Marisol, mon amour, c’est pas ça que je t’avais promis…

C’est une histoire bien triste que je vais vous raconter aujourd’hui.

L’histoire d’une pauvre créature qui a vécue en enfer les trois premières années de sa vie.

Séquestrée dans un gourbi infâme par son propriétaire, affamée, maltraitée, réduite à n’être moins que rien. Quand nous l’avons trouvée elle n’avait plus que la peau sur les os, la leishmaniose avait déjà fait tant de ravages.

Il y a des chiens comme elle qui nous marquent à tout jamais.

Des chiens pour lesquels les vétérinaires de la Fondation Benjamin Mehnert  mettent tout en œuvre  pour les sauver.

Des chiens pour lesquels l’association Lévriers sans Frontières finance tous les frais et tous les soins sans aucune restriction budgétaire.

Des chiens que vous-mêmes vous parrainez pour nous aider, des chiens que vous aimez aussi tout comme nous.

Voici son histoire ( cliquez sur le lien)

https://levriersansfrontiere.com/2019/01/30/marisol-merite-elle-aussi-dun-petit-bout-de-bonheur-dans-un-doux-foyer-galga-a-parrainer-et-a-adopter-via-lsf/

Le 13 avril, elle est remontée en France pas tout à fait pimpante alors je l’ai gardée en accueil et elle a très vite retrouvé sa joie de vivre.

Je l’adorais et quand je la regardais courir dans le pré , je me disais que vraiment ça valait le coup d’avoir tout fait pour qu’elle vive.

Je l’aimais et je savais parfaitement qu’il serait difficile de lui trouver une famille au vu de son état de santé même si son insuffisance rénale était stabilisée.

https://levriersansfrontiere.com/2019/04/20/le-temps-ne-compte-pas-limportant-cest-ce-quon-y-met-dedans-marisol-galga-a-adopter-via-lsf/

Et puis quelques semaines plus tard une demande d’adoption. J’étais contente puisqu’il s’agissait d’une personne que nous connaissions bien puisqu’elle était déjà adoptante d’une petite Podenca et famille d’accueil pour LSF.

Alors bien sûr c’est en toute confiance que j’ai laissé partir celle avec laquelle j’avais vécu une belle idylle, celle à qui j’avais promis une belle vie.

Je ne savais pas si je devais la laisser s’en aller ou la garder mais je me suis dit que ma chérie serait mieux ailleurs qu’ici.

Et bien je me suis lamentablement trompée parce que mardi nous avons récupéré Marisol. Mais comment savoir ce qui se cache derrière un sourire.

Elle nous l’a rendue comme une merde, sous des prétextes bidons, sans aucune compassion , sans un regard pour elle .

Ça s’est passé vite fait sur un trottoir.

Même cœur de pierre que les Galgueros, pire encore parce qu’eux ne leur promettent rien et ne se targuent pas de les aimer.

Quelle trahison …

31 réflexions sur “Marisol, mon amour, c’est pas ça que je t’avais promis…

  • 8 mars 2020 à 0 h 58 min
    Permalien

    Je sens très triste pour pauvre Marisol, et pour vous, Odile, d’être trahie comme ça.
    La seule façon de réagir est de continuer tout ce travail merveilleux que vous faîtes et certainement de jamais permettre cette expérience lamentable de vous faire désespérer. Il y a les mauvais, mais il y a beaucoup plus de gens qui sont sincères. Au moins Marisol est de nouveau chez vous maintenant et vous pouvez la soigner et aimer comme il faut.
    Bonne courage

  • 7 mars 2020 à 12 h 50 min
    Permalien

    Bonjour à toutes et à tous,
    encore une qui vous la fait à l’envers, quelle tristesse, c’est écœurant en plus une famille d’accueil .
    Aucune parole, ou plutôt parole de menteuse qui vous avait certainement promis monts et merveilles .
    Famille qui ne vaut pas mieux que les galgueros . Et ses chiens à elle que va t-elle en faire?
    Heureusement nos galgos et galgas ne sont pas rancuniers pour deux ronds, ceux qui les aiment vraiment le savent bien, et j’espère qu’elle trouvera vite une vraie bonne famille.
    Courages à vous Odile et à toutes l’équipe LSF.

    • 7 mars 2020 à 20 h 56 min
      Permalien

      Et bien si même les familles d’accueil se mettent à prendre des chiens et les rendre quand bon leur semble !!
      Ça me rassure quand je dis que je préfère être en compagnie de mes chiens plutôt qu’avec des personnes qui se disent êtres humains.
      Pauvre Marisol je te souhaite bonne chance pour le futur. Avec un regard pareil tu ne peux pas laisser indifférent.
      Bisous sur ton petit museau.
      Bon courage à vous Odile. Quand je vois des situations comme celle là je trouve que c’est simplement lamentable.
      Il faut vraiment avoir du caractère pour ne pas craquer.

  • 6 mars 2020 à 21 h 31 min
    Permalien

    Vous allez arrêter de leur confier d’autres toutous, je pense. Elle est dans quel état
    cette grande belle à son retour ?
    j’espère toujours que les gens qui font du mal sciemment seront punis? Sinon y a pas de justice.
    Cette famille est l’exception qui confirme la règle. un de mes voisins ne me parle plus depuis que j’ai adopté mon Loulou, ça fait presque 4 ans. Je les laisse à leur méchanceté, je me demande quel modèle ils donnent à leurs enfants.
    Heureusement il y a des gens qui aiment réellement les animaux, bonne chance à MARISOL qui le mérite comme tous les autres. Papouille du coeur

  • 6 mars 2020 à 20 h 59 min
    Permalien

    Incroyable ! Je ne comprends pas non plus, et une famille d’accueil par dessus le marché ! Comment peut-on faire une chose pareille ? Pauvre Marisol, après tout ce qu’elle a enduré, c’est honteux d’agir de la sorte

  • 6 mars 2020 à 19 h 22 min
    Permalien

    C’est lamentable de voir ça les gens ne sont plus de parole ils se rendent pas compte de la souffrance qu’ils inflige à ces pauvres loulous j’espère que tu trouveras une gentille qui serra t’aime comme tu le mérite gros câlins à toi ma louloute

  • 6 mars 2020 à 17 h 39 min
    Permalien

    Oui, quelle tristesse, quelle immense tristesse…
    Mais ce que je retiens, c est qu une fois encore vous avez fait confiance à un être humain….et ça montre juste que vous croyez encore en lui….et que vous êtes bien vivante. Vos coups de gueule, vos «  erreurs «,  vos joies , vos larmes nous les partageons tous les jours….et demain et après-demain…..
    C est la vie. Un jeune enfant quand il apprend à marcher, tombe, se remet debout et continue encore et encore.
    Alors oui, vous êtes vivante et bien vivante, joyeuse,triste, bagarreuse, persévérante.. ..un bel exemple pour tous. Et vous referez confiance et vous vous tromperez mais vous êtes dans l action…votre vie est remplie, riche pleine de compassion et d empathie
    …..pour les galgos, podencos….et les humains quoique vous en disiez.
    Merci infiniment pour cet exemple.

Commentaires fermés.