Témoignage de Valérie / Ma grande fifille et mon petit trouillu…

C’était ma première, mon unique, mon trésor, ma princesse, mon Ocean. C’est Odile qui me l’avait choisie ; moi, je voulais juste un ou une OK chats. Au début je ne me suis pas rendu compte de sa taille. Quand on me disait : « Oh, comme elle est grande », je répondais : « Ben oui, c’est un lévrier. » Puis j’ai commencé à rencontrer d’autres adoptants, et je leur disais : « Comme elle est petite, votre galga ! » Et un jour j’ai compris : en fait ce n’était pas la leur qui était petite, mais la mienne qui était très grande !! La « grande duduche ! » comme l’appelle Odile.

C’est quelqu’un, mon Ocean. La plus tout : la plus belle, bien sûr, la plus câline, la plus rigolote, la plus chasseuse aussi, et la plus gourmande sans aucun doute. Ocean et ses grands yeux maquillés, et son si beau regard. Plus proche des humains que des chiens, et toujours en train de se faire papouiller par tout le monde. Une grande sensible aussi, bien dans ses papattes mais qui peut aussi très vite devenir inquiète quand son petit univers change.

En août dernier j’avais des amis à la maison, des déléguées LSF et leurs sept loulous. Au matin quand ma belle s’est réveillée et qu’elle a vu tous ces chiens et ces gens dans sa maison elle s’est inquiétée et a vite monté l’escalier pour voir où était môman. En temps normal elle a une peur panique de l’escalier, car elle glisse sur le bois, et ne monte jamais. Mais là, elle a bravé sa peur parce qu’elle était toute perturbée par ces changements et qu’elle me cherchait. Je ne vous raconte pas la descente, marche après marche, moi la soutenant par son collier !!

Ocean la chasseuse. Elle m’avait fait louper un super dossier d’adoption, celui dont on rêve tous. C’était pour un craintif en plus. Tout était bouclé, fin de la visite OK. Nous allions repartir, et cette bourrique a filé en catimini dans le jardin, a déchiré la toile du poulailler et a tué une poule. Cata totale. On est reparties la queue entre les jambes, chassées telles des intruses. Et le dossier a capoté… LSF a même reçu la facture véto pour une deuxième poule qu’elle avait prise dans sa gueule et qui a été emmenée en urgence en clinique, un dimanche, pour pose d’agrafes. On s’en souviendra du coup de la poule, hein, Odile !! Sacrée Ocean.

Et puis il y a Milka, mon petit craintif. Pas si petit que ça d’ailleurs, mais ils semblent tous petits à côté de ma belle. Mon trouillu que j’avais pris en accueil car au dernier moment la FA s’était désistée et je ne voulais pas le laisser là-bas. C’est un ange, mon Milka.

Un innocent, encore un grand BB du haut maintenant de ses presque six ans. Toujours heureux de courir, de voir des copains chiens, un vrai loulou de meute, et qui adore jouer avec ses nounours. Les trois mots magiques qui lui font faire de grands bonds et pousser des chouinements de plus en plus aigus : « balade », « manger » et « copains ». Sa terreur absolue : le chat. Oui oui, chez moi on peut voir un galgo détaler à fond les ballons en poussant des hurlements de terreur, poursuivi par un petit minou rouquin. Quelle équipe !

Pour eux j’ai déménagé en Bretagne, pour qu’ils puissent courir sur la plage, le seul endroit où je les lâche. Pour leur offrir cette liberté absolue. Faire confiance à un craintif, au bon moment et dans de bonnes conditions de sécurité bien sûr, c’est tisser un vrai lien invisible avec lui.

Sur la plage, en pleine course avec les copains, mon petit Milka surveille toujours la distance entre nous et dès qu’il la juge trop grande il lâche la meute pour revenir vers moi. On dirait qu’il rit de bonheur. Il est étincelant.

Et étonnamment ce n’est pas le craintif que je surveille le plus, car il est toujours collé à moi, c’est ma grande aventurière toujours prête à partir en goguette pour renifler un truc sympa. Style un vieux poisson bien pourri !!

Ocean et Milka, mes amours, ma famille, mes compagnons. Je n’ai choisi aucun des deux, mais je ne les changerais pour rien au monde. Pourquoi le ferais-je d’ailleurs ? Ils sont parfaits 😉

Merci Valérie pour ce magnifique témoignage

Si vous aussi vous désirez raconter votre histoire d’amour , n’hésitez pas à m’envoyer vos textes accompagnés de vos photos à : directionlsf.international@gmail.com

Si vous désirez adopter un Galgo ou un Podenco, n’hésitez pas à consulter le site de Lévriers sans Frontières et à remplir un formulaire de demande d’adoption. Dès réception nous vous contacterons.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

8 pensées sur “Témoignage de Valérie / Ma grande fifille et mon petit trouillu…

  • 24 avril 2020 à 19 h 04 min
    Permalink

    une personne merveilleuse pour l’avoir vu à Villette ainsi qu’au téléphone une très belle histoire merci val

  • 24 avril 2020 à 11 h 03 min
    Permalink

    Qu’elle belle histoire avec tellement d’amours💕❤🐶longue vie a ses superbes loulous d’amours et bravo a sa superbe famille🐕❤🌺

    • 25 avril 2020 à 14 h 37 min
      Permalink

      Bonjour Valérie, quel beau témoignage rempli de bonheur et d amour. Comme cela fait du bien de voir ces beautés rencontrer des maîtres avec un cœur énorme. Je suis heureuse d avoir fait confiance à LSF. D avoir fait confiance à cette grande, Odile, que je n ai jamais vu. Pourtant un jour j ai appelé, j’ai échangé avec Jacqueline, et j ai su que je pourrais apporter un peu de moi à distance pour voir des personnes comme vous Valérie et tant d autres, nous raconter par écrit et en image, leur nouvelle vie. Je sais qu il faut que je travaille longtemps car chaque sou compte, pour eux, et pour moi. Parce que le plus beau cadeau, C est de voir que la souffrance pour vos loulous est derrière. Cela vaut de l or. Encore merci.

  • 24 avril 2020 à 10 h 21 min
    Permalink

    Voila des chiens heureux, cela se sent immédiatement, Quel bonheur de voir leur bonheur.

  • 24 avril 2020 à 10 h 06 min
    Permalink

    J’ai rencontré Valérie et bien sûr Océan et Milka le jour de la visite pour l adoption de ma belle Obila, effectivement c’est un beau bb !!!! Et chasseuse aussi très intéressé par mon lapin 😉 heureusement qu’ elle n’a pas vu que j’avais des poules 🐔🐔 je comprends mieux pourquoi Valérie m’avais conseillé de les ramasser 😂😂

  • 24 avril 2020 à 9 h 19 min
    Permalink

    Bonjour Valérie !
    Je regarde vos titis , je vous lis ….Et je suis émerveillée par vos mots et par la beauté de vos titis . Le regard de Milka me touche particulièrement car je retrouve le regard de notre grand trauma blanc , Ilalinchalla .
    Le destin heureux en avait décidé autrement pour vos deux amours , en mettant la stupidité de ces gens sur leur chemin …..ET EN VOUS Y METTANT VOUS !
    Ces histoires de titis heureux sont magiques mais je ne peux m’empêcher de penser à tous les autres !
    Je vous souhaite de longues années de bonheur .

  • 24 avril 2020 à 8 h 30 min
    Permalink

    Très belle déclaration à ses loulous, je confirme que Ocean est une grande demoiselle et elle m’a fait craquer le jour où Valérie est venue faire sa visite et depuis j’en ai 3 trois!

  • 24 avril 2020 à 8 h 11 min
    Permalink

    Quelle jolie histoire. Ça fait du bien de lire ça en cette période bizarre et triste. Ils sont très beaux vos bébés……. longue vie en leur compagnie

Commentaires fermés.