Les blablas de la présidente d’LSF / C’était le bon temps…

Il me semble bien loin le temps où nous n’étions là que pour  sauver des chiens.

C’était le temps de l’insouciance où nous partions sur le terrain comme de vaillants petits soldats juste armés de notre rage au cœur.

Je me souviens…

Mais ça c’était avant, c’était il y a plus de dix ans.

À l’époque où nous n’étions pas tributaires des réseaux sociaux.

A l’époque où nous ne diffusions pas les chiens comme maintenant, tels des tops model avec le texte qui va bien et qui fait vendre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Non c’était le temps où notre mission de sauvetage portait bien son nom et où les adoptants avaient le souhait réel de sauver un de nos rescapés, quelle que soit sa couleur, sa taille, sa beauté, son âge ou le fait qu’il soit craintif. A l’époque c’était une évidence qu’un Galgo soit craintif puisqu’il était censé avoir été malmené ou pire encore torturé.

Aujourd’hui on ne veut plus de craintif, on ne veut plus de moche, plus de vieux. Non ! On veut des gravures de mode, le Lévrier avec lequel on va pouvoir parader en se vantant qu’il ait été martyrisé.

Foutaise tout ça puisqu’un chien qui aura subi des violences physiques ou psychologiques gardera obligatoirement des séquelles.

Aujourd’hui  c’est à celui qui sera le plus beau, le plus jeune  et le plus proche de l’humain, le plus câlin, le plus docile…. bien sûr toujours sous couvert de sauver un Galgo qui a souffert et s’il ne remplit pas le cahier des charges, il est tout simplement retourné à l’envoyeur et tout ça comme si c’était normal .

Aujourd’hui c’est le temps aussi ou on nous brandit le bâton de la justice pour un oui pour non.

Tous ces comportements propres à l’humain m’écœurent au point de faire jaillir en moi un volcan de colère, je suis de plus en plus amère et de moins en moins en accord avec moi-même.

Avant nous avions un site quelque peu rudimentaire où nous placardions les photos de nos rescapés en l’état et prise dans le feu de l’action. Nous n’avions pas besoin à ce moment-là, de les prendre en long, en large et en travers puisque la majorité des demandes d’adoption étaient motivée par une démarche de cœur, celle de sauver un Galgo, un point c’est tout.

C’était le temps où les fabuleux formulaires étaient encore envoyés aux postulants à l’adoption par courrier postal, il fallait le remplir à la main, mettre un timbre et le mettre dans la boite aux lettres des PTT

C’était le temps de  la réflexion  et quand nous en recevions un, nous savions que l’adoption était en grande partie bien réfléchie.

C’était le bon temps…

32 pensées sur “Les blablas de la présidente d’LSF / C’était le bon temps…

  • 20 février 2020 à 15 h 15 min
    Permalink

    Bjr
    Je viens de lire votre bla bla-bla-bla et je suis écœurée du comportement que vous décrivez si on se vs porte adoptant
    C’est pas n’importe quoi vous précisez et faites ressortir toute la détresse qu’ils ont subis et la maltraitance donc obligé d’être craintif et un beau jour ils comprennent qu´ils ont un foyer chaleureux et un maître compréhensif et là tout change c’est à nous d’être patient.
    Merci pour tous ce que vous faites pour eux

  • 19 février 2020 à 18 h 32 min
    Permalink

    Comme je vous comprend ma pauvre dame…de nos jours si nous ne rentrons pas dans certains criteres on ne vous regarde meme pas….j ai szuve deux chifns deux chats et deux chevaux de l abattoir.actuellement mon petit jardin n est pas cloturer mais des qu il le sera je me porterai adoptant pour un vieux chien mal foutu mais qui aura tout l amour qu on peut lui donner des calins et plein de bonnes choses.
    Mais continuer votre beau et noble combat merci pour eux

  • 19 février 2020 à 18 h 14 min
    Permalink

    Pour notre part on vient d adopter une petite podenca andalouse qui rejoindra notre foyer début avril nous l attendons avec impatience elle nous plait a nous et l avis des autres on s en fou on va faire trois heureux elle et nous
    Bravo aux associations pour leur travail et leur serieux

  • 19 février 2020 à 15 h 27 min
    Permalink

    J’ai le coeur serré à chaque newsletter reçue… tous ces loulous martyrs , quelle honte pour l’humanité !
    Vous faîtes un travail formidable, surtout ne vous découragez jamais, ne baissez jamais les bras car ils ont tant besoin de vous.
    Un jour prochain je serai une de ces heureuses adoptantes d’un de ces fantastiques chiens , je me le suis promis !
    Il fait cependant que j’obtienne l’approbation de toute la famille, c’est important car on adopte pas sur un coup de tête. Mais je suis confiante, cela viendra, vite j’espère ! Et ce jour sera l’un des plus beaux de ma vie…
    Encore une chose, nous on ne sera pas regardant sur le physique, l’âge ou je ne sais quel critère à la con… on sera prêt à adopter celui ou celle dont personne ne veut !
    Je vous souhaite tout le meilleur et tenez bon, ils le méritent tant.

  • 19 février 2020 à 15 h 10 min
    Permalink

    Bonjour oui bravo a ce que vous faites j ai de amours a la maison et sa graçe a vous .même comme vous disiez oui les humains sont atroces c est souvent qu on nous dis qu il sont pas beau je repond oui mais ils on a coeur heux et donne beaucoup d amour malgret leur tristesse bater vous nous avec vous courage .

  • 19 février 2020 à 14 h 51 min
    Permalink

    Chère âme.

    Surtout gardez votre énergie essentielle, celle du cœur et de l’espoir !
    Parfois celafait du bien d’analyser, et de dénoncer les problèmes .. C’est pour mieux rebondir 🙂
    Vous accomplissez de si belles actions, regardez le positif et laissez de côté la noirceur de l’homme ..
    Nos, vos, tous les galgos ont besoin de vous et de votre force !
    Soyons comme vous, du bon côté, la Vie et le respect de toute vie !
    Mon Ava et ma Tara ( mes 2 galgas ) se joignent à moi pour vous remplir le cœur, encore un grand merci…
    Allez, haut les cœurs, Yalla !

    Sophie

  • 19 février 2020 à 14 h 21 min
    Permalink

    Vos blablas me touchent comme vos photos.
    N empeche que sans les réseaux sociaux, je n aurais jamais su que vous existez et que l humain (dont vous faites partie) est capable d autant d humanite pour des chiens.
    Mon temps m est précieux avec mes 5 enfants en bas âge et mes animaux (5 chats 1 chien) mais je vous le promets : un jour je viendrai vous donner un coup de main pour continuer à veiller sur ces animaux. Merci pour eux! (Ils le meritent)
    Bien à vous,

    • 19 février 2020 à 20 h 30 min
      Permalink

      Madame Brochot,
      Je viens de lire votre « blabla » du 18 février et je voulais vous dire mon admiration pour tout ce que vous faites pour sauver ces galgos et pondencos martyrisés par des énergumènes sans âme. Il en faut du courage pour aider ces animaux ! Il faut que vous ignoriez les messages haineux. Ceux qui les écrivent sont pleins de fiel et ne méritent pas que cela vous touche. Oubliez-les. Le soulagement des pauvres chiens que vous sauvez et la vie normale que leur offrent les adoptants sont votre plus belle récompense. J’ai eu la faiblesse d’acheter des chiens et des chats de race. Mon prochain compagnon de vie sera un chat noir que j’adopterai au printemps dans un refuge. Je vous envoie plein de courage. Salutations animalières !

  • 19 février 2020 à 13 h 58 min
    Permalink

    de tout coeur avec vous!!en souhaitant que dans la balance il y ait plus d’adoptants « authentiques »,sincères,que de gens superficiels…j’adopte Rinos un Podenco que j’ai hâte de voir pour le rendre heureux enfin,avec le regret de ne pas pouvoir adopter en plus certains de toutes les pauvres âmes de vos photos…Que la chaleur de nos messages puissent vous réconforter!

  • 19 février 2020 à 12 h 54 min
    Permalink

    Vous etes de belles personnes. Et sachez que nous sommes admiratifs de tout ce que vous faites pour tous ces pauvres loulous. Et quel plaisirs de pouvoir vous aider un peu dans vos démarches.

Commentaires fermés.