Les blablas de la Présidente d'LSF / Elle m'a manqué cette nuit…

C’était ma plus vieille galga, elle allait avoir 16 ans.

C’est compliqué pour moi de parler d’elle parce que justement elle était tellement compliquée.

Mais je voulais lui rendre hommage même  si c’est un hommage particulier mais il ne peut pas être différent, parce qu’elle était différente.

3 h du matin, chaque nuit depuis 10 années, ses aboiements incessants m’obligeaient à me lever, je n’ai jamais eu aucun répit et si je retournais au lit, elle recommençait. Alors souvent  je restais éveillée pour ne pas qu’elle réveille toute la maisonnée.

Elle m’a manqué cette nuit, j’ai attendu mais elle ne m’a pas appelée.

Oui elle était différente, et je crois pouvoir dire aujourd’hui avec le recul que je n’ai jamais vu une galga traumatisée à ce point.

Personne n’a jamais pu la toucher, elle ne supportait aucun contact physique et elle mordait.

Je l’avais sortie d’un refuge en 2009, elle avait 6 ans à l’époque.

Elle avait le comportement d’une bête sauvage, elle n’avait acquis aucun code canin et n’avait pas du tout été sociabilisée à l’humain.

Elle venait d’El Cuervo, 2009, un terrible sauvetage que les vieux routards de la PA n’ont jamais oublié…

Les six premières années de sa vie, elle les a passées dans un gourbi infâme, enfermée dans le noir avec d’autres chiens dont certains étaient morts . Il y en avait des dizaines de chiens détenus par un malade mental qui les entassait dans la merde et les laissait crever de faim. Quand les sauveteurs sont arrivés il y avait des cadavres partout, certains étaient encore vivants dont elle.

Je n’ai jamais pu la récupérer et pourtant j’ai essayé, peut-être trop au départ ou maladroitement en tout cas, je ne savais pas comment m’y prendre à l’époque, j’étais complètement démunie, je me suis fait aider mais rien a changé, rien. J’ai souvent culpabilisé de n’avoir pas su ou pas pu, je ne sais plus.

Elle a passé 10 ans sur son canapé, sous l’escalier, là où elle se sentait en sécurité, dans sa bulle, dans son monde, dans sa prison dorée.

Elle m’a manqué cette nuit, à 3 h du matin j’ai attendu mais elle ne m’a pas appelée.

Si c’était à refaire, je ne sais pas, parce que je me suis souvent demandé si elle était heureuse, ce que j’avais mal fait, ce que je n’avais pas suffisamment fait.

Ce fût un long chemin de croix, pour moi en tout cas, pour elle je ne sais pas.

Je l’ai portée jusqu’au bout ma Isa et hier elle s’est effondrée et je n’ai pas pu la relever, elle était tellement fatiguée…

J’aurais préféré que tout se passe autrement, qu’elle s’endorme tranquillement sur son canapé, sous son escalier mais ça c’est dans les contes de fée.

J’espère juste qu’elle a été un peu heureuse ici et je voulais lui dire que je l’ai aimé même si elle ne l’a jamais vraiment compris parce que dans sa tête tout était si compliqué…

Rip mon ange et repose en paix…


 

26 pensées sur “Les blablas de la Présidente d'LSF / Elle m'a manqué cette nuit…

  • 13 mai 2019 à 18 h 22 min
    Permalink

    Grosse pensée à ISA qui vole au dessous de nous avec ses congénères.
    Sacrée ISA, je me rappel de ses aboiement le matin on entendait qu’elle ….LOL
    C’était ISA et personne d’autre.
    ISA tu suis de près notre REINA elle aussi partie rejoindre la paradis des poilus. passe lui le bonjour pour nous….
    Repose en paix ma belle tu le mérite bien.

    Répondre
  • 7 mai 2019 à 16 h 29 min
    Permalink

    Cette vidéo est juste terrible, elle date de 2009. Aujourd’hui 10 ans après, le constat est toujours le même. Ces chiens survivent au coeur de l’enfer. Malgré tout ce qui est fait, malgré l’acharnement des bénévoles sur place, toutes les associations qui se battent, c’est toujours pareil. La bas, sous le soleil, ils souffrent, ils agonisent, ils meurent et nous sommes impuissants. Courage à vous Odile. Te voilà enfin en paix ISA.

    Répondre
  • 7 mai 2019 à 16 h 19 min
    Permalink

    Vous savez Odile, certains êtres ont tellement souffert qu’ils n’arrivent même plus à s’exprimer et encore moins ce sentiment « le bonheur » , tellement irréel qu’ils ne peuvent pas le concevoir. ISA était bien près de vous , elle était en sécurité et respirait votre affection, enfermée dans ce monde où sa souffrance l’avait mise, et dont parfois on n’arrive pas à s’évader, que l’on soit humain ou animal; que la pensée de sa délivrance vous soit légère , comme une petite lumière dans votre vie

    Répondre
  • 7 mai 2019 à 15 h 39 min
    Permalink

    Triste nouvelle. La réponse à vos questionnements vous laissera sans doute à jamais dans le doute, mais ce dont vous pouvez être sure c’est que vous avez fait ce qui devait être fait, vous mieux que quiconque, la réalité de votre engagement le prouve. Amitiés sincères.

    Répondre
  • 7 mai 2019 à 15 h 09 min
    Permalink

    Cette petite galga a gagné auprès de vous 10 ans de paix, de tranquillité et de confort, elle n’a certes pas eu de contacts proches avec les humains mais elle a eu sa forme de bonheur, sans manquer de rien , dans sa petite bulle et je suis sûre qu’elle était bien et appréciait le bien-être que vous lui avez apporté. Malgré tout l’amour que nous donnons à nos animaux, il y a des fois où cela ne suffit pas à réparer ce que d’autres ont détruit. Ne culpabilisez pas, vous lui avez offert le meilleur pour elle, le respect qu’elle n’avait pas eu dans sa première vie. Repose en paix jolie Isa, je suis sûre que si tu avais pu parler, tu aurais dit à ta maîtresse que tu l’aimais et que tu la remerciais pour ces 10 années passées auprès d’elle. Courage à vous Odile pour cette période de deuil , je sais comme toutes les personnes qui ont perdu un animal combien c’est dur…

    Répondre
  • 7 mai 2019 à 13 h 11 min
    Permalink

    C’est triste tout ça tous ses chiens morts malades traumatisés . Ton cœur a encore parlé tu as pris RIP dit toi que tu lui a donné de l’amour du bonheur et une famille et un toit . Même si elle savait pas l’exprimée elle t’aimait à sa façon . Bon courage et un grand merci de l’avoir adoptée .Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *