Des milliers de Galgos sont exterminés chaque année en Espagne…Night une preuve de plus…

Il ne sortait que la nuit et durant deux mois des bénévoles Espagnols avaient pris l’habitude de le nourrir toujours au même endroit pour le fidéliser.

La décision a été prise la semaine dernière d’aller poser une cage trappe pour tenter de le capturer, ses jours étaient maintenant comptés, il fallait faire vite car la corde qui enserrait son cou provoquait une  si grave infection qu’il serait mort très rapidement d’une septicémie.

C’est donc dans la nuit de mardi à mercredi que les protecteurs sont partis installer la cage trappe et  planquer. A 23 heures tout était prêt et il ne restait plus qu’à attendre qu’il apparaisse.

Enfin au bout de deux heures, le voici qui arrive à l’endroit où il pouvait trouver eau et nourriture, les cœurs se serrent, les respirations se font plus lentes, il tourne autour de la cage, une angoisse interminable, va-t-il entrer dans le piège qui va lui sauver la vie ?

Une patte, deux pattes, il hésite, il recule et y retourne poussé par l’appât de la nourriture, il entre enfin dedans et la porte se referme.

Les bénévoles qui planquent osent à peine y croire, il est dedans complètement paniqué il tourne comme un lion en cage.

Personne ne se précipite, ils le laissent se calmer mais tout le monde s’embrasse, tout le monde pleure, c’est un grand moment pour ceux qui se battent au quotidien pour sauver ces pauvres chiens.

Il fait nuit noire, le camion est avancé et les hommes portent la cage pour la monter dedans.

De retour à la Fondation à 5 h du matin, tout le monde est fatigué mais content.

La cage est déposée à l’infirmerie, rien de sert de se précipiter pour l’en sortir, le galgo est terrorisé et ne se laisse pas toucher.

Pedro un des vétérinaires arrive sur place et réfléchit à la façon dont il va s’y prendre, le pus dégouline et l’odeur est insoutenable.

Une vision terrible, il faut le voir pour le croire et on se demande comment un chien peut résister avec une telle blessure infectée.

Pedro prépare une  injection pour l’endormir dans un premier temps, tout se fait doucement mais sûrement ici, je suis admirative du sang froid dont fait preuve le personnel soignant ici, il faut dire qu’ils ont l’habitude de ces cas graves et désespérés, c’est leur quotidien.

Impossible d’entrer les mains dans la cage sans risquer de se faire mordre, mais la technique est bien rodée ici, il fera l’injection de l’extérieur.

Nous attendons quelques longues minutes qu’il s’endorme et c’est tout délicatement qu’il est sorti de la cage.

Immédiatement allongé sur la table d’opération,

plusieurs vétérinaires vont mettre plus d’une heure à dégager cette corde insérée dans sa chair.

Un travail long et  minutieux

et la désolation ambiante de constater que rien ne bouge dans leur pays pour protéger cette race de chien, utilisée pour la chasse et pour les courses, race maudite.

Et de rappeler que chaque année 50 000 d’entre eux sont exterminés au nom d’une tradition ancestrale,

que des refuges Espagnols se battent au quotidien pour en sauver quelques-uns et dénoncer les actes barbares dont ils sont victimes, maltraités, pendus, torturés, affamés.

Des milliers meurent chaque année en toute impunité et dans le silence de leur geôle, au nez et la barbe des autorités espagnoles qui font preuve d’un total déni puisque les plaintes, dans leur majorité, n’aboutissent pas et que les galgueros (chasseurs) ne sont que très rarement  inquiétés. Ici tout se négocie.

Night c’est le nom que les bénévoles qui l’ont nourris durant ces deux mois lui ont donné parce qu’il ne sortait que la nuit.

Le chemin de la reconstruction sera long pour lui,

il est extrêmement craintif mais le temps fera son œuvre..

Bienvenue dans la lumière de Lévriers sans Frontières Night…

Tu resteras une preuve de plus…

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Vous pouvez nous aider à financer ses soins en faisant un don, soit par paypal sécurisé via notre site, soit par chèque à envoyer à LSF 43 rue de paris 10700 Villette sur Aube

D’avance merci de ce que vous ferez


 

6 pensées sur “Des milliers de Galgos sont exterminés chaque année en Espagne…Night une preuve de plus…

  • 30 juin 2019 à 18 h 38 min
    Permalink

    Bonjour !
    Vous me connaissez j’ai adopté Matt ! un merveilleux petit garçon Galgo qui est devenu un pot de colle qui maintenant va voir les gens dans la rue et leur demande des câlins (pas à tous) ! j’ai aussi un Podenco Ibicenco adorable, une cirnéco de l’Etna qui a entre 16 et 18 ans (AVC, rhumatismes et 13 ans minimum de cage) un distributeur de bisous , et la « petite » Mastine d’Espagne trouvée mourant de faim attachée à un arbre en Andalousie à 5 mois !!!!!! problèmes digestifs permanents et définitifs, taille petite et 45 kg ! un nounours qui fait des bisous (qu’à moi pour l’instant) et qui me colle la nuit ! vive la canicule ! Quand j’ai vu le post sur Night et ces photos j’ai pleuré ! et je lui ai promis de l’adopter dès qu’il irait mieux pour finir sa vie de façon heureuse dans un bon environnement, avec un papa et des frères et sœurs chiens et chats ! mais je ne suis pas décideur ! d’autant que je n’ai ici que des grillages de 1,30 m !!!!!! Pas grave pour moi ! je parle, je parle mais la ou je voulais en venir : vu ses blessures qui resteront sensibles à vie ! il ne pourra jamais porter de collier ni de harnais ( même de sécurité ) et sachant que des personnes créent pour vous et nous (j’ai les manteaux) il sera certainement nécessaire de créer un modèle exclusif qui ne pourra toucher sa cicatrice ! bonne soirée à tous ! et donnez nous des nouvelles de Night (et de vous aussi bien sur) !

  • 24 juin 2019 à 12 h 51 min
    Permalink

    Quelle cruauté, c’est impensable!
    Merci de l’avoir sauvé.
    J’espère qu’il trouvera une super famille qui prendra bien soin de lui.

  • 21 juin 2019 à 10 h 38 min
    Permalink

    ca ne finira donc jamais………. comment ne pas être craintif après tout ça……….. Comment faire confiance à l’homme… ???
    Tu es entre de bonnes mains Night et j’espère que désormais ton parcours ne te réservera que de la douceur, de l’amour et du respect… Tu verras que certains d’entre nous sont capable d’être bons et aimants. J’aimerai pouvoir te le prouver mon loulou, malheureusement je n’ai plus de places mais LSF te trouvera quelqu’un capable de le faire tu verras…………. longue et douce vie à toi…

  • 20 juin 2019 à 13 h 11 min
    Permalink

    Admiration devant tant de patience, tant de dévouement, tant d’amour et de don de soi pour changer la pauvre vie de ces malheureux chiens…Le dernier maillon de cette chaîne de solidarité, après LSF et son fameux collier bleu ,sera une super famille définitive pour toute la vie!!!!!!

  • 20 juin 2019 à 11 h 00 min
    Permalink

    Bien sûr que Night va s’en sortir physiquement d’abord, le mental mettra plus de temps, il a tellement souffert. La FBM est vraiment super. Heureusement qu’ils sont là, compétents, dévoués à cette cause. Ce sont des gens merveilleux. Ce qu’ils font n’est pas facile tous les jours ……. mais quelle récompense quand ils sauvent un chien destiné à mourir dans d’atroces souffrances. Belle revanche sur les galgueros. Leur dévouement est immense. Ils n’ont rien à prouver à qui que ce soit. Ils vont au bout de leur passion : sauver un maximum de ces chiens tellement adorables ; MERCI A TOUS DU FOND DU COEUR

  • 20 juin 2019 à 9 h 28 min
    Permalink

    Ouah c’est costaud ça fait mal . Ce qu’ils ont fait n’a pas de mots . La patience fait parti de leurs quotidiens et le temps qu’ils ne comptent pas . Vous faites un travail merveilleux un GRAND MERCI .
    NIGHT lui va très bien tu t’es battu mon loulou pour survivre et eux aussi l’on fait pour toi . Je te souhaite une belle vie et que toutes ces misères restent derrière toi . Pleins de câlins

Commentaires fermés.