachant que ces loulous ont connu la pire misère et ne seront pas « parfaits » du jour au lendemain?! Pourquoi les jeter comme un kleenex sale?! Eux qui ne demandent qu’à s’acclimater à la vie de famille et être AIMÉS…
        Courage à vous Odile car vous faites tout pour ces loulous malheureux afin de les rendre heureux….

      • 14 juillet 2020 à 13 h 19 min
        Permalink

        C est écœurant, que d égoïsme et d irresponsabilité.. Comment ces pauvres chiens peuvent ils retrouver confiance en l humain…

      • 14 juillet 2020 à 13 h 45 min
        Permalink

        Bonjour .je comprends pas trop pourquoi le fait de vivre en appartement on ne peut adopter un podanco. J’ai une amie qui en a adopter un ,et il et plus souvent canapé et grande ballade le terrain ne l’intéresse pas .
        Alors je suis écoeuré que l’on donne pas une chance à ces personnes car moi j’aimerais en adopter un mais je vais être en appartement et mon amie en a un que je promène quatre fois par jour de grande ballade avec mon pinscher et je l’adore car je suis retraite
        Merci de me répondre bonne journée laisser l’heure une chance plutôt que d’être enfermé dans un chenil
        Ou à des personnes qui ont un jardin et qu’il les laisse seune toute la journée
        Il faut mieux avoir un petit chez soi et être présent pour eux voici mon coup de gueule

        • 14 juillet 2020 à 15 h 16 min
          Permalink

          Tout à faire d accord. L amour ne compte pas en hectare et en durée mais en qualité

          • 14 juillet 2020 à 17 h 23 min
            Permalink

            Oui d’accord mais nous devons prendre tous les critères en compte et suivant les besoins du chien alors non l’amour ne suffit pas !!

Commentaires fermés.