Les blablas d’un chien abandonné…

Je suis votre chien galgo, un podenco ou autre, peu importe, nous avons tous la même valeur.

Je suis celui que vous attendez depuis des semaines ou des mois parfois.

Celui que vous avez sorti de la misère et à qui vous avez promis amour et fidélité pour l’éternité.

Celui pour lequel  vous vous êtes tant apitoyé.

Celui pour lequel vous avez versé tant de larmes de crocodile lorsque vous l’avez vu descendre du camion pour la première fois.

Celui par lequel vous nous avez tous roulés dans la farine.

Celui avec lequel vous avez posé, le sourire jusqu’aux oreilles sur la photo d’adoption.

Mais ça c’était avant…

C’était le temps de  l’euphorie, le temps où vous étiez tout feu tout flamme pour moi.

Juste le temps que vous passiez à autre chose et peu importe à quoi.

MOI, le chien je ne vaux plus rien et c’est sans compassion que vous me rendrez à l’association.

L’adoption est pourtant un engagement et doit être un acte réfléchi.

Je suis un être sensible fait de chair et de sang avec un cœur et une âme.

Je ne suis  pas un jouet dont vous pouvez disposer à votre gré.

Je ressens des émotions, je souffre lorsque vous m’abandonnez.

Mais ça vous l’oubliez trop souvent

Me trahir c’est rompre le pacte que vous avez signé en bas du contrat d’adoption.

Me trahir c’est aussi rompre la confiance que l’association vous a accordée en vous confiant un de ses protégés.

Me restituer c’est m’abandonner.

Celui qui commet cet acte ne vaut pas plus cher qu’un galguero

Un galguero lui n’a jamais rien promis à son chien.

A  Némo, à Gabi, à Colones et à tous ceux qui suivront…

31 pensées sur “Les blablas d’un chien abandonné…

  • 15 juillet 2020 à 12 h 43 min
    Permalink

    Bonjour,
    A ces trois familles qui ont abandonné leurs chiens respectifs, je leur souhaite tout le malheur du monde. Je prie pour cela. Espèce d’imbéciles heureux.

Commentaires fermés.