Il n’y a plus rien dans le regard de Nila…Arrivée à la FBM en novembre 2018/ Galga à adopter via LSF

Cette galga est au refuge depuis novembre 2018 et c’est une terrible injustice.

Je vous parle d’elle aujourd’hui mais il y en a beaucoup d’autres comme elle qui sont présentés sur notre site et qui ne suscitent pas votre convoitise.

Nous sommes à 2 semaines du transport du 18 janvier, j’avais l’espoir qu’elle serait adoptée mais je vais devoir la basculer dans celui de février, vous me direz qu’elle n’est plus à un mois près….tout comme les autres craintifs d’ailleurs…

Lorsque l’environnement le permet et que nous les proposons, nous sommes bien souvent confrontés à un non catégorique

Pourquoi ?

Parce que la majorité des postulants à l’adoption, sous couvert de faire une bonne action, souhaitent adopter un galgo « clé en main », femelle de préférence et compatible avec les chats même s’il n’y en a pas à la maison.

Alors que vos choix se portent inéluctablement sur ces galgos faciles, c’est-à-dire sociables, câlins, propres, jeunes et beaux de préférence et j’en passe…. et bien les autres, ceux qui ont subi la maltraitance, c’est-à-dire les craintifs ou les grands timides, nous restent sur les bras alors que les sociables partent comme des petits pains.

Nous sommes donc à l’opposé de ce qui motive notre engagement et notre combat.

Nous sommes bel et bien dans un système d’achat/vente que je déplore et que je condamne.

Certes la majorité des candidats à l’adoption souhaitent faire une bonne action mais une action facile.

Et pourtant les grands timides comme Nila évoluent favorablement et dans la grande majorité des cas ils deviennent des compagnons merveilleux. Bien sûr il faudra leur laisser un peu de temps, quelques mois bien souvent suffiront pour qu’ils vous accordent leur confiance.

Je voudrais m’adresser plus particulièrement aux adoptants qui ont déjà des galgos, s’il vous plaît, si vous décidez d’adopter à nouveau, ouvrez votre cœur et votre foyer à l’un de ceux-là.

Que vous dire de Nila ? Tout est dans son regard…

Loin très loin, encore plein de peur mais plein d’espoir aussi.

Cette galga est merveilleuse et mérite votre attention. Elle est arrivée au refuge avec une grave blessure à la patte avant gauche et a dû être amputée de deux doigts.

Comme tous les craintifs, elle devra vivre dans un environnement calme, avoir un congénère sociable qui la guidera et bénéficier d’un jardin pour s’ébattre.

Elle est née en 2016, mesure 67 cm et est compatible avec les chats comme la majorité des craintifs.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-18-janvier-fbm-ecija/

Si vous désirez l’adopter, n’hésitez pas à remplir notre formulaire. Pour plus d’infos un seul n° 0660153750

19 réflexions sur “Il n’y a plus rien dans le regard de Nila…Arrivée à la FBM en novembre 2018/ Galga à adopter via LSF

  • 5 janvier 2020 à 22 h 03 min
    Permalien

    Adopter un craintif,c est de la patience,beaucoup de patience,beaucoup d Amour.
    Lui laisser le temps, ne pas brusquer,ne pas l obliger,avoir une voix douce et rassurante.
    Sans cesse toujours rassurer à la maison, en balade.
    Petit à petit, jour après jour, mois après mois,le premier regard qui ne fuit pas le vôtre, sentir son museau sur votre main.C est que du bonheur.
    Nous avons deux Gala adoptée LSF : Tinita une craintive xxx
    Opale craintive xxx + trauma
    Sans hésitation nous reprendrons une craintive

  • 5 janvier 2020 à 20 h 44 min
    Permalien

    Quel bonheur d’avoir une galga âgée, de ne pas avoir choisi mais d’avoir été conseillé par la représentante de l’association sur les Deux-Sèvres, Isabelle, c’est grâce à Isabelle que nous avons adopté Elie ; 10 ans, de couleur noire, craintive mais elle se soigne. Elie, nous l’adorons, Thierry mon époux est totalement fou d’elle, lorsque nous sommes à table, elle se lève du canapé pour venir voir se qu’elle pourrait glaner, son grand museau est à hauteur de table, notre fille se fâche mais nous nous sommes ravis de pouvoir lui glisser un peu de canette, du saucisson etc;;;, du pain trempé dans la sauce de cuisson de la canette, et même du yaourt. Nous sommes gagas de notre galga âgée. Elle va toujours se cacher dés qu’elle entend la sonnette de la maison, elle ressort depuis les vacances de Noel (Léa notre fille était là et l’a obligé à aller se promener), ce n’est pas toujours évident mais elle progresse. Avec nous, ce n’est que de l’amour, elle met son grand museau sous nos mains afin que de recevoir un peu plus de caresses, elle nous donne des coups de pattes pour avoir de mamours, si c’était à refaire nous le referions. Faîtes confiance à Odile et ses camarades, ils savent ce qui est bon pour les futurs adoptants.

  • 5 janvier 2020 à 19 h 36 min
    Permalien

    bonjours petite puce ,je serai en retraite je t’aurais adopter cars tu es vraiment mignone petite puce .
    j’espère que tu trouveras une famille à la hauteur de ton amoure que tu à a donner .

  • 5 janvier 2020 à 18 h 21 min
    Permalien

    moi, j’attends une galga ou un galgo âgé, je suis âgé je vis avec une chatte âgée, les autres « âgés » sont parti là où j’irai aussi les retrouver, et je me réjouis d’offrir un petit jardin, une petite maison, et mon grand coeur à celle ou celui que je recevrait pour lui offrir beaucoup d’Amour pour le temps qui lui restera auprès de moi …

  • 5 janvier 2020 à 15 h 47 min
    Permalien

    Non Odile tous les adoptants ne se tournent pas forcément vers une galga jeune, OK chats, en pleine forme et sympa ……..je vous l’accorde c’est surement la majorité et vous êtes bien placée pour le regretter MAIS adopter via une asso c’est d’abord sauver un animal de la maltraitance ou de l’abandon. Cà demande du temps, de la patience, pas de gestes brusques, pas de cris ….. tout faire pour que le chien se sente à l’aise. Ma 1ère galga je ne l’ai pas choisie. C’était la seule du groupe à avoir été testée OK Chats. C’est une hyper craintive et de puis bientôt 5 ans qu’elle est avec nous elle est toujours méfiante envers ceux qu’elle ne connait pas. Notre 2ème galga (LSF) est tout le contraire, c’est une hyper active, fofolle mais très calinette et on les adore toutes les 2.
    Si je le pouvais sérieusement j’adopterais à nouveau un craintif mais quand on a 70 ans, en rémission d’un cancer récent ……. qu’en pensez vous ?

  • 5 janvier 2020 à 15 h 21 min
    Permalien

    adopter un craintif, c’est avoir le temps de….lui laisser le temps, ne rien brusquer, ne rien exiger, ne jamais prononcer un mot plus haut que l’autre, des jours, des semaines des mois…Mais au bout de cette lente traversée du désert, un amour totalitaire avec ce regard qui vous fait chavirer , ce museau qui furtivement vient chercher une caresse, ce refuge derrière votre fauteuil si une peur s’installe, vous devenez sa référence, sa raison de revenir dans ce monde qu’il ne pouvait réèllement pas envisager à son arrivée chez vous….Histoire d’amour terrible que de faire renaitre la flamme de vie dans ses yeux…Laissez vous charmer meme si au départ rien ne vous semble aller…..trois galgos à la maison, je pense que mon préféré est Nino,le craintif, le black, le leischmanien ; avec amour tout est possible, mais attention aux clotures, promenades dans le jardin à la longe, sortie dans la rue plus tard……..

  • 5 janvier 2020 à 14 h 33 min
    Permalien

    Adopter un craintif est une expérience formidable…Il lui faut du temps, car avant il n’avait connu que l’abnégation, l’exploitation et une fois chez nous, nous lui offrons un doux panier ( souvent notre canapé d’ailleurs), de bonnes gamelles et surtout de l’amour et du respect ! Petit à petit nous le découvrons mais lui aussi nous découvre ! Le temps, l’amour et le respect font oeuvre et croyez moi à chaque petit progrès notre coeur fait boum boum ! Je souhaite à cette jolie louloute un doux foyer et des adoptants patients !

  • 5 janvier 2020 à 12 h 51 min
    Permalien

    Je comfirme que ls galgos craintifs évoluent très bien. En effet après avoir adoptée notre lupita en novembre 2019, celle ci a déjà t. Bien progresser. Saute désormais comme 1 gazelle. Quand. Elle va en promenade. Très câline, fais des bisous, se déplace pour venir manger, monte les escaliers.. Joue avec sa peluche. Tout cela ne se faisait pas à son arrivée. Avec de la. Patience, De l amour, tout évolue..

  • 5 janvier 2020 à 11 h 24 min
    Permalien

    Odile a raison, lorsqu’on a déjà adopté un galgo sociable c’est le cas de figure idéal pour ouvrir ses bras à un craintif. Il calque son comportement sur le galgo de la maison et avec un peu de patience, du calme, de la douceur il s’ouvre doucement à la vie…
    C’est une expérience formidable qui vous offre des moments d’émotion magnifiques, c’est tellement gratifiant d’assister aux progrès d’un petit être qui a tellement souffert et qui pas à pas apprend à vous faire confiance. Vous devenez son repère, son monde, sa vie, il vous sera d’une reconnaissance éternelle, d’une fidélité sans faille.
    J’espère du fond du cœur qu’une famille patiente, responsable et aimante tombera sous le charme du triste regard de Nila qui le mérite tant…

  • 5 janvier 2020 à 9 h 30 min
    Permalien

    Coucou nila tu es magnifique je voudrais pouvoir t’adopter mais mon jardin n’est pas grand la clôture pas asse haute et surtout j’ai 4 chiens qui sont un peu turbulents et bruyants je ne pense pas que se serai l’idéal pour toi et j’en suis navré j’espère que tu trouveras une gentille famille qui sera t’offrir ce que tu mérite amour et chaleur gros câlins à toi ma louloute

Commentaires fermés.