Parce que la vie doit continuer malgré tout.. Aidons la Fondation Benjamin Mehnert à faire face. Faites un don.

Parce que la vie doit continuer même si le cœur n’y est pas, nous devons penser au jour où nous retrouverons notre liberté de sortir à notre guise sans penser à l’ennemi invisible.

Toute l’équipe de Lévriers sans Frontières reste sur le pont même si les visites pré-adoption sont suspendues pour le moment à cause du confinement.

Malheureusement les demandes d’adoptions se font rares alors que notre  refuge partenaire de la FBM était déjà saturé en cette fin de saison de chasse.

Plus de 500 galgos y sont actuellement en transit et aucun ne pourra en sortir avant plusieurs semaines.

Une situation catastrophique à laquelle l’équipe doit faire face.

Alors nous nous devons de continuer à les soutenir parce qu’ils ont plus que jamais besoin de nous.

Plus aucun bénévole extérieur ne peut entrer au refuge pour aider, la tâche est donc immense pour les 20 salariés, qui ont organisé un roulement par équipe de 10 personnes et travaillent une semaine sur deux,  mesure obligatoire afin d’éviter au maximum la propagation du virus.

Malgré tout ils restent motivés et gardent l’espoir, hier ils nous ont fait un petit coucou sur les réseaux sociaux alors j’en profite pour leur dire que Lévriers sans Frontières sera toujours derrière eux pour les soutenir aussi bien moralement que financièrement.

Voici quelques nouvelles de la FBM …


Ana, Laura, Silvia, Marta, Natasja, Antonio, Mohamed, Imad, Corne et Alberto, font  un travail incroyable en ce moment.

Ce que normalement 20 personnes font à la FBM, maintenant 10 personnes le font continuellement pendant plus de 5 jours.

Corne et Natasja travaillent depuis 9 jours de 7 h à 18 h. En fait, ils ne s’arrêtent jamais.
Tous ceux qui ont déjà été à la fondation savent ce que cela signifie, parce que notre tâche n’est pas seulement exigeante mentalement mais aussi physiquement.

Il est difficile de s’endormir le soir. Les pensées et les soucis ne laissent pas dormir l’équipe.

En plus de ça vient la peur. La peur d’entendre que quelqu’un a été infecté ou qu’il infecte les êtres chers – les histoires d’horreur en Espagne s’aggravent chaque jour. Plus de 830 décès du Corona sont confirmés. Plus de 17200 personnes ont été testées positives. Les hôtels sont transformés en hôpitaux temporaires pour soulager le système de santé.

Néanmoins, maintenant dans les pires moments que vit la FBM, vous réalisez à quel point cette équipe est incroyablement forte et combien ils aiment leurs animaux.

Tout le monde continue à se battre et n’abandonne pas. Ils rient ensemble pour se motiver les uns les autres et se donner de la force.

Silvia prend soin des chiens et continue à donner les médicaments.

Laura et Marta sont les vétérinaires en service.

Natasja et  Corne s’occupent des chiots, de la zone des craintifs et de la maison des chats. Antonio, Imad et Mohamed sont maintenant seulement 3 pour nettoyer le hall et les chenils.

Ana est à la réception, au bureau et aux commandes.

Alberto doit continuer seul désormais à s’occuper des chiens craintifs, des descriptions et des photos des chiens qui sont arrivés au cours des dernières semaines. Il y avait tellement de chiens.
Et tout le monde aide tout le monde –

Un pour tous, tous pour un.

Les soucis en ce moment sont inimaginables.

Personne ne sait comment nous allons pouvoir continuer à fonctionner car nous ne recevons aucune subvention de l’état.

La fondation Benjamin Mehnert vit de ses propres revenus et toutes les activités sont actuellement suspendues : l’hôtel pour les chiens, les consultations externes à la clinique, les ventes dans la boutique, les cours d’éducation pour les chiens…. et les adoptions.

Tout cela n’est plus possible et personne ne sait combien de temps cette situation durera. Néanmoins, les animaux doivent être nourris, les soins médicaux doivent être fournis, les opérations déjà prévues doivent être effectuées et les salaires doivent être payés.

L’entretien de l’entreprise et le soin des chiens dépendent maintenant complètement des dons.

Mais AUJOURD ‘ HUI une chose est très importante pour nous.‼
Dernier jour de l’ équipe A.
Demain, l’équipe B prendra le relais pendant 5 jours.
On s’incline devant l’équipe A.
Nous voulons les applaudir.
Ana, Laura, Silvia, Marta, Natasja, Antonio, Mohamed, Imad, Corne et Alberto.
Les combattants de la première équipe
MERCI.
Merci pour votre amour et votre passion, merci de continuer pour les chiens.
Vous êtes nos héros.
Maintenant, rentrez chez vous auprès de vos proches et reposez-vous. ❤
Nos prières et nos pensées sont avec vous tous.

Votre famille FBM.

La semaine prochaine Lévriers sans Frontières débloquera un fond d’urgence en faveur de la Fondation Benjamin Mehnert afin de les aider à faire face à cette situation catastrophique.

LSF et FBM ensemble depuis des années pour le meilleur et pour le pire.

Si vous désirez nous aider vous pouvez faire un don, soit par paypal sécurisé sur notre site .

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Soit directement à la Fondation.

https://fundacionbm.com/

21 pensées sur “Parce que la vie doit continuer malgré tout.. Aidons la Fondation Benjamin Mehnert à faire face. Faites un don.

  • 21 mars 2020 à 15 h 01 min
    Permalink

    la gorge se noue, et les larmes coulent touts seules, et cela ne sert à rien!!!!mais c’est samedi, l’heure ou j’ai posé les masques, les gels hydroalcoolique et ou je peux enfin penser à nous dans notre cocon….Mais fatiguée par le stress, cet article devient très dur à lire, et je pense à ceux en Espagne qui font face dehors et dedans à la misère et à la peur, je leur tire une grande révérence, le role de soignant et protecteur est difficile en ce moment….je vous aime pour votre don sans fin à la cause noble que vous défendez, je vous aime pour votre courage, votre abnégation, vous etes tout simplement irremplaçables….MERCI pour les frères de ma tribu….Quant à toi, Odile, prend bien soin de toi, ne perd pas le moral,et,moi, je me souviens que plusieurs fois tu as demandé de l’aide urgente pour les petits refuges et tu racontais notamment comment les filles avaient empruntés pour reconstruire tout ce que les éléments déchainés avaient détruits…..Je pense qu’il y a des gens qui n’ont pas tout suivi……A vous tous et toutes, prenez soin de vous…..
    A bientot, peut-etre

  • 21 mars 2020 à 12 h 04 min
    Permalink

    Bonjour Odile
    Effectivement aux difficultés s’ajoutent encore des soucis de taille cette fois …
    Je vais vous envoyer un don qui, bien que petit vient tout droit du coeur et aidera à mettre une pièce à cet édifice tellement vaste …
    Merci encore à tous ces bénévoles, à toutes ces personnes dotées d’un coeur 💖 gros comme ça et qui contribuent au bien être de tous ces loulous déjà malmenés par la vie …
    Du courage et de l’obstination il en faut !
    Un grand bravo ! Et beaucoup de soutien à tous !

  • 21 mars 2020 à 11 h 33 min
    Permalink

    Bonjour Odile,
    Mille mercis à LSF, la fondation B. M. et bien
    sur les petits refuges que vous aidez tout au
    long de l’ année.
    Je n ‘ai jamais fait de don par paypal mais je vais
    essayer.

  • 21 mars 2020 à 11 h 07 min
    Permalink

    Je pense que les réponses que vous avez faites me sont destinées. Tout d’abord, j’ai trop d’estime pour vous et d’admiration pour ce que vous faites pour LSF pour avoir à redire sur vos messages que je lis avec attention tous les jours.Je me doute bien que la FBM ne roule pas sur l’or, je me dis juste, dans ma petite tête qui imagine les difficultés actuelles, qu’ils sont des équipes qui se relayent chaque semaines et se soutiennent, alors que pour des petits refuges ils ne sont peut être que deux ou trois personnes et,sans parler là aussi des difficultés financières, moralement cela doit être très dur. Excusez moi si j’ai pu vous blesser, ce n’était pas mon intention.

    • 21 mars 2020 à 11 h 32 min
      Permalink

      Il y a des difficultés dans tous les refuges , les petits comme les grands et LSF aident tous ses refuges partenaires petits et grands. Il faut comprendre également que beaucoup de petits refuges dépendent de la FBM parce qu’ils y emmènent leurs chiens malades ou fracturés et pour lesquels ils ne pourront pas assumer les frais.

  • 21 mars 2020 à 10 h 53 min
    Permalink

    oui Odile je pense à tous ces loulous galgos qui sont en demande de soins et en danger à l extérieur , à chaque fois que je regarde les 2 miennes…ca me dechire le coeur!! Transmettez aussi toute notre admiration aux bénévoles espagnoles en pleine tempete!!!! En effet les paroles ne suffisent pas ,alors je vais apporter la contribution qui m est possible ,car je sais que c est de cela qu ils vont avoir besoin pour les aider !!!
    Restez bien chez vous
    Christine

  • 21 mars 2020 à 10 h 29 min
    Permalink

    bonjour, Odile je viens de faire un don directement a la fondation et il y a quelque jours je leur ai envoyer un petit mot directement la bas pour leur dire qu’on pense a eux avec ce virus et que je les remercier pour tous se qui font pour ces loulous qui ne peuvent pas être adopter pour le moment ils était très toucher de mon petit mot c’est vrai que c’est dur car tous est bloquer pour ses loulous et on ne peut pas faire grand chose qu’a donner des sous pour les aider a bientôt Chanel valou

    • 21 mars 2020 à 11 h 35 min
      Permalink

      Merci pour eux ils le méritent tant , j’ai mal tous les jour au cœur de les imaginer dans une telle détresse

  • 21 mars 2020 à 10 h 14 min
    Permalink

    Je tiens quand même à vous préciser que contrairement à ce que vous pensez la FBM ne roule pas sur l’ou loin de là …

  • 21 mars 2020 à 9 h 38 min
    Permalink

    BRAVO A VOUS TOUS QUI ËTES FORMIDABLES!!!!!!!!!

  • 21 mars 2020 à 9 h 34 min
    Permalink

    Comment ne pas réagir face a ce drame?L Italie comme la France est en guerre contre cette saleté de virus.Restons forts et solidaires et n abandonnons pas tous les courageux qui continuent à s occuper des chiens. Respect et un grand merci pour tout.Courage à vous tous.Soyez prudents en attendant des jours meilleurs.
    Nous restons mobilisés pour vous aider.

  • 21 mars 2020 à 9 h 01 min
    Permalink

    Nous savons que la FBM fait un énorme travail mais, cela n’engage que moi,il faudrait peut être parler des petits refuges qui n’ont encore moins de moyens et qui souffrent eux aussi de cette terrible pandémie.

    • 21 mars 2020 à 10 h 12 min
      Permalink

      De toute façon quoi qu’on fasse ou quoi qu’on dise il y aura toujours des gens qui trouveront à redire, c’est tellement simple de juste trouver à redire …vous pensez vraiment que nous ne pensons pas aux petits refuges ?

Commentaires fermés.