Témoignage de Catherine / Coup de cœur ou raison pour une pauvre misère…

Une galga ! J’en rêvais ! Malheureusement, un jardin trop difficile à sécuriser ! Alors, un clic sur la rubrique « Petits chiens », et là, je tombe sous le charme d’une jeune podenca en Espagne.

Aussitôt contactée, Odile m’envoie d’autres photos. Mais mon intérêt décide la famille d’accueil à adopter cette petite chienne qui, heureusement, ne connaîtra ni les stress du voyage ni ceux de l’adaptation à une nouvelle famille. Très bonne nouvelle pour elle ! Mais, moi, déçue, je reste en plan.  C’est sans compter avec Odile qui a plus d’un chien dans son sac. Pourquoi pas Trika, sortie de l’enfer avec son frère et qui attend une famille en France ?

« Une pauvre petite misère, atteinte de la leishmaniose », me dit Odile

Je me doutais bien que ce mot inconnu pour moi ne désignait pas un bonus ! Non, seulement une maladie à vie, mais qui se stabilise très bien !

Ah !! Quelques secondes de perplexité ! Alors, puisque c’est elle qui est là et qui a besoin d’une famille,  pourquoi pas ! Une décision raisonnée, somme toute !

Et me voilà chez Mamie Cat qui me reçoit chaleureusement avec une assiette de bons gâteaux et me présente Trika.

Et là, pas de coup de cœur, pas d’émotion, pas de « ah je sais que c’est elle pour la vie !». Non, rien.  Je regarde cette petite « puce » : évidemment, elle n’est pas racée, élégante, sculpturale comme une galga ! De plus, un ami, en la voyant, me demandera s’il n’y a pas eu une erreur sur la chaine de montage : cette tête ne va vraiment pas avec ce corps ! Heureusement Trika a la sagesse de mépriser cette remarque désobligeante ! 

Eh bien, après un tel début, comment se vit cette aventure depuis 2 ans ?

Sans en avoir l’air, nous nous sommes mutuellement apprivoisés à pas mesurés ; Nous, sans attente particulière, elle, avec sa fougue et son besoin de tendresse, chacun libre d’être ce qu’il est.

Trinka (rebaptisée ainsi) s’est révélée une petite chienne adorable, gaie, joueuse,

sachant toutefois rester calme dans son panier,

 être songeuse aussi parfois ,

 très affectueuse, heureuse de courir en promenade, flairer, s’arrêter,

 puis nous rejoindre de toute la vitesse de ses petites pattes, ou encore tournant sur elle-même comme une chienne de cirque devant le gâteau ou la gamelle, sous notre regard attendri.

 Une entente immédiate avec les autres chiens, et, après une matinée d’éducation, plus de problèmes avec nos chats. Seules traces de ses peurs secrètes : pendant plusieurs mois, quelques cadeaux odorants laissés la nuit, en bonne musicienne, sous le piano, et d’imperceptibles mouvements de retrait ou d’hésitation à certains de nos gestes.

Bref, un petit ange. Tout de suite, elle a été un membre à part entière de notre tribu de quatre pattes, au centre de nos inquiétudes, puis de nos joies, de nos fou-rires, de notre amour et de notre bonheur. Une petite bodéguera comme on n’ose pas en rêver ! Et en pleine santé ! Merci Allopurinol !

Comme quoi, pas besoin de coup de foudre pour éprouver un amour profond et durable !

Merci Catherine pour ce magnifique témoignage

Si vous aussi vous désirez raconter votre histoire d’amour , n’hésitez pas à m’envoyer vos textes accompagnés de vos photos à : directionlsf.international@gmail.com

Si vous désirez adopter un Galgo ou un Podenco, n’hésitez pas à consulter le site de Lévriers sans Frontières et à remplir un formulaire de demande d’adoption. Dès réception nous vous contacterons.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Et si vous désirez adopter un petit Bodéguéro, pensez à Dali qui se trouve au refuge d’Ecija https://www.levriers-sans-frontieres.com/dali-m/

4 réflexions sur “Témoignage de Catherine / Coup de cœur ou raison pour une pauvre misère…

  • 22 avril 2020 à 16 h 28 min
    Permalien

    Et pourquoi n’y aurait-il que les beaux gosses ou les belles nanas qui auraient droit au bonheur !!!!!!
    Je me reconnais un peu dans votre témoignage. Pas en ce qui concerne mes 2 galgounettes qui ne sont ni plus ni moins que des galgas lambda mais par les autres chiens que j’ai récupéré çà et là , les sortant d’une mort certaine, quelquefois déjà programmée. Et on les a tellement aimé …….j’ai souvent eu des réflexions du genre : ah c’est quoi comme race ,? ….. et moi de répondre c’est un multirace. A eux de comprendre…. ou pas . L’amour qu’on partage avec nos animaux c’est quelquechose d’indescriptible

  • 22 avril 2020 à 11 h 47 min
    Permalien

    Elle est métamorphosée cette petite Trika. Rien à voir avec la petite misère que nous avions sortie de son box à la fondation. je suis heureuse qu’elle aussi ait trouvé sa famille. Il faut être fière d’elle car elle le mérite amplement. Les petits bodéguéros sont adorables .Et vous en avez fait une petite chienne magnifique! Merci!

  • 22 avril 2020 à 10 h 34 min
    Permalien

    Bonjour Catherine !
    Une histoire d’un vrai désir de sauvetage que vos qualité de coeur ont transformé en belle histoire d’ amour .
    Moi , je la trouve mimi , votre petite bodeguéra !
    Votre analyse de votre cheminement vers cette petite puce à qui la race ( peu connue et peu prisée des modes ) et la maladie, « temporaire , souvent , si elle est surveillée  » n’offraient que peu de chance , est d’une honnêteté de l’esprit et du coeur qui m’émeut .
    Nous avions déjà 2 lévriers avant Ana , 2 petits/moyens gabarits , aussi , donc impossible dans une salle pas trop spacieuse de reprendre un galgo ,4 grands c’était trop en dépit de notre envie d’en sauver un autre .
    Nous avons pris une toute petite podenca , petite misère , elle , aussi ,ayant vécu 5 ans dans une cave dont personne ne voulait parce que très mal dans son corps atrophié , mal dans sa petite tête et pas « attirante au regard « . Elle est là , adorable , sa santé fluctuante rythme notre moral mais que nous l’aimons .
    MERCI pour le bonheur que vous offrez à votre petite louloute

  • 22 avril 2020 à 7 h 23 min
    Permalien

    Merci madame d’avoir été si ouverte de coeur
    Ces petits bodegueros souffrent énormément eux aussi dans un silence assourdissant…
    Aucun chien n’est épargné de la cruauté là-bas, et votre geste reflète bien ce qu’est une vraie adoption
    Faire confiance aux professionnels de la protection,se faire confiance aussi, et l’amour arrive à petits pas timides mais profonds!
    Votre adoption a sauvé cette petite chienne en lui permettant de goûter à la vie pour de bon Merci madame vous avez tout compris MERCI et que la joie soit avec vous!

Commentaires fermés.