13 réflexions sur “Les Galgos et les Pocencos adoptés de Lévriers sans Frontières

  • 13 juillet 2020 à 20 h 59 min
    Permalien

    Ce samedi 11 Juillet 2020, DROGO est venu rejoindre notre famille. Il a été accepté par mes 2 autres loulous (1 malinois : DAISY – 12 ans et 1 LHASSA APSO : JETHRO – 6 ans) tous deux ayant été abandonnés par leurs précédents « humains ». DROGO, un peu stressé (on le comprend facilement, on ne lui a rien expliqué, il atterrit chez des humains inconnus, dans un lieu totalement différent de ce qu’il connaissait). Néanmoins, en quelques heures, il s’est détendu, venu faire des câlins, à découvert nos espaces verts et le quartier avec les 2 autres chiens. Je m’attendais à de « petites bêtises » durant la nuit et les jours suivants : et bien non, il a été propre de suite : aucun pipi ni caca à l’intérieur. De plus, il est d’une grande douceur avec tous le monde : humains, chiens, hormis les chats (attention lors des balades). Par contre, il vient de découvrir les chevaux (eux aussi sauvés de l’abattoir), la chèvre (elle aussi abandonnée) et les vaches des fermiers environnants – Un peu surpris, mais sans plus de réaction . Et tous ça en 2 jours – GENIAL ce DROGO. Un AMOUR DE CHIEN !

  • 13 juillet 2020 à 11 h 15 min
    Permalien

    Quelques nouvelles de Francisco, le noiraud peureux……Bof, un terrifié, on a connu, c’était notre Nino d’amour qui a emprunté l’arc en ciel des doudous le jour du déconfinement ; il était noir, lui aussi, taulard et au bout de deux ans et demi nous nous étions apprivoisés…et fin terrible ; pour en revenir à cisco, enfin Francisco, pas de canapé ni de fauteuil, mais une banette avec un gros coussin….c’est son choix….il dort dans la cuisine avec Dona et Edward ; pas de pipi, pas de caca dès la deuxième nuit…Aucune peur pour franchir la porte …au contraire, si l’on veut qu’il soit dans le jardin…il faut fermer l’entrée de la maison ; les promenades ne sont pas ses tasses de thé, mais il suit, il préfère gambader dans le jardin, libre à l’heure qu’il est ; il n’a absolument pas envie de fuguer, s’il ne voit pas son Papa il le cherche et pleure…Mais il faut garder les privilèges à Edward, du style le réveil de maman après avoir grimpé l’escalier quatre à quatre et en bondissant sur le lit….Aie, tu fais mal, grosse brute… du style j’acceuille Papa en premier, parce que c’est MON POPA, toi, t’es arrivé après….
    Enfin, vous l’avez compris, tout se passe à merveille, comme quoi les peureux peuvent changer complètement de comportement lorsqu’ils sont aimés et avec des copains…Alors aimez un peureux, il vous le rendra au centuple

  • 13 juillet 2020 à 8 h 18 min
    Permalien

    Quel bonheur pour ces loulous. Bonne chance pour un nouveau départ

Commentaires fermés.