Diana et Doody deux galgos martyrs, victimes de la cruauté de l’homme…

C’était mardi dernier j’étais là-bas et aujourd’hui je suis là à taper sur mon clavier, les souvenirs qui défilent dans ma tête encore fragile…ce n’est pas facile de revenir en laissant derrière nous toutes ces âmes perdues..

Il était encore tôt mais il faisait déjà très chaud.  J’avais avancé le camion devant l’entrée de la clinique pour décharger les dons médicaux que j’avais apportés et puis tout au bout du parking je vois l’indescriptible.

Un homme qui s’avance sous le soleil cuisant avec à chaque main deux galgos qui titubaient.

Sur le coup je n’en croyais pas mes yeux, j’étais comme pétrifiée, je me demandais si ce que je voyais était la réalité et puis j’ai entendu quelqu’un crier «oh my god» et le silence fût…

Je crois qu’on était tous sidérés à la vue de ces deux silhouettes décharnées. Le mâle avait encore un semblant de vitalité

mais la femelle était à bout de force, elle pouvait à peine marcher tant elle était épuisée.

L’homme, un jeune Espagnol était sous le choc lui aussi, il venait de trouver ces deux chiens sur le bord de la route en partant travailler, il s’est arrêté, les a montés dans sa voiture sans difficulté et a roulé jusqu’à la FBM.

Ils ont immédiatement été pris en charge par Pedro l’un des  vétérinaires présents et par Sylvia l’aide-soignante.

Arrivée dans la salle de soin la femelle s’est effondrée  sur le carrelage comme si elle avait compris qu’elle pouvait enfin se laisser aller et nous livrer sa vie.

Un jour de plus et elle serait morte de faim, un tel état de maigreur extrême on n’avait jamais vu cela à la FBM, le pire était atteint.

Le mâle tenait encore debout la reniflant sans cesse comme pour la supplier de tenir le coup, comme pour la protéger et l’encourager à se battre pour ne pas mourir.

https://www.facebook.com/odile.brochot/videos/3503368276355704/

Malgré l’horreur, c’était beau à voir et un sourire s’est détaché de nos lèvres, ils étaient beaux nos tourtereaux martyrs.

Lui avait un bout de bois coincé en travers de la mâchoire, accidentel ou intentionnel, nous ne le saurons jamais, tout comme le reste d’ailleurs, leur histoire restera à jamais une énigme.

Nous supposons qu’ils n’étaient pas depuis longtemps dans la rue car leurs coussinets étaient intacts, pas de crevasses, pas de brûlures, rien qui laisse supposé qu’ils auraient erré dehors des jours et des jours.

Non rien de tout cela, juste deux galgos qui ont certainement été jetés à la rue par leur propriétaire lorsque celui-ci s’est aperçu qu’ils allaient mourir de faim et pour ne pas s’encombrer des cadavres.

C’est comme ça que ça se passe en Espagne, les galgos ne valent rien même pas la balle d’un fusil, ni même un quignon de pain, non rien, ils ne valent rien.

On se demande comment un humain peut être capable d’une telle cruauté, comment il peut  ne pas avoir un semblant de pitié et supporter l’agonie d’êtres vivants sous ses yeux en continuant à vivre normalement.

C’est terrible d’imaginer cela quand on est normalement constitué.

Pedro m’a demandé de choisir deux noms, je n’ai pas longtemps réfléchi.

Elle se sera Diana en mémoire de ma princesse décédée cette année et qui lui ressemblait en tout point

et lui et bien ce sera Doody, amant de la princesse Diana.

Nous ne savions pas si Diana allait survivre mais elle s’est accrochée à la vie notre princesse.

Si vous désirez nous aider à financer leurs soins vous pouvez faire un don, https://www.levriers-sans-frontieres.com/

soit par paypal sécurisé via notre site, soit par chèque à envoyer à Lévriers sans Frontières, 43 rue de paris 10700 Villette sur Aube, un reçu fiscal vous sera envoyé.

Doody et Diana remonteront en France dès qu’ils seront en état de voyager.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-de-novembre-date-a-definir/

Ils sont à adopter et ce serait bien ensemble pour que l’histoire de ce couple martyr finisse bien….comme dans les contes de fées…

D’avance merci de ce que vous ferez pour eux.

Pour + d’infos un seul n° 0660153750

23 pensées sur “Diana et Doody deux galgos martyrs, victimes de la cruauté de l’homme…

  • 10 septembre 2019 à 14 h 18 min
    Permalink

    que cet article mette un peu d’humanité dans le coeur de ceux qui découvre, pas les assidus d’Odile, car ils sont déja convaincus et retiennent tant bien que mal leurs larmes devant ces images insoutenables……Seraient-ils parvenus à s’en sortir s’ils n’avaient pas été ensembles? sure que non, l’union a fait leur force et le tendre geste de Doody envers Diana devrait donner quelques leçons aux nombreux féminicides que l’actualité compte en ce siècle de n’importe quoi où la vie ne vaut d’etre vécu que par amour pour l’autre……et quand on vit au pluri quotidien, aux coté de ces compagnons, ils sont si attachants et ils ne leur manque meme pas la parole………

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 11 h 49 min
    Permalink

    Diana me fait tout de suite penser à ma Vida a son arrivée en pire encore. Qu’elle tristesse dans leurs yeux à ces deux la, maintenant ils sont entre de bonnes mains. S’ils pouvaient être adoptés ensemble se serait merveilleux…. Ma Vida arrive à se lever toute seule maintenant, mais reste encore très faible surtout de l’arrière, et se fatigue très vite.

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 10 h 59 min
    Permalink

    ouille ouille ouille !!!! Merci à ce jeune homme de les avoir conduit à la FBM; maintenant ils vont se retaper avec tous les soins et l’attention qu’ils vont recevoir. La FBM et toute son équipe mériteraient la légion d’honneur, un prix nobel ……..heureusement qu’ils sont là ainsi que toutes et tous les bénévoles Quand on voit les photos impossible de retenir nos larmes. Nous on est là devant notre ordi et on va aider financièrement . What else ? Attention aux coups de coeur !!! ils doivent rester ensemble ce serait trop dur de les séparer. Merci Odile de nous faire partager même si pour vous çà doit secouer

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 10 h 57 min
    Permalink

    c’est à pleurer . C’est la première fois que je vois 1 tel maigreur . Pauvre loulous . Ils vont pouvoir se reconstruire se sont des battants . Et Doody qui encourageait Diana a tenir le coup ils méritent d’être adoptés ensembles . C’est leurs cœurs qui a parlé . Merci à toi Odile de les prendre en charges et merci à la FBM

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 10 h 33 min
    Permalink

    Bonjour
    Larmes et sourires mélangés, lorsqu’on voit comme ils sont déjà reconnaissants des soins salvateurs de cet extrême Ignoble, il faudrait vraiment ré-inventer des mots pour dire ces tortures ordinaires. Une personne normalement constituée ne peut qu’être sidérée, révoltée,étouffant d’incompréhension devant tant de cruauté,sadisme, une personne normalement constituée, comme moi je l’espère, ne pourra jamais comprendre c’est certain pourquoi, faire tant souffrir des chiens si soumis,si exceptionnels???? Tradition va te faire foutre, et culture avec car comment expliquer, entendre, que des traditions engendrent morts souffrances esclavagisme etc etc? Tant de ces p….de traditions atroces partout dans le monde,il n’y a pas si longtemps on jetait encore un âne vivant d’un clocher ,Italie ou Espagne, peut importe
    OUI ils sont beaux ils le sont tous,tout le temps, ces Galgos sont une merveille, c’est peut-être la jalousie primaire du chasseur devant ces chiens si parfaits, non, tous les chasseurs sont des gros connards( 99%), allez savoir, ce qui est important c’est que vous êtes là pour le dire le dénoncer et en sauver « si peu » en comparaison de ces autres Diana et Doddy qui disparaissent sans que jamais jamais personne ne leur ait donné la moindre parcelle de douceur et de sécurité! Ce qui est le + ignoble c’est que leur MARTYR commence chiot et ça peut durer une décennie au moins pour des femelles exceptionnelles,emmurées vivantes toute leur « vie » vie? Et personne ne le sait, votre article me décourage de tout et en même temps vous êtes comme ce petit rayon de lumière plein d’espoir dans une grotte si noire,froide,lugubre et malsaine.Merci madame , trés chère Odile, vous êtes précieuse vous et vos petits soldats de l’ombre, ha si j’étais riche…..je mettrais des contrats sur tous les chasseurs du monde hihihihi, il n’y aurait plus grand monde et tant mieux!
    ADOPTEZ ces merveilleux chiens les gens, ayez un coeur, un vrai coeur, celui qui reste constant, digne, et juste,MERCI

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 10 h 30 min
    Permalink

    A chaque fois on pense avoir tout vu de ce que certains hommes sont capables de faire mais non !
    Pourquoi le gouvernement Espagnol laisse cette situation perdurer ??
    J’espère que ces deux la pourront rester ensemble, bravo à toutes les personnes qui ont participé à leur sauvetage.

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 10 h 21 min
    Permalink

    Oh ! mon Dieu ! Pourquoi, comment….
    Comment peut-on infliger de telles souffrances à ces pauvres bêtes, cela dépasse tout ce que l’on peut imaginer là-bas …..
    Diana et Doody sont maintenant entre de bonnes mains, il faudra du temps, mais ils vont survivre.
    Odile, rendons hommage à votre immense courage et aux équipes soignantes.
    Je participe modestement à leurs soins et vous envoie un chèque.
    Virtuellement je les serre dans mes bras….comme beaucoup d’autres misères et je souhaite que tout se passe bien pour leur convalescence.
    Cordialement.

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 9 h 56 min
    Permalink

    oh!!!, GRAND DIEU DU CIEL, JE PLEURE MADAME ET MONSIEUR, TELLEMENT C’EST IGNOBLE…, LE JEUNE HOMME QUI A VU LE MALHEUR AU BORD DE LA ROUTE ET QUI A AMENÉ CES PAUVRES GALGOS AU REFUGE ET UN HOMME PLEIN DE GENTILLESSE ET JE LUI SOUHAITE DU BONHEUR DANS SA VIE. VOUS, TOUT LES GENS EN ESPAGNE ET EN FRANCE JE VOUS REMERCIE INFINIMENT. PATRICIA MARTIGNENE. DANS LA SEMAINE, JE COMMANDERAI LE CALENDRIER 2020.

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 9 h 55 min
    Permalink

    Mon dieu!Comment peut on en arriver là?C est l horreur la plus totale.Heureusement que vous étiez là au bon moment pour sauver ces deux pauvres chiens.Quelle misère et quelle honte à celui qui a fait ça. Je suis tellement en colère quand je vois cette cruauté sans nom. Merci Odile de les avoir pris en charge. Je croise les doigts pour qu’ ils aillent mieux.Je vais participer aux soins de ces pauvres loulous.

    Répondre
  • 10 septembre 2019 à 9 h 49 min
    Permalink

    Depuis votre publication la semaine dernière, l’image de ces pauvres chiens me hante. A quoi bon s’interroger, se demander, pourquoi ou comment ? De toute façon dans notre vocabulaire, il n’y a pas de mots pour exprimer ce que l’on ressent. Même le mot horreur est devenu trop faible. Et encore nous recevons ces images à travers le filtre de nos écrans, il y a une distance qui quelque part nous protège. Mais là bas, la distance n’y est pas, ils sont avec vous, près de vous, vous les voyez tremblant, agonisant, mourant parfois. Vous recevez en plein coeur leur regard, leur terreur, leur renoncement. Ces deux la, je rêve de les voir bientôt chez nous, dans leur famille, sur un canapé, jouant dans un jardin, enfin heureux. Ils méritent le meilleur après l’enfer qu’ils ont vécu. Courage Diana, courage Doody, et encore merci à tous ceux qui se battent pour eux à la FBM et ailleurs. Merci Odile.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *