Après dix années au refuge d’Ecija, trois vieux chiens sont enfin libres..Même pas en rêve, on aurait pu l’imaginer …Tout simplement merci

Même pas en rêve, on aurait pu l’imaginer …

Ça s’est passé tout à fait par hasard, comme quoi parfois il fait bien les choses le hasard…

Caramelo,

https://levriersansfrontiere.com/?s=caramelo

il a suffi de cette photo de lui publiée sur les réseaux sociaux pour que mon regard s’accroche au sien et pour qu’il nous jette sa pauvre vie en pleine figure … une vie entière de taulard, 9 années passées derrière les murs du refuge d’Ecija …

Et puis le hasard a encore frappé, toc toc ….. C’est qu’il n’était pas tout seul Caramelo dans sa cellule,

il y avait Burdy aussi, un vieux poilu noir positif à la leishmaniose qui était destiné lui aussi à crever ici …

Et c’est Christine une de nos fidèles adoptantes qui l’a vu à côté de Caramelo sur une photo et elle s’est dit, et lui ???

Lui, c’est un vieux poilu noir de 12 ans et qui a passé sa vie ici. Lui, il avait encore moins d’espoir, lui, il était là depuis tellement longtemps que personne n’aurait pu imaginer qu’il en sorte vivant !!

Et bien il était là en chair et en os hier, je l’ai beaucoup regardé essayant de m’immiscer dans sa petite tête de chien paumé pour essayer d’imaginer ce qu’il pouvait bien penser…

Pauvre Burdy tout d’un coup comme ça, perdre tous ses repères pour se retrouver ailleurs…

Ça allait quand même parce qu’à côté de lui il y avait son pote Nando

Ah oui, je ne vous l’ai pas dit, en fait le hasard a frappé encore une troisième fois, toc toc…

Ils étaient trois dans la même cellule, il y avait aussi le gros lourdaud de Nando  et qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à Caramelo, c’était à s’y méprendre. Qui est qui ?

Personne n’aurait pu craquer pour lui, sauf que le hasard à fait sonner mon téléphone. Dring, dring ….

Allo !  Bonjour Odile, c’est Madame Benoît, mon mari et moi souhaiterions adopter Caramelo sauf qu’il l’est déjà, pas de bol !!

Mais j’en ai un autre à vous proposer, c’est le même, c’est son vieux pote Nando lui aussi positif à la leishmaniose, peut-être son frère on ne sait pas mais voilà lui a un gros défaut, il aboie très souvent et on ne sait pas pourquoi…

Il aboie comme pour hurler son ennui, comme pour en appeler aux Dieux du ciel de le délivrer de ses chaînes et de lui offrir une autre vie loin d’ici, loin de ce pays où les podencos et les galgos ne valent rien et moins que rien, même pas la balle d’un fusil .

Ça y est c’est fait, tu es libre toi aussi Nando

Ils sont remontés tous les trois hier, les trois potes de cellule qui ont purgé 10 années de refuge.

Inespéré ……Ils étaient fous de joie à Ecija , ils ne pouvaient même pas y croire, même pas en rêve ils ne l’auraient imaginé.

C’était difficile pour eux de se quitter au bout de tant d’année et je voudrais être dans leurs petites têtes pour les consoler et leur expliquer que je n’avais guère le choix, j’espère qu’ils ne m’en voudront pas de les avoir séparés.

Merci le hasard et merci à ces trois adoptants d’avoir ouvert leurs cœurs et les portes de leurs foyers à ces trois oubliés…

Caramelo adopté par Marie-Rose

Budy par Marie-Christine

Nando adopté par Mr et Mme Benoit

Tout simplement merci

21 pensées sur “Après dix années au refuge d’Ecija, trois vieux chiens sont enfin libres..Même pas en rêve, on aurait pu l’imaginer …Tout simplement merci

  • 28 juin 2020 à 18 h 20 min
    Permalink

    Quelles belles adoptions !
    Un grand merci à ces 3 familles qui ont ouvert leurs coeurs et leurs maisons à ces 3 oubliés. Beaucoup de bonheur à tous.

    Répondre
  • 28 juin 2020 à 16 h 02 min
    Permalink

    Vos écrits sont convaincants,Mme Brochot, vos photos sont belles, vous donnez envie d’adopter …. . À chaque transport, tous les loulous peuvent vous dire merci pour votre engagement sans faille et votre grand cœur…..et tous les adoptants aussi…..!!!!Une belle réussite à votre actif que ce transport là….!!!!!!

    Répondre
    • 28 juin 2020 à 19 h 56 min
      Permalink

      QUELLE BELLE ADOPTIONS
      BRAVO AUX ADOPTANTS
      CES PETITS COEURS VONT AVOIR UNE FIN DE VIE BIEN DOUILLETTE
      JE SUIS VRAIMENT CONTENTE POUR EUX
      IL Y A TELLEMENT DE BONHEUR A ADOPTÉS

      Répondre
  • 28 juin 2020 à 16 h 01 min
    Permalink

    Beaucoup de choses se passent dans leur petite tête….mais une seule chose repasse et repasse…..est-ce que je vais rester avec môman pour toujours ? Budy avait 1 an environ lorsqu’il a été jeté, comme une merde, au-dessus du mur du refuge. Puis adopté et…..rendu au refuge ! Sa jeune vie ne l’a pas épargné, ni son petit coeur. Et pourtant Budy a de l’amour à revendre…Arrivé hier Samedi à 16h et depuis il est collé à moi, comme une moule à son rocher, en demande de caresses ! Il a la cataracte aux deux yeux et dès que je ne suis plus dans sa ligne de mire, il fait le loup….Mes cinq autres loulous ont compris que pour l’instant Budy avait besoin d’être tranquille pour poser ses lourdes malles. Budy a un peu peur de mes galgos et ma Saint Bernard, quand 50 kgs se déplacent, Budy croit que c’est une vache (lol)…le temps fera son oeuvre ! Que Vickie se rassure, Budy sera soigné, aimé !. Merci Odile de m’avoir fait confiance, une fois de plus… Bon Dimanche à toutes et tous.

    Répondre
  • 28 juin 2020 à 15 h 11 min
    Permalink

    Merci à vous tous, que de bonheur inattendu. J’adore ces bonnes nouvelles. Je viens de rencontrer un couple sur la promenade à Royan, un de ces couples de retraités qui se baladent tranquillement avec leurs deux galgos, eux aussi ont dépassé le milieu de leur existence. Je leur adresse un petit coucou, ils n’ont que des mots d’amour pour décrire les facéties de leurs deux chiens. Nous sommes sur la même longueur d’ondes, c’est facile alors d’entamer la conversation. Téa, ma galga, couine car elle me sait bavarde et ne supporte pas d’être inactive, là, sur un trottoir alors je me dépêche de croiser les informations, donner quelques conseils de vécu. La veille, à La Rochelle, après avoir déposé ma petite fille à l’école, j’ai rencontré une charmante dame qui promenait son galgo: Bowie (ex Martes).Nous avons parlé de l’association, des qualités des galgos, des inquiétudes de cette nouvelle adoptante(15 jours avant le confinement et première rencontre avec un coreligionnaire) et Téa couinait car elle s’impatiente toujours lorsque je lie conversation…j’essaie pourtant d’être brève et concise afin que nous puissions reprendre notre promenade au plus vite. J’ai l’impression qu’elle va finir par redouter de rencontrer le moindre galgo lors de nos sorties. Pourtant, quel bonheur de partager avec des adoptants responsables …

    Répondre
  • 28 juin 2020 à 13 h 06 min
    Permalink

    Ils vont tout découvrir de la vie dans une magnifique famille, enfin il était temps pour eux, merci aux adoptants qui vont leurs donner tout leurs amours. Merveilleux

    Répondre
    • 29 juin 2020 à 12 h 14 min
      Permalink

      Un magnifique dénouement pour ces 3 loulous 3 belles familles avec j’en suis certaine beaucoup d’empathie pour les animaux qui ont eu beaucoup de misères de maltraitances mais aussi beaucoup de solitude dans ces refuges malgré la gentillesse et le dévouement des bénévoles que je salue respectueusement. Merci une fois de plus à Odile sans qui rien de tout cela ne serait possible. Cette femme a vraiment un sacré tempérament que je respecte et que j’admire. Bonne route les loulous et gros smoutzs.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *