Les blablas de la présidente d’LSF/ Qu’est-ce qu’il en pense lui le chien…

Allez vient le chien on va écrire le mot FIN.

Il y a les pour et il y a les contre.

Mais lui le chien, qu’est-ce qu’il dit ? Qu’est-ce qu’il en pense ?

On ne le sait pas puisqu’il ne parle pas alors c’est à sa place qu’on décidera.

Vivre ou mourir … On choisira à notre convenance.

En France l’euthanasie de confort est utilisée à outrance  par la majorité des vétérinaires, sur simple demande des propriétaires qui auront toujours une bonne raison de faire assassiner leur compagnon de route…

Tous les prétextes sont bons pour mettre fin à la vie d’un chien sans se poser de questions, entre autre dès que celui-ci troussera les babines, il sera systématiquement condamné  à mort, le chien de toute façon aura toujours tort et la mort sera son ultime punition.

Alors pour la majorité des Français l’acte d’euthanasie est devenu un acte banal, normal et tellement facile.

Ce que j’ai appris de plus précieux de mes amis Espagnols, notamment des vétérinaires de la FBM, c’est le respect de la vie et le respect de l’animal, l’un ne va pas sans l’autre, c’est une évidence pour eux.

Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir et chaque être vivant, chaque martyr qui entrera à l’hôpital bénéficiera de tous les soins appropriés, tant que celui-ci ne fera pas un signe pour faire comprendre qu’il renonce  à la vie, les vétérinaires feront tout ce qui est en leur pouvoir pour le sauver.

Certes un chien ne sait pas parler mais il sait s’exprimer, encore faut-il savoir interpréter ses signes et ce n’est pas depuis un clavier d’ordinateur qu’on peut décider de la vie ou de la mort d’un animal.

Iker lui ne veut pas mourir, il remue la queue quand il voit le personnel soignant, il mange et il boit, il se bat pour vivre et tout est fait pour qu’il ne souffre pas.

Toutes nos pensées vont à l’équipe soignante de la FBM qui œuvre avec courage pour sauver ce pauvre chien. Les photos sont très choquantes, on imagine à peine ce que cela doit être dans la réalité. El corazon roto (« le cœur brisé ») comme ils le disent. Comme pour tous les grands brûlés ce sera long, très long, un combat terrible au quotidien.

Les vétérinaires de la FBM sont des urgentistes, ils ont l’habitude de traiter des cas très lourds et n’ont de leçons à recevoir de quiconque, ils n’iront jamais trop loin car ils savent quand ils devront s’arrêter et la décision sera prise de façon collégiale. Ce n’est pas une personne qui  aura tout pouvoir de  décider de la vie ou de la mort d’un animal  mais une équipe  qui se concertera parce que là-bas l’euthanasie n’est ni un acte banal, ni un acte normal et encore moins un acte facile.

Combien de martyrs ont été sauvés à la FBM alors que l’euthanasie était prônée par ceux qui se mêlent de tout sans même savoir la juste vérité, par ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans cet hôpital du désespoir et de l’espoir ..

Je pense notamment à Lauren et tant d’autres aussi,

qui vivent aujourd’hui grâce à la persévérance des vétérinaires de la FBM qui ne baissent jamais les bras.

Et pourquoi ne pas  euthanasier également  Egipto, 3 pattes cassées, bassin fracturé et j’en passe et j’en passe….

Chapeau bas les vétos de la FBM, vous êtes extraordinaires et vous avez toute notre confiance .

18 pensées sur “Les blablas de la présidente d’LSF/ Qu’est-ce qu’il en pense lui le chien…

  • 4 octobre 2019 à 22 h 04 min
    Permalink

    Mon dieu quelle horreur !…. Je suis en larmes, sans voix devant tant de cruauté….. J’ai souvent honte de faire partie de la « race humaine »…. Mais heureusement, tous ces gens qui se battent pour sauver tous ces chiens de cet enfer sordide méritent le respect et me réconcilient avec la gente humaine…

  • 1 octobre 2019 à 20 h 02 min
    Permalink

    Je pense que les gens doivent dire pourquoi s’acharner sur Iker . Et bien que cela vous plaises une vie est une vie . Ils ne baissent jamais les bras car c’est leur combat . Un combat qui ne gagne pas tout le temps malheureusement . Il mérite d’être sauvé comme tout les autres . Il se bat pour vivre il a le droit au bonheur . Iker est mon quotidien tous les jours je me bat à ma façon et j’espère que ma demande auprès de mon client va aboutir cela permettra à d’autres chiens d’être plus vite soignés contre des brûlures. Merci à toutes ces personnes qui sont là pour lui et qui l’aide au quotidien et merci à toi Odile de l’avoir pris en charge . Je pense tous les jours à toi ne lâche rien ta vie est devant toi IKER . Le temps et l’amour fera le reste

  • 1 octobre 2019 à 19 h 51 min
    Permalink

    Nul doute que les blablas de la présidente sont inspirés par Iker
    Ces photos insoutenables terribles qui retournent les trippes….et
    l’euthanasie …vaste débat, et pourtant c’est la triste réalité….
    En lisant l’article, j’ai tout de suite pensé à Lauren…je me souviens que certains (pas moi )prônaient l’euthanasie pour cette pauvre misère…mais il avait la rage de vivre ce loulou et mon dieu quel bonheur lorsqu’on le croise aujourd’hui sur les réseaux à jouer ou courir, je ne retiens moi que le bonheur de le voir aujourd’hui et le gigantesque investissement de la fbm pour lui…
    Concernant l’euthanasie meme lorsque c’est notre animal c’est parfois compliqué d etre sure que ce soit le bon moment, pas trop tot…pas trop tard……alors juger sur de simples photos !!!!! on ne voit pas son comportement, notre regard ne croise pas le sien………
    il y a quelques années…une de mes chiennes « proche de la durée moyenne de vie pour la race « , que je voyais un peu moins alerte vu son age, est tombée raide…impossible de la relever mais elle était vivante…….la tristesse dans le coeur je me suis dit que ca y est le moment était venu de nous quitter..mes enfants (qui ne sont plus à la maison) sont venus lui dire au revoir….tout le monde pleurait….
    La mort dans l’ame….direction véto…et la le diagnostic…AVC….ma véto m’a indiqué qu’elle pouvait se remettre car on était venus très vite… piqures traitement, et nous voilà de retour à la maison….au début il fallait la porter pour aller dehors, la surveiller parce qu’elle manquait d’équilibre… commentaire d’une personne qui l’a vue à ce moment là « Ben pourquoi tu l’as pas fait piquer ? »mais elle s’est remise..et petit à petit il n’y paraissait plus….et elle est restée avec nous encore unbout de temps…à vivre sa vie de mémère tranquillement
    Voilà tout ça pour dire que les vétos ont fait des études qu’ils savent quand il y a de l’espoir, qu’ils ont l’expérience …..et là c’est à l’inverse mais ma véto avait raison et moi non ……..
    parce que meme si je ne suis pour l’euthanasie qu’en dernier recours, lorsqu’il n’y a plus aucun espoir et que c’est le dernier cadeau pour abréger les souffrances, là je pensais que c’était le cas…..alors arretons de juger et laissons les pros prendre les décisions
    Pour un bon véto pas d’euthanasie de complaisance…j’ai confiance en la mienne elle me dit lorsqu’il faut arreter ou pas….et je suis son avis..et pas ce que je pense moi….
    après il y a les autres vétos bien sur……
    Les vétos de la fbm …….sont des personnes au grand coeur…..c ‘est ce que je pense
    ils n’ont pas d’intéret à s’acharner sur un chien pour faire payer des sommes énormes aux maitres..aucun intéret financier…….
    De plus il faut donner beaucoup de temps pour un chien comme Iker…..ce serait tellement plus facile qu’avec des biens comme il faut….alors respectons leur engagement, ils ne choisissent pas le chemin le plus facile…et je suis sure que le futur nous montrera qu’ils avaient raison…un jour on le verra Iker courir dans l’herbe verte auprès d’une famille aimante.
    La bas en espagne, et les assos aussi pourraient ne choisir que les biens comme il faut….des beautés sans traumatismes physiques ou psychologiques, beaucoup de femelles jeunes…faire un tri sur les couleurs de robes aussi et puis des ok chats……….juste les stérilisations et les vaccinations à faire….
    Mais ils ouvrent les portes et leurs trippes à tous les martyrs sans aucun critères et ils essaient quand c’est besoin de réparer……et il faut bien avouer que parfois ils font des miracles
    Les critères c’est nous ici en france qui les posons…..
    Voilà je pense qu’il ne faut pas oublier que tous ceux qui oeuvrent pour sauver les galgos ont pour objectif de sauver les galgos martyrs..tous ceux qui peuvent l’être…..
    le but ce n’est pas de fournir sans se fatiguer de magnifiques chiens, pas trop cher à ceux qui adoptent…..

  • 1 octobre 2019 à 18 h 36 min
    Permalink

    Oui c’est tellement mieux lorsqu’on peut sauver un animal même très blessé. Et oui de quel droit s’arroge-t-on sa vie ? Bravo à toutes ces équipes qui se battent pour la vie et la dignité 🙂

  • 1 octobre 2019 à 15 h 52 min
    Permalink

    juste un grand merci a toutes les équipes qui s’occupe de tous c est malheureux , je vous admire et vous envie ,

  • 1 octobre 2019 à 14 h 34 min
    Permalink

    Est ce que iker va s’en sortir ?
    C’est tellement monstrueux …
    Ceuc qui ont fait ça merite le meme sort et une mort lente …
    Ijo de puta!!!

  • 1 octobre 2019 à 14 h 27 min
    Permalink

    L’excuse de « on ne veut pas d’acharnement » est souvent utilisée par les propriétaires de chiens qui en ont juste marre de s’occuper de leur animal. J’ai entendu dire en clinique (je suis ASV, mon compagnon véto) « on veut pas pas d’acharnement » pour un chat qui avait … une plaie superficielle au cou (!)
    Ce n’est pas « la majorité des vétérinaires » qui acceptent les euthanasies de convenance bien heureusement. En revanche les gens trouveront toujours le véto qui ne connait pas le cas, à qui on peut mentir facilement en racontant que l’animal est très malade mais qu’on ne veut pas le faire euthanasier chez le véto traitant parce qu’on veut pouvoir y amener les autres animaux de la famille sans repenser à ce traumatisme (situation déjà vécue) … Ou trouveront le véto qui veut pas se faire chi.. à se battre avec les gens, malheureusement ça existe aussi.
    Un animal malade, handicapé, vieux, amputé, dans la limite de la décence et du raisonnable, ça se soigne. Il n’y a qu’à voir ces chiens qui remarchent après des mois de paralysie, ces chiens qui récupèrent totalement d’un AVC et vivent 15 ans sans aucun problème, ces chats tombés de 3 étages qui guérissent en quelques mois en calme de leur fracture du bassin. Il faut respecter un minimum de confort de vie : si l’animal montre qu’il veut manger, montre qu’il veut interagir avec l’humain, que les caresses lui conviennent, qu’il est capable de faire sa toilette et de vaquer un minimum à ses occupations (jeu, chasse, interactions avec les autres animaux), un seul de ces critères suffit pour comprendre qu’il s’accroche à la vie. Il faut s’arrêter quand plus rien n’est plaisant au quotidien : douleurs non contrôlées par des traitement, aucun appétit, incapacité à faire sa toilette, incapacité à supporter le contact, arrêt total du jeu, etc … Les vétérinaires savent dire « stop » quand il le faut, et c’est regrettable de manquer autant de confiance envers des professionnels de la santé animale.
    Iker finira par se remettre, si ses plaies sont bien soignées, si son corps ne subit pas d’infection, si sa douleur est contrôlée, s’il mange et reçoit de l’amour et de l’attention, il s’en sortira. Si c’était une personne on lui souhaiterait la même chose !
    Bonne continuation à vous 😉

  • 1 octobre 2019 à 11 h 36 min
    Permalink

    Entièrement d’accord avec toi Odile…Un animal qui souffre de grave maladie et qui n’a plus envie de se battre sait bien nous le faire comprendre de coeur à coeur. Iker s’accroche à la vie, les soins demanderont de nombreux mois mais personne n’a le droit de décider pour lui ! En tout cas je dis « respect et merci merci » à tous les soignants qui distillent soins et amour à tous ces chiens que la vie n’épargne pas !

Commentaires fermés.