Une bénévole Espagnole me raconte la triste histoire d’un Galgo blanc nommé Chavito…

Bonjour Odile,

Je veux te raconter l’histoire tragique de Chavito et te demander de l’aide pour lui

Excuse-moi c’est un peu long et mon Français n’est pas très bon.

C’est une bien triste histoire, une de plus parmi tant d’autres pour tous nos pauvres chiens qui souffrent. Celle-ci est d’une cruauté effrayante, des atrocités qui ne peuvent être commises que par des humains à l’esprit perturbé et tellement mauvais.

Une de mes voisines qui sauve des Galgos depuis 20 ans connaît bien tous les galgueros et celui-ci en particulier qui est d’une grande cruauté. Il l’appelle quand il veut se débarrasser de ses déchets inutiles alors elle y va. Qu’est-ce que tu veux qu’elle fasse d’autre ? C’est elle qui a sauvé Futura et qui a fait presque 400 kms pour sortir Maruchi d’une perrera.

Elle est brave tu sais.

Il y a quelques jours elle m’a demandé des nouvelle d’un galgo blanc qu’elle avait emmené à la FBM, elle ne savait pas le nom qu’on lui avait donné alors elle me l’a décrit et m’a raconté son histoire.

A mesure que je l’écoutais je me suis sentie de plus en plus mal et cette nuit je n’ai pas pu dormir, j’avais seulement une idée en tête, aller à la FBM et chercher ce galgo blanc.

Son galguero est la pire des ordures humaines, il marque ses galgos à la cuisse au fer rouge avec ses initiales, c’est son logo de galguero.

Quand ils ne sont plus utiles, avant de les tuer ou de les abandonner, il fait disparaître les traces de son appartenance comme ça il n’est pas inquiété par la police puisqu‘il n’y a plus de preuve.

Au fur et à mesure que je te raconte, je me sens encore très mal, ça me fait mal d’imaginer autant de souffrance sur ces êtres sans défense.

Cette ordure a appelé ma voisine pour lui demander si elle voulait venir chercher un galgo blanc. Avec lui c’est à prendre ou à laisser. Il l’aurait tué si elle n’y était pas allée alors à chaque fois elle y va.

Que veux-tu qu’elle fasse d’autre ?

Il avait une énorme plaie à la cuisse gauche, elle a été très choquée et a demandé au galguero ce qui lui était arrivé et tout fier de lui, il lui a raconté comment il faisait pour effacer les preuves.

Je te le jure Odile c’est la vérité, tu vois à quel point tout est normal ici, ils n’ont pas peur, ils se moquent de tout parce qu’ils savent qu’ils ne seront jamais poursuivis. C’est terrible !

Avec l’aide d’un maudit humain aussi maléfique que lui, il fait respirer du chloroforme au chien pour l’étourdir et pour qu’il se laisse faire, puis avec un bon couteau il coupe les chairs suffisamment profondes pour que les marques du fer disparaissent et il retire aussi la puce électronique qui est dans le cou.

Ensuite il appelle ma voisine pour lui demander si elle veut récupérer le chien et si elle refuse il le tue alors elle y va. Que veux-tu qu’elle fasse d’autre

J’ai mal au cœur d’écrire ça tu sais.

Alors avec l’aide de Sylvia qui connaît tous les chiens à la FBM, j’ai retrouvé le galgo blanc, il s’appelle Chavito et si tu pouvais le sortir je serais tellement heureuse de le savoir ailleurs.

Je t’envoie les photos, il est très beau et il est merveilleux, sa blessure va beaucoup mieux mais la cicatrice restera à jamais gravée dans sa chair.

Merci Odile. Je sais que je peux compter sur toi pour tous ces pauvres malheureux.

Je vais m’en occuper jusqu’à ce qu’il soit adopté, je l’ai testé aux chats il cohabite bien avec eux.

C’est un brave galgo, comme tous les galgos d’ailleurs, tu le sais aussi bien que moi.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-29-fevrier-fbm-ecija/

Si vous désirez adopter Chavito, n’hésitez pas à remplir notre formulaire, pour plus d’infos un seul n°: 0660153750

Il est né en 2015 et mesure 68 cm

18 pensées sur “Une bénévole Espagnole me raconte la triste histoire d’un Galgo blanc nommé Chavito…

  • 20 décembre 2019 à 18 h 26 min
    Permalink

    Encore un dégénéré de l’espèce humaine, dépourvu de matière grise, un gros con, un abruti sans intérêt,… Il mériterait bien qu’on lui plombe le cul et qu’on lui coupe les c….lles, enfin s’il en a !!! C’est insupportable ces maltraitances 😤😠

  • 20 décembre 2019 à 14 h 54 min
    Permalink

    je ne suis pourtant pas vraiment d’accord avec les milices qui s’organisent dans certains quartiers pavillonnaires mais là je suis tellement remontée contre ces assassins, ces bourreaux que si j’étais sur place et qu’un tel mouvement se créait j’en serai . Il faut leur montrer ce que c’est la souffrance totalement gratuite, uniquement pour faire mal

  • 20 décembre 2019 à 13 h 53 min
    Permalink

    L’ homme n’ est pas fini on le voit tous les jours, partout en france, aussi ces crétins numériques qui ont tué un chaton dans un four à micro ondes dans le nord le prouve, rien dans la tête un vide rempli de méchanceté et d’ imbécilité je désespère un jour de voir ces gens devenir normaux

  • 20 décembre 2019 à 13 h 47 min
    Permalink

    C est des monstres aucun coeur !on ne peut pas admettre cela!la chasse avec ces chiens devrait être interdite avec grosse sanction! C est quand que le gouvernement va ouvrir ses yeux!!!!pauvres petit père je lui souhaite une famille française qui lui lui donne plein d amour et se rappelle toujours par ou il est passe afin de l aimer tel que il est surtout!

  • 20 décembre 2019 à 12 h 48 min
    Permalink

    Un peu compliqué de tempérer ce que je ressens à la lecture de cet article
    Cependant je lui graverai bien mes initiales à ce ……

    Faites que ce grand bonhomme trouve rapidement une famille aimante.

  • 20 décembre 2019 à 10 h 00 min
    Permalink

    tout comme Monika je voudrai qu’on les marque au fer rouge – comme l’était les « catins » a une certaine époque comme celà en les croisant on verrait de suite a qui on a affaire et on pourrai leur pourrir la vie!!!

  • 20 décembre 2019 à 9 h 13 min
    Permalink

    Une horreur….une de plus….ces types sont des monstres pervers..
    c est à vomir…..Chavito,petit loulou, je te souhaite très vite une bonne famille très aimante…🥰

  • 20 décembre 2019 à 9 h 11 min
    Permalink

    Je rêve d’un jour où nous pourrons marquer au fer rouge ces gualgueros ….. c’est facile de l’écrire derrière un écran mais j’éprouve un tel dégoût pour ces hommes que je pourrai les tuer … ou plutôt les enfermer ou ils enferment nos adorables chiens et les laisser crever … ils ne valent pas la peine qu’on se salisse les mains non ? Je sais ce n’est pas très catholique mais je ne supporte plus la souffrance animale . Et en plus je ne suis pas catholique .

  • 20 décembre 2019 à 8 h 55 min
    Permalink

    Je suis vraiment écœurée de tant de cruauté ! On se sent vraiment impuissant si ce n’est d’en parler autour de nous ! Mais cet article tombe à point nommé. Professeur en lycée, j’aborde avec mes élèves l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) dont les associations en font partie. Chaque élève va parler d’une association qui lui tient à cœur ; en ce qui me concerne J’avais demandé l’autorisation de ramener Sheila (adoptée depuis 2 ans et demi déjà) et de parler de l’association, j’ai bien eu l’accord de ma direction pour en parler mais ma princesse ne fera pas partie du voyage. Que ce loulou soit vite adopté et entouré d’amour, c’est ce qu’on lui souhaite…

  • 20 décembre 2019 à 8 h 32 min
    Permalink

    Mon dieu quelle horreur, pauvre Chavito 😥. C’est un superbe chien, sa cicatrice est là pour nous rappelé toutes ces tortures subient par ses pauvres êtres sans défense. Et c’est à nous adoptants de leurs faire oublier ça. Ouvrir nos foyers c’est pour la vie, pas pour qq mois voir qq années. J’espère qu’il trouvera vite une gentille famille.

Commentaires fermés.