A un de ces jeudis de novembre les amis d’Aprenda Ecija…

Lorsque je vais à la FBM, le jeudi est dédié à nos amies d’Ecija

et c’est toujours avec une grande émotion que je retrouve Vicky, Sonia, Fandy et les quelques fidèles bénévoles qui ne les ont jamais lâchées.

Ils ne sont pas beaucoup à s’occuper du refuge, on peut les compter sur les doigts d’une main et il y a tellement de chiens,

une centaine je pense, de toutes races, beaucoup de vieux trouvés dans la rue qui y finiront leur vie, beaucoup de podencos aussi. Quelle misère !

Mon Dieu, c’est un véritable sacerdoce la protection animale en Espagne car la majorité des refuges ne touchent aucune subvention alors ils font avec les moyens du bord et ne survivent que grâce aux dons et à l’aide des associations européennes quand ils ont la chance d’avoir quelques partenaires, ce n’est pas le cas pour tous malheureusement.

LSF aide Ecija depuis de nombreuses années, nous avons financé la clinique vétérinaire ,

Tous les deux mois nous faisons livrer 2 palettes de croquettes, nous payons également des factures vétérinaires lorsque c’est nécessaire, bref LSF a toujours été là pour eux, comme pour tous ses autres refuges partenaires.

Nous n’attendons pas qu’il y ait une catastrophe climatique pour apporter notre aide.

Il faisait très chaud ce jour-là, nous avons fait les photos dans les paddocks  en plein cagnard, il était midi, les chiens ne tenaient pas en place et tiraient une langue longue comme ça !!!

Et moi à un moment  j’ai bien failli tourner de l’œil …

Tout ça pour dire qu’ils sont bien courageux les bénévoles d’Ecija et lorsque ma tête commençait à tourner,

je me suis demandée comment ils pouvaient supporter une telle chaleur, s’occuper des chiens, nettoyer les boxes tous les jours, c’est un travail de titan.

D’ailleurs il n’y a que les fidèles bénévoles qui tiennent le coup, les anciennes, que des femmes courage, les autres bien souvent ne font que passer.

La ville d’Ecija est une des plus des plus chaudes d’Espagne, elle est surnommée «la poêle à frire» et je peux vous dire qu’elle porte bien son nom !!

Et puis l’hiver c’est le contraire, le refuge est en plein champ au milieu de nulle part alors c’est le froid, le vent, les inondations.

Enfin bref à chaque saison ses galères…

Nous avons quelques Galgos là-bas qui ont besoin de sortir.

Les quatre chiots sont presque tous adoptés, ils ont eu beaucoup de succès, il faut dire qu’ils sont mignons mais alors ça remue !!! Oh les brigands !!

N’oubliez pas de regarder  les autres, les adultes, ceux qui ont des années de galère derrière eux, ceux-là ont besoin de vous !!

Ecija c’est un nid à galgueros, il y en a partout et ils ne sont pas tendre là-bas, les chiens sont détenus dans de terribles conditions, les autorités ne font rien et les plaintes n’aboutissent pas.

Dans le transport de novembre,

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-9-novembre/

il y a Lupita,

Simona,

Pony et  Gil…

A un de ces jeudis de novembre les amis d’Ecija…

9 pensées sur “A un de ces jeudis de novembre les amis d’Aprenda Ecija…

  • 25 septembre 2019 à 0 h 17 min
    Permalink

    Muchas gracias Señoras por todo lo que hacéis para salvarlos de ese infierno. Estoy orgullosa de ver que hay mujeres buenas. Cela me donne de l’ espoir et il en faut. Ne lâchez pas. Merci. Un grand merci a vous toutes.

  • 19 septembre 2019 à 18 h 25 min
    Permalink

    Mon Ébène (ex Weimouth) vient de Là bas. Merci à toutes ces dames qui ne comptent pas leur temps pour s’occuper de ces merveilleux chiens. Elles sont formidables.

  • 19 septembre 2019 à 15 h 41 min
    Permalink

    Merveilleux ce que vous faites MESDAMES.
    Pour l’ instant J’ ai un podenco de 15 ans que J’ ai sauvé en son temps..
    Je souhaite vivement que des volontaires les adoptent et les rendent heureux

  • 19 septembre 2019 à 11 h 37 min
    Permalink

    Respect à toutes les bénévoles si courageuses, un grand merci pour ce qu’Elles font pour les loulous…qui espèrent tant obtenir un ticket de sortie….je partage bien sur !

  • 19 septembre 2019 à 11 h 35 min
    Permalink

    J’ai déjà laissé un commentaire il y a quelques jours. Je trouve super que vous mettiez ainsi en avant ces si belles personnes qui donnent tant à tous ces malheureux et pourtant si courageux Galgos/Podencos qui, si vous ne les aviez pas sauvés, seraient morts en agonisant dans un coin en pleine souffrance. BRAVO à toute cette Equipe de femmes de coeur. Je le redis, si nous avions 10 ans de moins, nous aurions adopté l’un de vos petits protégés car je trouve vos Lévriers tellement touchants, craquants, méritants, beaux (c’est secondaire) mais beaux quand même. Nous avons adopté il y a 18 mois une petite louloute roumaine, à qui il manquait un oeil également avec un lourd passé, mais qui s’est métamorphosée en une merveilleuse petite chienne. Je ne connaissais par les Galgos et le sort qui leur est réservé par leurs bourreaux en Espagne. Aujourd’hui j’essaie de communiquer le plus possible sur ces merveilleux Lévriers afin qu’ils puissent être adoptés et aimés……. ils le méritent tellement.

  • 19 septembre 2019 à 10 h 53 min
    Permalink

    Bonjour Madame BROCHOT ! Je vous remercie pour ces photos avec toutes ces belles personnes qui oeuvrent chaque jour. J’aurais bien aimé savoir qui parmi elles est Sonia, avec qui j’échange par mail régulièrement. J’ai compris, grâce aux photos des environs si arides du refuge, d’où vient ma Lexa. Et pourquoi elle aime tant le soleil maintenant qu’il est moins dur (et pas du tout l’eau, sauf pour la boire ! :)))
    Bien à vous.

    • 19 septembre 2019 à 11 h 20 min
      Permalink

      Sonia est la jeune femme brune

      • 19 septembre 2019 à 12 h 59 min
        Permalink

        Merciiiii !

  • 19 septembre 2019 à 9 h 03 min
    Permalink

    Merci à LSF Odile et les bénévoles pour ce que vous faites . C’est une belle leçon que vous nous donner . Quand on voit que les gens se plaignent pour un rien . Alors que là-bas ils luttent pour survivre et ces bénévoles sont tellement courageuses entre la chaleur intense l’été et l’hiver très froid . C’est un combat de titan mais quand un galgo un podenco ou une autre race est adopté c’est que du bonheur pour ces bénévoles et une liberté bien gagné pour ces loulous . Encore merci . Bon courage Mesdames

Commentaires fermés.