Vous devenez leur sort entier, leurs vies sont entre vos mains…

Après chaque transport, je me sens plus légère comme  libérée d’un poids. Sans doute le poids de tous ces Lévriers qui souffrent en silence. Le fait d’en sauver une poignée est certes une grande satisfaction, c’est un accomplissement de tout  le travail fait en amont 

mais je ne peux pas m’empêcher de penser à ceux qui n’auront pas la chance de connaître ce bonheur-là et qui mourront dans le silence de leur cachot.

Alors je me remets  immédiatement la tête dans le transport suivant, c’est comme une course contre la montre, une course contre la mort…

C’est mon marathon à moi.

Je suis toujours sidérée par la capacité qu’ils ont à s’adapter, de rien ils passent à tout et parfois je voudrais être dans leur tête pour savoir ce qu’ils pensent de tout ça.

Ils sont là tout fringants  avec leurs colliers colorés, leurs manteaux assortis et ils repartent vers leur nouvelle vie comme si c’était une évidence, comme si vous étiez leur providence.

Imaginez- vous, après tant années où ils se sont contentés de pas grand-chose,  parfois de rien, dormant à même le sol, ne mangeant pas à leur faim, toujours à la merci des coups soudains qui peuvent pleuvoir pour rien, vous arrivez dans leur pauvre vie et vous allez devenir leur être d’attachement.

Ils pardonnent les chiens, ils pardonnent tout, ils encaissent tout.

C’est beau ce bonheur soudain et je suis heureuse de les savoir entre vos mains. J’aime vous rencontrer chers adoptants, pour mettre un visage sur vos noms et pour garder en mémoire vos premiers sourires, vos premiers mots pour celui que vous avez choisi. Lorsque ce n’est pas possible j’attends avec impatience  la photo d’adoption pour voir  vos visages qui bien souvent en disent longs.

En même temps je m’angoisse, surtout la première semaine, de savoir si tout va bien se passer, si vous allez suivre nos consignes de sécurité, le risque de fugue étant très important lors de l’arrivée du chien, même si vous le pensez proche de vous et à l’aise, les premières semaines  vous ne devez jamais lui faire confiance et la vigilance extrême doit être de rigueur.

Et puis je me demande si vous allez l’aimer ou si vous allez me le rendre un jour…

N’oubliez pas que vous venez de faire entrer un ange dans votre foyer, prenez-en soin comme de la prunelle de vos yeux et promettez-lui de ne jamais le trahir, il ne le mérite vraiment pas, lui qui a déjà tant souffert de la cruauté des hommes.

Vous devenez leur sort entier, leurs vie entre vos mains, bien plus intimement que n’importe quel général vous n’êtes plus un élément de combat, vous êtes le combat. Lionel Davoust

Allez bon dimanche à tous et au 9 novembre date de notre prochain sauvetage ….

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

10 pensées sur “Vous devenez leur sort entier, leurs vies sont entre vos mains…

  • 15 octobre 2019 à 7 h 54 min
    Permalink

    c’est certain, nous devenons leur point d’attache, leur amour, leur vie une fois adoptés, c’est pourquoi les trahir reviens à les meurtrir une seconde fois et celui qui abandonne un galgo qu’il a tiré de l’enfer espagnol ne vaut pas mieux que le galguero qui l’a maltraité en Espagne !

  • 13 octobre 2019 à 18 h 00 min
    Permalink

    C’est pour ça qu’il est bon de toujours garder en tête où et ce qu’ils ont vécu même si au quotidien on oublie souvent…

  • 13 octobre 2019 à 14 h 17 min
    Permalink

    pour ma part je ne sais pas faire de belle phrase , comme les 98 pourcent d’entre vous , et je n’ai pas encore sauver un petit ange, car je suis loin Guérande dans le 44 mais je rêve d’adopter patina j’ai encore un peu de temps jusqu’ au 9 novembre pour décider mon mari et voir command je pourrais faire pour aller aussi loin , nous avons eu pendant 10 ans une montagne des Pyrénées , et la peine est toujours présente sont départ a été très dure . bon beaucoup de courage a vous tous . et peut être a bientôt

    • 13 octobre 2019 à 16 h 53 min
      Permalink

      Patina est adoptée Mme Brillault

    • 13 octobre 2019 à 17 h 57 min
      Permalink

      Il y en a tellement d’autres qui attendent 😉

  • 13 octobre 2019 à 12 h 39 min
    Permalink

    je profite de ce blog Odile pour lancer un SOS en faveur d’un refuge obligé de fermer ses portes dans le sud de l’Espagne. Ce refuge est soutenu par Celtiques Lévriers & Cie (siège ds la Sarthe) . Il reste 80 chiens à nourrir, à soigner, à faire adopter.. Alors si certaines et certains amis (es) d’LSF peuvent faire quelque chose pour aider …….l’un n’empêche pas l’autre évidemment ……Personnellement je vais envoyer des cols que j’ai tricotés et un ptit chq pour aider à l’achat des croquettes
    Merci pour eux. Une fois de plus j’ai le coeur en compote après avoir visionné les images

  • 13 octobre 2019 à 11 h 46 min
    Permalink

    Je t’offre ces quelques vers
    D’amour et de lumière
    De nuits étoilées
    Pour te faire rêver
    De milliers de baisers
    Pour te faire chavirer
    Un océan de tendresse
    Et de douces caresses
    De tissus de soie,
    Pour que tu te sentes près de moi
    Plonge dans mon regard,
    Et t’oublieras tes cauchemars
    Pour faire de tes nuits des Rêveries
    Et des Matins de douceur pour égayer ton cœur
    Je vous aime mes anges
    Je dédie ce texte à ma galga et mes 2 galgos

  • 13 octobre 2019 à 9 h 24 min
    Permalink

    Nos galgos,si chers à nos cœurs,nous adoptants,deviennent vite, très vite,grâce à leur faculté incroyable d’adaptation,un membre de la famille à part entière….et nous vivons pour eux, avec eux, nous tremblons pour eux…Le travail de LSF ,de la FBM et des bénévoles étant terminé, à nous de prendre le relais,pour que chaque jour soit une fête pour nos chiens…Nouveaux adoptants,vous avez un trésor….c’ est une prise de conscience quotidienne qui doit être la vôtre !!!!Tout n’est pas toujours facile…mais le vrai bonheur se mérite…..!!!

  • 13 octobre 2019 à 8 h 53 min
    Permalink

    Arani mohini yoalis 3 sauvetages de levriers sans frontieres qui ont evolue pour la craintive….et la famille s est agrandit a 6 galguas au total dont la derniere une petite galguita de 5 mois un petit sucre d orge..
    Aucun regret… pour celles qui le peuvent elles courent a perdre haleine sur la plage telle des filles du vent.

    • 13 octobre 2019 à 9 h 49 min
      Permalink

      Tout ce que vous décrivez est la pure vérité Odile. Les galgos sont des anges!

Commentaires fermés.