Les blablas de la présidente d’LSF / Abasourdie..

Chronique d’un virus mal annoncé

Lorsqu’on a commencé à voir se promener dans les rues  des chinois masqués c’est tout juste s’ils n’étaient pas la risée du monde entier.

Et puis très vite  les autorités les ont confinés et on voyait les images défiler sur BFM TV, on se serait cru dans un film de science-fiction,  les hôpitaux débordés, les morts et les positifs comptabilisés, chaque jour un peu plus et de plus en plus.

Chez nous on a commencé à baliser, ou pas.

On a vu défiler  sur le plateau de BFM TV tous les spécialistes ou pseudo-spécialistes du monde entier. Certains nous alarmaient en certifiant que le pire était à venir et d’autres nous rassuraient, affirmant qu’il s’agissait d’une  vilaine grippe ou d’une grippette, là encore tout dépendait….

Alors qui croire ?

Du coup, nous sommes beaucoup à être tombés dans le déni de cette terrible pandémie. Comment imaginer qu’un ennemi  invisible pourrait nous tuer, comme ça, si vite.

Impossible de vous parler d’autre chose aujourd’hui que du COVID.19.

Depuis samedi, c’est une chape de plomb qui s’est abattue sur nos vies, on a peur.

Peur pour nous-mêmes, un peu…

Peur pour ceux qu’on aime, beaucoup…

Ceux de notre entourage qui nous sont chers et qui sont  fragiles, parce qu’âgés ou malades et qui ne pourront pas se défendre contre cette saloperie de virus si par malheur ils venaient à le contracter.

Parlons chien maintenant.

On peut lire de si de là que certains les abandonnent ou les font euthanasier, de peur qu’ils ne transmettent le virus.

Pourtant  c’est prouvé qu’ils ne peuvent pas le contracter mais bon les gens sont cons, que voulez- vous que je vous dise.

Aujourd’hui nous voici tous confinés, n’ayons pas peur des mots même si notre cher Président n’a pas osé le prononcer.

Il y est allé à tâtons aussi  celui-là, nous invitant ce  dimanche à aller voter et dans le même temps nous reprochant d’aller nous promener alors comment savoir sur quel pied danser.

De toute façon, soit on ne nous a pas dit la vérité pour ne pas nous affoler, soit on n’a pas pris la mesure de l’ampleur qu’allait prendre cette terrible crise sanitaire. Quand je pense que les soignants sont obligés de pleurnicher pour avoir des masques.

Bon et bien voilà les amis, restons chez nous et profitons de ce moment pour nous unir un peu plus peut-être même si nous sommes loin les uns des autres.

Me concernant je vais faire mon grand ménage de printemps, tout va y passer de la cave au grenier, ça me détend le ménage parce que tout comme vous je suis angoissée et abasourdie.

Allez, soyons forts dans cette épreuve. On a plus qu’à attendre la très grosse vague qui va nous foudroyer paraît-il, une sorte de tsunami alors on balise encore un peu plus, comment faire autrement.

Mais bon la météo nous annonce une belle semaine ensoleillée, c’est déjà ça, tous à la casa , on va pouvoir en profiter.

Une pensée pour nos amis Espagnols et Italiens.

J’allais oublier,ça parait tellement évident, le transport du 04 avril est annulé mais je pense que vous vous en doutiez.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Une pensée pour tous les chiens qui vont devoir rester dans les refuges.

13 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Abasourdie..

  • 17 mars 2020 à 18 h 22 min
    Permalien

    bien entendu il y aura encore des foldingues qui vont en profiter pour abandonner leur animal !!! on entend ce qu’on veut bien entendre non ? En ce qui me concerne jamais je ne les laisserai et je suis prête à me cacher avec eux si on m’obligeait à m’en séparer, Tout à l’heure je suis allée faire quelques provisions dans mon Inter…… mais les rayons sont pratiquement tous vides. Pour mes gazelles et mes chats j’ai fait une commande sur Wanimo qui dit continuer à livrer. Au pire je pense que le véto à ce qu’il faut. Pas de panique ……ce n’est pas la guerre

Commentaires fermés.