ESPAGNE : Terre de mort des Lévriers …Fédération CREL / Spot de sensibilisation

Spot de sensibilisation sur l’hécatombe des Lévriers en Espagne.

( Cliquez sur le lien pour voir la vidéo)

https://youtu.be/9CQmOSCafu0

Qu’ils soient Galgos ou Podencos, chaque année plusieurs dizaines de milliers de Lévriers sont utilisés comme armes de chasse entre le mois d’octobre et le mois de février, en quatre mois à peine, entre 50 000 et 70 000 Lévriers sont utilisés, affamés, maltraités, battus, pendus et tués pour ne pas avoir chasser correctement aux yeux de leurs maîtres (Galgueros).

De nombreuses Associations luttent au quotidien pour venir en aide à ces milliers de Lévriers, la prise en charge, l’apport de soins médicaux et les placements en adoption.

La Fédération CREL lutte depuis 10 ans pour cette race qui est l’une des plus maltraitées dans le monde.

Le CREL rassemble les Associations qui ont le souhait de s’unir et de créer un mouvement pour faire plier l’Espagne et faire réagir les autorités qui légiféreront en faveur des Lévriers.

L’UNION FAIT LA FORCE … A LIARLA PARDA !!

11 pensées sur “ESPAGNE : Terre de mort des Lévriers …Fédération CREL / Spot de sensibilisation

  • 27 avril 2019 à 10 h 23 min
    Permalink

    Unissons nous dans ce combat pour qu’enfin ce massacre IMPUNI cesse enfin !

    Répondre
  • 27 avril 2019 à 11 h 36 min
    Permalink

    La vidéo du CREL est bouleversante : le contraste entre quelques galgos sauvés et aimés et les milliers d’autres qui subissent le pire en Espagne et meurent dans l’indifférence générale.
    Odile, je continue à vous lire au quotidien même si je ne poste plus systématiquement de message. Merci à vous et l’équipe de LSF pour tout ce que vous faites pour les galgos et podencos.

    Répondre
  • 27 avril 2019 à 12 h 02 min
    Permalink

    J’ai commencé à regarder la vidéo et j’ai arrêté de la regarder dès que j’ai vu ce pauvre chien à qui l’on fait comprendre que c’est « marche ou crève »…..

    Répondre
  • 27 avril 2019 à 16 h 28 min
    Permalink

    j espere que tout ceux qui maltraite les animaux mourront dans d atroces souffrances c est tous ce qu ils meritent .

    Répondre
  • 27 avril 2019 à 18 h 09 min
    Permalink

    La valeur n’attend pas le nombre des années……..pour une prise de conscience!!!!le président du CREL est jeune, et c’est très bien pour les générations futures.

    Répondre
  • 27 avril 2019 à 18 h 59 min
    Permalink

    La vidéo du CREL…….Que celui ou celle qui peut aller jusqu’au bout nous le dise, ……l’horreur ; et quand je regarde mes nounous d’amour qui étaient ce jour bouleversés parce que Papa travaillait aujourd’hui samedi….Leurs habitudes , une seconde nature….Comme je voudrais etre riche à million pour défendre leur cause……et etre écoutée!!!!!!!Comme je voudrais casser la gueule à ces gitans qui font reproduire pour le profit et à ces galgueros qui n’ont aucune empathie pour ces animaux pourtant si futés et si adaptables malgré leur lourd oh trop lourd passé…La violence n’est pas ma tasse de thé, mais là…..j’aurais presqu’une ame de gestapo…..

    Répondre
  • 27 avril 2019 à 19 h 46 min
    Permalink

    Et le gouvernement espagnol il fait quoi ?
    Il faut pas me dire qu’ils ne sont pas au courant du massacre de ces pauvres chiens ?
    Sans doute qu’il y a des chasseurs pourris sans ce gouvernement !
    C’est pour ça que rien ne bouge !
    Il faut arrêter ces conneries de soit disant cultures ancestrales , nous sommes en 2019.

    Répondre
  • 27 avril 2019 à 20 h 06 min
    Permalink

    Ce spot est très bien fait. Bravo!

    Répondre
  • 28 avril 2019 à 9 h 37 min
    Permalink

    Oui c’est une belle vidéo qui nous prend les tripes … mais je trouve qu’elle est très gentille parce qu’elle ne montre que très peu ce qu’ils vivent au quotidien… sur le calendrier LSF je suis d’accord pr qu’il n’y ait pas d’images choquantes car on les a pendant un mois sous les yeux. Mais les stands d’information et tout ce qu’il faut pour informer il faut montrer la réalité . Pour ce qui est de protéger les enfants des horreurs, il ne faut pas leur cacher ce dont sont capables les hommes. Par contre être à côté d’eux pour leur expliquer… Mais cette vidéo reste un bon travail… encore une fois merci pour votre engagement !

    Répondre
  • 28 avril 2019 à 10 h 38 min
    Permalink

    Nous avons adopté 2 galgos et 1 maneto, ce qui nous fait 4 chiens puisque nous avions déjà un pinscher nain. Si je le pouvais je ferai plus, beaucoup plus, mais il faut savoir être raisonnable pour le bonheur de nos bébés, parce que pour nous ce sont nos bébés tellement nous les aimons.
    Je suis pleine de dégoût et de haine contre ces bourreaux d’être si vulnérables, si aimants qui nous regardent avec tellement d’amour dans leurs yeux. Oh oui je voudrais être influente pour châtier ces humains si dèshumanisès.

    Répondre
  • 28 avril 2019 à 10 h 50 min
    Permalink

    Bonjour,
    Le sort réservé aux chiens espagnols est scandaleux! J’ai adopté un Mastín d’Extramadure et un petit croisé, tous deux issus de refuges espagnols, l’un en Galicie et l’autre en Andalousie: ce sont des amours! Et qui ne méritent certainement pas de subir toutes ces horreurs.
    Les responsables des refuges espagnols sont d’un dévouement sans bornes et leur évitent le pire. Ils manquent de tout, se résignant pour les refuges les plus démunis à nourrir les chiens au pain dur.
    Et que dire de leur lutte incessante pour faire adopter les chiens en Europe: ils font chaque mois près de 5000 km dans leurs camionnettes acheminant leurs protégés partout en France, en Belgique, en Allemagne, relayés par les bénévoles français non moins dévoués.
    Que dire lorsque les portes des camionnettes s’ouvrent sur des chiens plus beaux et gentils les uns que les autres , galgos, podencos, mastins et autres , victimes de la folie des hommes?
    Alors mobilisons pour que l’Europe légifère en faveur de ces chiens. Cette hémorragie ne peut plus durer, c’est à l’Espagne d’avoir HONTE du sort réservé à ses chiens. A elle de prendre des mesures et de changer la mentalité de ses chasseurs notamment. Les 50.000 galgos tués chaque année est un fait intolérable!
    Emmanuelle Ménard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *