Le témoignage d’Edwige et Pascal / Une belle histoire d’amour entre deux humains et deux chiens…

Bonjour à tous,

Poli et Téla le début d’une histoire d’Amour entre deux humains et deux chiens.

Le 07 janvier nous avons perdu Calypso notre petite Bruno du Jura, elle avait un cancer de la gorge son troisième de l’année et ne mangeait plus, nous avons pris la douloureuse décision d’abréger ses souffrances.
Nous avions déjà eu 6 chiens de saint Hubert avant et nous avions toujours dû les emmener pour leur dernier voyage.

La douleur étant trop intense à chaque fois nous nous étions jurés qu’avec Calypso  se serait la dernière de nos 4 pattes. Nous avons tenu 11 jours sans papattes à la maison, c’est pourquoi

le samedi 18 janvier ma femme et moi avons décidé de nous rendre au siège de l’association LSF pour voir s’il n’y avait pas un galgo ou une galga à adopter.

Ce jour là nous ne savions pas qu’ il y avait portes ouvertes et une arrivée de plusieurs malheureux.

Nous avons fait la connaissance d’Odile, la présidente, qui nous a présenté Poli un grand galgo blanc emmitouflé dans un manteau car le fond de l’air était frais.

Nous l’avons pris en laisse et promené dans le pré qui borde le siège, de suite Poli s’est montré cool et obéissant, il est resté près de nous sans tirer comme s’il nous avait toujours connus. En tout cas il appréciait de se dégourdir les pattes. Pour se rendre dans le pré nous devions passer le long des boxes qui contenaient les arrivés du jour, et ma femme a croisé les deux petits yeux d’une galga tremblante et recroquevillée sur elle-même dans un panier, qui l’ont fait craquer. En revenant du pré nous sommes repassés devant le box de la petite traumatisée et ma femme me l’a fait remarquer.

Après discussion avec Odile, une déléguée s’est déplacée chez nous le jour même, puisque nous habitons à 5 km, et il nous a été permis d’adopter Poli, puisque la maison remplissait les critères requis.

Nous avons donc rempli le formulaire pour l’adoption de Poli…

Mais il y avait cette petite traumatisée qui n’était pas adoptée et qui devait partir en famille d’accueil le jour même.

Nous avons donc insisté auprès d’Odile pour adopter aussi la petite qui se prénomme Téla. Odile a cédé à notre demande en acceptant le fait qu’un compagnon lui serait profitable pour son épanouissement.

Nous avons donc réalisé deux adoptions ce jour là, et sommes repartis avec Poli et Téla.

(Poli et Téla n’ont été prévus pour remonter qu’au dernier moment.)

Arrivée à la maison Téla a monté les escaliers sans peur et s’est de suite installée sur le canapé comme si elle y était habituée.

Poli que nous avons renommé Bowie pour son élégance n’a pas tardé à la rejoindre. Dites voir on dort bien mieux sur un canapé que sur du béton…

Téla se détend petit à petit. Malgré le fait quelle reste craintive et nous fuit encore quelque peu.

Nous la caressons le plus possible pour lui prouver que toutes les mains des hommes ne font pas que du mal.

Dormir à deux l’un contre l’autre c’est encore plus rassurant et personne pour vous donner des coups.

«On est au chaud, les maîtres sont gentils, ils ne crient pas, ils ne nous frappent pas, le bonheur d’une nouvelle vie qui commence.»

Une petite promenade dans les rues d’Arcis, nous sommes sages, les gens nous regardent.

BOWIE et TÉLA côte à côte mais c’était avant le confinement…

Les canapés ne sont plus assez grands ! Bowie est très câlin , la preuve ici avec Edwige..

Et là avec Pascal pour une petite sieste.

Bowie est aussi très joueur, il y a tellement de bêtises à faire dans une maison. «J’aime bien jouer avec mes maîtres et leurs enfants Lenny et Keenan, on fait des sacrées parties»

«Le coussin n’a pas résisté à mes dents, c’était très amusant de le déchirer, on ne m’a pas grondé ni battu ! il faut bien que jeunesse se passe.»

«L’heure du repas! De bonnes croquettes avec une petite gâterie en fin de repas. Nous nous remplumons petit à petit. »

Au bout de trois mois Téla est moins craintive, même s’il lui arrive de nous éviter de temps en temps, et se laisse aller à quelques facéties. Elle vient d’elle-même chercher des caresses et bisous.

Elle commence à jouer timidement avec Bowie. Que de progrès en trois mois. Tout n’est pas gagné car avec nos enfants de 22 et 24 ans les rapports sont distants, elle les craint encore.

Téla et Bowie se sont faits assez vite à la maison !!

ils ont pris leurs repères et ont été propres en deux trois semaines. Les chats qui passent, doivent passer au loin.

Bowie est très affectueux avec Téla, avec une pointe de jalousie. La demoiselle sait se faire respecter quand il est trop entreprenant.

Voilà, pour l’instant tout ce passe bien ! Et je pense que cela va continuer.

Vivement le dé-confinement qu’on fasse une belle balade.

Croyez vous qu’il va pousser ?

Téla et Bowie prennent le soleil.

Les lévriers ne nous ont jamais très attiré, nous les trouvions trop maigres voir fragiles, mais tout compte fait ce sont des amours qui méritent que l’on s’intéresse  à eux et surtout à leurs malheurs.

Aidons les galgos et podencos de toutes les manières que l’on peut, à échapper à leurs tortionnaires.

Merci Edwige et Pascal pour ce beau témoignage et à bientôt pour une belle balade.

Si vous aussi vous désirez raconter votre histoire d’amour , n’hésitez pas à m’envoyer vos textes accompagnés de vos photos à : directionlsf.international@gmail.com

( Surtout ne perdez pas patience, tous les témoignages seront publiés mais cette rubrique est victime de son succès et il y a une longue file d’attente )

Si vous désirez adopter un Galgo ou un Podenco, n’hésitez pas à consulter le site de Lévriers sans Frontières et à remplir un formulaire de demande d’adoption. Dès réception nous vous contacterons.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

13 réflexions sur “Le témoignage d’Edwige et Pascal / Une belle histoire d’amour entre deux humains et deux chiens…

  • 10 mai 2020 à 11 h 16 min
    Permalien

    Bonjours, et merci à tous pour vos messages d’encouragement.

    Edwige et Pascal

  • 3 mai 2020 à 10 h 18 min
    Permalien

    Edwige, Pascal, un grand merci pour ces deux adoptions. Deux belles adoptions parce que vous avez laisser notre patrone choisir. Et quel paradis vous leur offrez, une grande maison et un superbe jardin. On sait combien ces deux loulous vont être heureux. Encore un grand merci pour eux, et à LSF.

Commentaires fermés.