Les blablas de la présidente d’LSF / Tout

Allez c’est reparti mon kiki

La semaine dernière j’ai zappé les blablas, je n’avais pas la tête à ça.

J’ai l’impression d’avoir couru un marathon, si je vous assure, c’est que je n’ai plus 20 ans, mais bon pas d’inquiétude je vais recharger les batteries très vite !!

D’ailleurs me voici déjà le nez dans les transports d’octobre, ce sont les chiens de nos petits refuges partenaires qui remonteront .

Il y a déjà beaucoup de demandes d’adoption en cours mais toujours pour les gentilles femelles ok chats, pour les autre ça craint , je pense aux craintifs et aux mâles..

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-petits-refuges-12octobre/

Puis il y aura celui de novembre avec la FBM et Ecija, c’est que le temps passe vite….

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-de-novembre-date-a-definir/

Il est vrai que je me suis lancée un sacré défi, la gestion d’un sauvetage et d’une journée portes ouvertes une semaine après mon retour d’Espagne, je peux vous avouer aujourd’hui que j’ai eu quelques sueurs froides, le stress me bouffe la vie ça a toujours été et ça ne changera plus maintenant, je dois faire avec, mais bon parfois j’aimerais tant avoir la zen attitude et vas-y comme je te pousse…

33 chiens sont arrivés au siège de l’association, la majorité des gens n’ont aucune idée de ce qu’un tel transport peut générer comme travail, avant pendant et après, pour toute l’équipe et son chef d’orchestre qui mène la danse.

Avant :

C’est la gestion des dossiers, les visites pré-adoptions à organiser, le contact avec les refuges, l’organisation du transport

Pendant :

C’est la mise en place de la boutique la veille, nettoyage de la grange avec Mamie Cat et Lydie de Villette, l’accueil des chiens et des adoptants ensuite.

Après :

C’est le rangement, le nettoyage de la grange, la paperasse des tonnes de paperasses, les imprévus, le suivi des chiens et l’angoisse de la fugue sachant que bon nombre des adoptants ne respectent pas les consignes de sécurité que nous leur avons rabâchées.

Mon  organisation est quasi  militaire, rien n’est laissé au hasard, je suis pointilleuse sur tout mais bien sûr il y a parfois quelques ratés ou des imprévus.

Mais sachez que nous faisons de notre mieux pour vous satisfaire.

8 pensées sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Tout

  • 17 septembre 2019 à 21 h 45 min
    Permalink

    Bravo pour tout ce travail en amont, en aval. Ce n’est qu’en le vivant que l’on peut comprendre le travail accompli jour après jour. J’ai adopté (avec mon mari) une petite louloute avec un seul oeil, au lourd passé, qui s’est métamorphosée en une merveilleuse petite chienne reconnaissante, aimante, heureuse à la condition de laisser le temps à ces petits malheureux de s’adapter à leur nouvel univers, aux codes et paroles humains, à toutes ces nouveautés. Mais avec de la compréhension, de la patience et de l’amour que de résultats obtenus. Si nous n’avions pas craqué pour notre merveilleuse petite puce, nous aurions craqué pour l’un de vos merveilleux Galgos/Podencos etc …… que nous ne connaissions pas il y a encore 18 mois et qui méritent tant une nouvelle belle vie. Merci pour eux, merci pour votre amour pour ces courageux toutous tous plus craquants les uns que les autres.

    Répondre
  • 17 septembre 2019 à 13 h 31 min
    Permalink

    Tu es un bon chef d’orchestre Odile sois en certaine et l’équipe qui t’entoure est top ! Un magnifique sauvetage, mais surtout que les adoptants respectent tes consignes, car les galgos ne sont pas des chiens ordinaires. Il ne faut jamais oublier d’où ils viennent et leur passé récent !! Il faut respecter le travail, fait avec amour pour les galgos par les soignants en Espagne ! Bonne route les loulous, plein de respect et d’amour pour eux Merci !

    Répondre
  • 17 septembre 2019 à 13 h 09 min
    Permalink

    Vous avez raison Odile, nous ne nous rendons pas compte de tout le travail en amont et en aval, mais je tenais une nouvelle fois à vous remercier vous mais également toutes les personnes qui vous accompagnent dans le sauvetage de tous ces chiens, qu’ils soient Galgos, Podencos, Mastine et autres races. Depuis que nous sommes revenus de Villette, Wély/Elie commence à prendre ses marques, ce matin nous sommes allés nous promener en dehors de notre jardin, dans un petit parc pas très loin de notre maison, Elie un peu stressée par les bruits des voitures mais je la tenais bien. Nous en ferons tous les jours un peu plus mais il faut y aller progressivement.
    Merci à vous.

    Répondre
  • 17 septembre 2019 à 11 h 31 min
    Permalink

    bonjour Odile c’est un travail de titan ce que tu fais . J’ai assisté à un arrivage de galgos c’est tout une organisation derrière . Mais ça fait chaud au cœur de les voir partir avec leurs adoptants. Tu es devenu plus réticente envers les dossiers d’adoptions mais c’est un bien pour 1 mal . Eviter les retours est une priorité . Tu es une femme merveilleuse pleines de ressources et en plus tu es bien entourée .On t’aime comme tu es . Ne change rien . Bon courage . Bisous

    Répondre
  • 17 septembre 2019 à 11 h 29 min
    Permalink

    Oui, on se doute bien que c’est une sacrée organisation pour ces sauvetages……
    Le courage ne vous manque pas, mais cependant faites attention à votre santé. Plus le temps passe et plus la fatigue se fait sentir ; on ne doit rien vous reprocher, vous mettez tout votre cœur et donnez tout votre amour à ces pauvres loulous, pour qu’enfin ils connaissent autre chose que leur enfer.
    Bien cordialement.

    Répondre
  • 17 septembre 2019 à 10 h 34 min
    Permalink

    Merçi chère Madame Brochot et tous les gens qui vous aident, j’espère que tout le monde est sensible et reconnaissant avec vous tous ? On vous dit toute notre attention à chaque fois que je vous lis. Patricia MARTIGNENE.

    Répondre
  • 17 septembre 2019 à 10 h 04 min
    Permalink

    Vous êtes super, votre travail est exceptionnel et vous avez beaucoup de courage. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas.

    Répondre
  • 17 septembre 2019 à 9 h 25 min
    Permalink

    Magnifique ce que vous faites Madame…
    Ils sont si malheureux en Espagne.
    J’ ai moi meme un Podenco qui a 15 ans et que J’ ai sauvé…
    La force vous est donnée parce que vous faites le bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *