Lorsque vous adoptez un Galgo ou un Podenco, n’oubliez jamais d’où il vient…

Des taudis à galgos et à podencos,  il y en a partout en Espagne et celui-ci n’est pas le pire, les chiens sont à l’air libre et ils mangent à leur faim, du pain, ce qui leur permet de survivre. C’est du moins ce que les autorités Espagnoles prétendent pour justifier qu’ils ne donnent pas suite aux différentes plaintes déposées.

Il n’y  pas besoin d’aller bien loin pour le trouver, ni de le chercher, puisqu’il se trouve en bord de route dans un village non loin d’Ecija, à la vue de tout le monde.

Et oui, ce gros sac à vin de galguero a pignon sur rue, lui par contre se porte bien et ne manque visiblement de rien…

Lorsque nous nous sommes arrêtées il est sorti, Vicky le connaît bien puisque régulièrement elle vient ici pour tenter de sauver quelques vies, parfois il accepte de lui donner ceux dont il va se débarrasser parce qu’ils sont malades ou plus bons à rien.

Les chiens sont en surnombre, nous en avons compté entre 40 et 50, les femelles mélangées aux mâles alors quand elles sont en chaleur les mâles se battent pour les saillir.

Mais peu importe pour le galguero, si les portées ne sont pas désirées, il tuera les chiots tout simplement.

C’est ici que Vicky a récupéré Téo, Léo, Mady et Paty, il les a donnés dans un seau, les chiots n’étaient pas sevrés alors les bénévoles d’Ecija ont biberonné.

La semaine dernière une personne me demandait des informations sur la mère et bien les voilà, la mère elle est là  et elle continuera à mettre bas jusqu’à ce que mort s’en suive…

Il y en a que l’on voit, ceux qui sont devant dans la cour et puis tout au fond il y en a d’autres, beaucoup d’autres, soit enfermés, soit attachés.

La vermine pullule, les mouches, les rats, les moustiques… La chaleur est insoutenable.

Certains chiens sont vaillants mais d’autres très faibles, surtout les femelles qui ne cessent de mettre bas et qui s’épuisent…

Il y en avait une recroquevillée dans un coin, une petite rousse barbuda très maigre et très faible, le pus coulait de sa vulve et les autres chiens étaient constamment dessus, elle était pleine de morsures infectées. Nous avons tenté de la négocier mais ce gros sac à vin n’a jamais rien voulu savoir sous prétexte que son père était un champion et que c’était une bonne chienne qui pouvait encore faire des saisons de chasse et des portées aussi.

Elle va mourir ou elle est peut-être déjà morte, mais peu importe pour lui, elle finira comme les autres sur ce charnier, il se débarrasse lui-même des cadavres, on pouvait voir des os calcinés …

Certains galgos et podencos du refuge d’Ecija viennent d’ici, ils sont souvent craintifs et mal en point quand Vicky réussit enfin à les récupérer. Et c’est ceux-là malheureusement que l’on a du mal à faire adopter, la majorité des gens veulent des chiens sociables et câlins !!!

Triste réalité …

Et c’est une chaîne sans fin puisque de toute façon les autorités ne font rien mais à Ecija on ne lâche pas et c’est régulièrement que les bénévoles viennent ici pour négocier quelques vies.

Alors lorsque vous adoptez un galgo ou un podenco,

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

n’oubliez jamais d’où il vient et ne le trahissez pas, il ne le mérite pas.

22 réflexions sur “Lorsque vous adoptez un Galgo ou un Podenco, n’oubliez jamais d’où il vient…

  • 25 septembre 2019 à 16 h 53 min
    Permalien

    Odieux personnage, immonde, pourquoi vous ne montrez pas son visage, et le diffuser sur les réseaux, ça aurait peut-être un impacte.
    Ces personnes n’ont peur de rien, ne craignent personne apparemment, sont-ils protégés.?????
    Ça me fend le coeur de voir tout ce que ces Pauvres petits endurent, toutes ces souffrances, Vous êtes tellement courageuse, vous avez toute mon admiration. Moi je ne pourrai pas, être tous les jours confronté à l’indicible.
    J’espère pouvoir un jour en adopter 1 voire 2, mais pour le moment impossible j’en ai déjà 4 plus les chats.
    Encore merci et bravo pour tout ce que vous faîtes. 😍😍👏👏🙏🙏🙏🙏🙏🙏

  • 24 septembre 2019 à 23 h 32 min
    Permalien

    Merci Odile pour ce reportage photos. Je continue d’ informer. J’ ai invité plus de 300 personnes avec le profil d’un Galgo suivi d’ un message. Ma voiture est équipée d’ autocollants. Mes sacs lévriers sans frontières me suivent partout. Le calendrier au bureau. Le tee shirt. L’ affiche sur la planche arrière de la voiture. Je lâche pas. Merci pour eux. Quand a ces porcs de Galgeros, j’ aimerais les voire creu…… Pardon.

  • 24 septembre 2019 à 20 h 21 min
    Permalien

    Bjr
    J ai adopté linda …un ange …un amour de barbouda…je l aime et je la choye chaque jour …je ne regrette pas et ne regretterais jamais …elle est arrivée chez il y a un mois bientôt et les changements s operent lentement …elle sort aujourd’hui dans mon terrain sans laisse et chahute même …elle part dans des courses efreinees jusqu’à au bout du terrain et revient en remuant la queue quand elle me voit
    Elle y met beaucoup de bonne volonté et moi et mes animaux sommes très patients
    Je suis très heureuse de l avoir chez moi et j en accueillerait d autres par la suite

  • 24 septembre 2019 à 10 h 31 min
    Permalien

    Je voudrais bien adopter un lévrier mais cela na pas donner suite passe se que je ne suis pas clôturer j ai 2 chiens qui ne se sont jamais sauver même un vieux chien je le prendrais pour le rendre heureux j habite au bord du lot nous somme à la retraite mon mari et moi dans l attende dune réponse je vous souhaite ù bien journee

    • 24 septembre 2019 à 11 h 19 min
      Permalien

      Bonjour, je suis vraiment désolée mais l’absence de clôtures est rédhibitoire chez LSF , que ce soit pour un galgo ou pour un autre chiens

  • 24 septembre 2019 à 9 h 56 min
    Permalien

    Bon courage pour votre combat. J’espère que les consciences s’éveilleront en Espagne.., à croire que la condition animale n’est pas une priorité.., alors qu’elle est la révélation de leur propre condition.., vous donnez de l’humanité là où il semble en manquer. Vous sauvez ces êtres inutiles mais corvéables et bons à jeter, inexistants mais disponibles.. Merci pour votre dévouement, pour ces êtres sensibles, si doux et si beaux, si dignes dans leur cloaque, à la merci de la brutalité ignorante. Merci mille fois pour tout ceux qui ne peuvent qu’apporter leur soutien.

  • 24 septembre 2019 à 9 h 35 min
    Permalien

    bravo à vous
    les autorités françaises sont elles saisies afin d’intervenir auprès des autorités espagnoles.
    ce n’est qu’une simple question mais peut-être qu’elle fera bouger un peu les choses ?
    encore tous mes encouragements à votre action.

  • 23 septembre 2019 à 18 h 56 min
    Permalien

    merci Odile pour ces effroyables photos et vos commentaires. Ce qui est montré et dit était nécessaire car encore beaucoup de gens ne connaissent pas la triste réalité de ces chiens pourtant tellement dociles, affectueux, et tant d’autres qualificatifs. S’il m’était possible d’en adopter un autre, je vous demanderais de me réserver le plus abimé, le plus craintif, le plus noir, le plus ……..et au moins je serais rassurée sur son devenir. Ici c’est un peu l’arche de Noé …..et les animaux sont rois

    • 24 septembre 2019 à 8 h 08 min
      Permalien

      Vous êtes une personne exceptionnelle Madame Brochot, j’admire votre travail, votre combat de chaque jour pour sauver ces pauvres galgos, Podencos et autres des mains de ces sauvages de Galgueros , qui manquent cruellement d’empathie et de compassion. Pas facile d’avoir le cerveau d’un bulot

      • 24 septembre 2019 à 10 h 30 min
        Permalien

        Je voudrais bien adopter un lévrier mais cela na pas donner suite passe se que je ne suis pas clôturer j ai 2 chiens qui ne se sont jamais sauver même un vieux chien je le prendrais pour le rendre heureux j habite au bord du lot nous somme à la retraite mon mari et moi dans l attende dune réponse je vous souhaite ù bien journee

      • 24 septembre 2019 à 22 h 19 min
        Permalien

        Une de mes deux chiennes est une jolie galga noir abîmé par la vie ( prothèse de hanche) une manifique chienne noir , peureuse ,méfiante qui avait un comportement bien particulier a son arrivée . Renfermer , timide, elle pouvait rester la journée entière sur son panier sans bouger.
        A l’heure où j’écris ce commentaire ma jolie princesse noir est couché au bout de mon lit et cherche des câlin en jetant sa tête en arrière. Les animaux changent et peuvent a nouveau faire confiance, il font juste prendre le temps !!!!
        Après que dû bonheur!!!

Commentaires fermés.