Le témoignage de Christine / Je t’aime tant mon Cembro…

J’avais envie de témoigner de ma vie avec Cembro et répondre à votre proposition car je vous lis chaque jour et les témoignages de ces histoires me font pleurer. Je ne sais pas si je vais raconter une belle histoire mais je vais essayer car Cembro a bien bouleversé ma vie.

«Nous sommes en 2016, cette année est riche d’événements, des peines immenses et des joies comme la vie sait si bien le faire. Je fais part à ma fille de la cause des Lévriers galgos, histoire que j’ai probablement lue dans un magazine d’actualités. Elle est très sensible à la cause animale et en particulier aux chiens. Elle est surprise et m’encourage à sauter le pas, à adopter un lévrier qui vient d’Espagne.

J’hésite beaucoup car c’est un engagement que je mesure pour plusieurs années. J’ai déjà 2 petits chiens : un Shih Tzu vieillissant et un petit York. Si j’habite une maison de village avec 2 terrasses assez grandes nous marchons beaucoup dans la campagne. Pour autant, je me demande si je serais à la hauteur pour apporter du bonheur à ces chiens. En effet, j’ai toujours eu près de moi des chiens mais ces Lévriers sont impressionnants, leurs silhouettes élancées, gracieuses, ces corps parfois très minces et ces regards sont bouleversants.
Je ne me suis jamais occupée de grands chiens et je m’interroge car je ne connais pas du tout cette race.

Ma fille insiste car elle connaît  au fond de moi cette envie mais cette envie doit se transformer en un acte. Et cet acte doit être un véritable engagement pas une passade.
Je contacte donc LSF, j’explique que peu importe le chien, la couleur, au final le sexe, ce que je souhaite au fond de moi c’est faire un acte pour apporter mon grain de sable à la cause animale et c’est celle des Lévriers galgos dont le regard me bouleverse.

Cembro, ce sera toi que la déléguée LSF a choisi pour moi. Tu as déjà 10 ans, je m’en fiche, je compte seulement le nombre d’années où je pourrai te rendre heureux.
Tu es grand et costaud, ton regard me transperce, tu as une gentillesse extrême dans ce regard et un grand calme.
Ainsi, tu es rentré dans notre vie le 21 janvier 2017.

Dans la petite Clio, tu touches le plafond avec ta tête et tu sembles rire de cette nouvelle vie qui t’attend (depuis j’ai acheté une autre voiture avec un très grand coffre pour que tu sois bien!)

À la maison, les 2  petits qui ont toujours peur des grands chiens te font la fête.

Je n’en revenais pas de te regarder évoluer à la maison, tu n’es pas un craintif, ni un trauma. Peut être que tu as été un très bon chasseur pour être abandonné si tard. J’aimerais parfois que tu me racontes ton histoire, que faisais tu ? Où as tu été trouvé ? Mais la promesse que je t’ai faite dans ton oreille c’est que je ferai tout pour que tu sois heureux et comme tu semblais perdu au départ je t’ai gratté et caressé ton encolure.
Souvent d’ailleurs tu viens pour que je te caresse et que je te gratte.
J’ai constaté que tu n’étais pas tactile avec les petits qui auraient bien aimé dormir collé à toi, tu grognes. C’est surprenant mais c’est toi Cembro, ta façon d’être. Aujourd’hui sur ce plan tu as changé car une petite femelle brabançon est venue à la place du petit Shih Tzu.

J’aurais pu prendre un autre Lévrier mais quelque part tu es mon prince, celui qui se colle à moi des heures entières partout où je suis dans la maison, qui me suit dans les toilettes !! Pour que je te gratte le popotin ! Tu me fais des yeux si doux pour le morceau de fromage ou de brioche.Parfois tu te déportes sur moi de tout ton poids pour me dire occupe toi de moi. Le canapé est ton royal fauteuil et si tu le peux tu te mets aussi sur moi… Tu as l’exclusivité et je crois que tu le sais. Un brabançon petit format mais très joueur et réactif qui court très vite était quand même un choix pour toi. Elle adore courir après toi et essaie de te rattraper, vous jouez ensemble, quel bonheur !

 Tu vieillis toi aussi mon grand garçon, tu t’essouffles quand tu as débusqué le renard car tu auras 13 ans fin mai. Je me dis  que  j’ai gagné cet amour inconditionnel et immense, cette relation fusionnelle. Merci Cembro.
Je suis parfois surprise lorsque l’on m’interpelle pour me dire que tu es très beau car ce n’est pas ta beauté que je vois mais je ressens ta douceur.

Dans ce tableau idyllique mon coquin, les mois passant, tu as pris tes aises et je dois faire attention aux joggeurs et aux cyclistes à qui tu veux montrer que tu es le meilleur en aboyant et en courant plus vite qu’eux !
J’espère Cembro que la vie nous offrira encore beaucoup de temps tous les deux et avec tes petits copains de jeux que j’adore aussi. Mais il faut l’avouer tu es un être à part, un être de douceur et ton regard de biche aux yeux couleur miel sont à jamais dans mon cœur. Je t’aime tant.

Je vous envoie les photos de Cembro pour illustrer. Je n’ai pas voulu changer son nom, pour moi c’était son identité
Merci encore à Karine, à LSF de m’avoir fait confiance pour cette adoption.
Bien à vous
Christine

Merci pour ce magnifique témoignage Christine

Si vous aussi vous désirez raconter votre histoire d’amour , n’hésitez pas à m’envoyer vos textes accompagnés de vos photos à : directionlsf.international@gmail.com

Si vous désirez adopter un Galgo ou un Podenco, n’hésitez pas à consulter le site de Lévriers sans Frontières et à remplir un formulaire de demande d’adoption. Dès réception nous vous contacterons.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/


8 pensées sur “Le témoignage de Christine / Je t’aime tant mon Cembro…

  • 30 avril 2020 à 15 h 49 min
    Permalink

    Bonjour Christine, quelle belle histoire que celle de Cembro. Belle parce que vous ne l avez pas choisi, belle parce que les 10 années de Cembro ne vous ont pas faites reculer. Belle parce que vous offrez l amour et la vie à ce loulou. On remerciera aussi votre fille, une très jolie jeune femme, comme presque toutes celles qui luttent pour la cause animal. Oui, l histoire de Cembro, c est une grande histoire parce qu elle est pleine de bonté. Et les bons adoptants ont souvent des angoisses, c est qu ils ont pris conscience qu un long parcours les attend. Mais au final, ce sont certainement ceux qui ont le mieux réussi, et qui sont les plus récompensés. Alors je tiens à vous remercier Christine, vous et votre fille. Et on vous souhaite longue vie.

  • 26 avril 2020 à 14 h 19 min
    Permalink

    On m’ avait dit un jour que les lévriers n’ étaient pas intelligents , donc j’ ai pris d’ autres chiens que j’ ai adoré , mais le jour ou j’ ai pris des galgos, ( j’ en ai eu 3 ) ça été différent ils avaient en plus ce regard comme dit Christine , cette profondeur extraordinaire à tel point que je ne me suis encore pas remise du décès de mon dernier galgo appelé corban , sa photo est devant moi pendant que j’écris et ses yeux me regarde et moi je pleure toute la tristesse du monde .Extraordinaires ces chiens

  • 26 avril 2020 à 10 h 26 min
    Permalink

    Quand on connaît l’histoire de ces si courageux toutous chacun n’a qu’une envie c’est de rendre heureux un maximum de ces merveilleux Galgos ou Podencos qui, en plus de cette beauté innée, sont incroyablement intelligents. Vite un maximum d’adoptions ……

    • 26 avril 2020 à 12 h 59 min
      Permalink

      Leur amour inconditionnel peut nous emmener très loin ! Quelle belle histoire.

  • 26 avril 2020 à 9 h 30 min
    Permalink

    Très jolie histoire! Encore beaucoup de bonheur à tous. Nous avons aussi gardé le prénom qui lui était donné: Circon. Non pas que nous soyons fan au départ de ce prénom. Mais il fait parti de son histoire. Longue route à vous

    • 26 avril 2020 à 10 h 51 min
      Permalink

      J’ai apprécié beaucoup votre histoire moi aussi j’ai un petit yorkshire qui a 13 ans et depuis quelques mois je pense beaucoup aux lévriers car j’aimerais bien en adopter un votre histoire m’aide à prendre une décision qui est toujours en réflexion mais je pense qu’il va dans le bon sens merci de votre témoignage

  • 26 avril 2020 à 8 h 32 min
    Permalink

    Encore une belle histoire Christine ! Une belle histoire qui m’attendrit et me fait pleurer de joie !
    Mais aujourd’hui , je ne peux pas oublier le petit Einar , alors mes pleurs sont tristes , aussi !
    Les galgos sont magiques , leur personnalité , leur regard subjuguent .
    Je ne suis pas étonnée qu’il puisse grogner pour se protéger et avoir la paix , il veut jouir de ce dont il a été privé pendant tant d’années .
    Une belle histoire que je vous souhaite très longue avec votre Cembro heureux , bien dans ses grandes pattes . Il est heureux parce qu’il se sent aimé !!!!!

    • 26 avril 2020 à 12 h 02 min
      Permalink

      Oui bien sûr, je crois que ns sommes beaucoup à penser au petit Einar. C’est tellement injuste MAIS lui au moins aura une fin de vie dans la bienveillance, la chaleur d’un foyer aimant, et une nounou qui sera au plus proche de ses attentes. D’autres hélas n’auront pas cette chance

Commentaires fermés.