Dur dur le retour…

Dur parce qu’il y a ceux qu’on a choisis et qu’on n’aurait pas dû choisir parce qu’on en a trop réservé et que ce n’est pas raisonnable.

Dur parce qu’il y a ceux qu’on n’a pas choisis et qu’on aurait dû choisir parce qu’ils nous ont touchés en plein cœur mais notre cœur doit avoir ses raisons.

Alors depuis mon retour, tous ces regards me trottent dans la tête, pourquoi celui-ci et pas celui-là ?

A chaque fois c’est pareil…

On voudrait tous tellement leur offrir une nouvelle vie, on voudrait tous tellement les sortir du refuge, les emmener loin de ce brouhaha, loin du froid, de l’humidité et du danger de la vie en meute.

Il y en a tant et chaque jour ils arrivent en plus ou moins bon état, pour la seule journée de jeudi au moins une vingtaine de rescapés ont grossi les rangs des 600 qui attendent déjà derrière les barreaux. On ne les compte même plus, on ne les regarde même plus à force de les voir.

Les bagarres éclatent, je crois que c’est ce qui me traumatise le plus les bagarres, oh là là mon Dieu quand on en voit un arriver complètement déchiré, c’est horrible.

Aujourd’hui encore tout est embrouillé dans ma tête, la fatigue sans doute, c’est que ce n’est pas rien 18 h de route sous la pluie et les bourrasques de vent. Quand je rentre je me dis que c’est de la folie et que je ne pourrai plus faire ça longtemps alors je me promets que la prochaine fois j’irai en avion, mais je sais que la prochaine fois j’y retournerai en camion parce que j’aime ça.

Et puis il y a le fil des dossiers en cours à reprendre, la semaine de courrier à rattraper, c’est que l’asso continue de tourner pendant mon absence.

Allez à demain, j’espère avec les idées plus claires…

20 pensées sur “Dur dur le retour…

  • 25 novembre 2019 à 12 h 35 min
    Permalink

    Je suis d’accord avec vous, c le premier site que je vais voir en me levant

    • 25 novembre 2019 à 16 h 30 min
      Permalink

      Merci à tous pour vos mots si réconfortants, moi aussi j’aime écrire pour vous sur le blog !! et ça fait plus de 10 ans que ça dure !!chaque matin fidèle au poste !!

  • 25 novembre 2019 à 10 h 26 min
    Permalink

    Bon courage pour continuer
    De tout coeur avec vous …
    On imangine ce que vous devez ressentir là bas

  • 25 novembre 2019 à 9 h 50 min
    Permalink

    Seigneur quand je vous lis je pleure. J’en suis arrivée à attendre vos textes que j’adore lire mais qui me font pleurer à chaque fois
    Seigneur si vous étiez plus près je viendrais vous aider. Pour l’instant je me contente de vous tricoter des cols et des manteaux que j’envoie à Elisabeth.
    Si vous avez besoin d’aide, j’aimerais participer à un voyage en Espagne pour vous aider. Je n’ai jamais voulue aller en vacances en Espagne mais pour eux j’irais et je vous aiderais

    • 25 novembre 2019 à 13 h 39 min
      Permalink

      bonjour moi aussi j’aimerai aidée Odile , mais la bretagne est un peu loin , par contre j’aimerai bien tricoter pour ces petits anges , est ce que vous auriez des modèles a m’envoyer pour m’aider a tricoter des manteaux pour les anges , merci beaucoup a tous ce joli monde

  • 25 novembre 2019 à 9 h 48 min
    Permalink

    courage Odile ….. je pense que demain sera un autre jour et qu’après une bonne nuit de sommeil tu reprendras le dessus et tu redeviendras la battante que l’on connait bises et lechouilles de Beauty et Neffer

    • 25 novembre 2019 à 13 h 36 min
      Permalink

      Oh comme cela doit être dur en effet, car au travers des images et des portraits faits durant votre séjour, on peut s’imaginer que les choses ne sont pas simples sur place ! Une image me hante celle d’Olivio , mais aussi tous ces mâles et pas ok chats et pas tout jeune qui restent sur place – évincés par les adoptants – Je comprends que vous ayez le coeur lourd …

  • 25 novembre 2019 à 9 h 42 min
    Permalink

    On vous comprend Odile : vous avez dû faire des choix et vous vous en voulez pour ceux que vous n’avez pas réservés.
    Mais ce n’est pas vous qui devriez ressentir de la culpabilité mais tous ces galgueros. Car n’oublions jamais que ce sont eux les responsables de cette situation. Et pas les associations qui se démènent pour en sauver le plus grand nombre.

    Donc, non la culpabilité ne doit pas être du côté des bienfaiteurs mais du côté des coupables.

    Mais vous, c’est vôtre coeur qui vous dicte… Merci pour tout ce que vous faites pour ces petites misères.

  • 25 novembre 2019 à 8 h 57 min
    Permalink

    Bon retour chez nous ! Cela nous manque une semaine sans Lévrier sans Frontière

  • 25 novembre 2019 à 8 h 49 min
    Permalink

    Bon courage,madame…il en faut devant tout ce travail…mais nous savons que vous êtes une battante,et nous vous admirons pour cela !!!

  • 25 novembre 2019 à 8 h 47 min
    Permalink

    Bonjour Odile !
    Tellement contente de vous retrouver à travers votre blog !
    Tout en sachant combien chaque retour vous coûte en sentiments et sensations…..

  • 25 novembre 2019 à 8 h 34 min
    Permalink

    bon retour parmi nous ainsi que ceux qui était partie avec vous , ce n’est pas facile de revenir et de laisser tous ses loulous derrière vous car les décisions a prendre ne sont pas toujours facile bon courage pour la suite et reposez vous un peu , je sais que c’est plus facile a dire qu’a faire !!!! bise valou chanel

    • 25 novembre 2019 à 13 h 27 min
      Permalink

      Suis très contente de vous retrouver à nouveau Odile, à travers ce blog, chaque jour de cette semaine une pensée me traversait, des images mais aussi de la gratitude et de l’admiration pour l’énergie que vous déployez….prenez soin de vous vraiment

  • 25 novembre 2019 à 8 h 33 min
    Permalink

    Contente de vous savoir rentrée et je comprends que le retour soit difficile…
    Et le trajet est long, j’espère que vous avez des chauffeurs qui vous accompagnent pour vous relayer.
    Il vous faudrait un(e) adjoint(e) qui pourrait vous seconder lorsque vous êtes en Espagne.
    Facile à dire….
    Bon courage et bonne reprise

Commentaires fermés.