Pour toi Caléa, pour que tu ne meurs pas oubliée…

Pour toi Caléa, pour que tu ne meures pas oubliée

Pour toi  et pour tous les soigneurs de la FBM qui te pleurent aujourd’hui.

Pour toi petit  ange blanc et pour tous ceux qui t’ont  aimée passionnément.

Pour eux, qui t’ont portée jusqu’à ton dernier souffle sans jamais rien lâcher.

Même s’ils savaient que les dés étaient jetés et que c’était une question de temps.

Pour toi Caléa

Je verse des larmes de mots  sur mon clavier

Pour que tu ne meures pas oubliée

Petite martyre parmi tant de  martyrs

Massacrés, exterminés, torturés, humiliés, maltraités, affamés…

Tu ne seras pas morte dans  l’indifférence

Ni dans l’agonie au fond du gourbi infâme qui t’a condamnée

Mais dans les bras de tous ceux qui t’ont aimée et soignée

Jusqu’à ce jour où ils ont décidé de te rendre ta liberté

Tu l’as tant méritée, tu étais si fatiguée…

Envole-toi petit ange blanc, tout là-haut dans les nuages

Dors, dors….

Et n’oublie pas de dire à tes frères de misère

Morts dans la souffrance, le silence et l’indifférence

Qu’ici-bas, il y a des humains formidables qui se battent tous ensemble

Pour faire entendre votre cri de douleur

Pour faire entendre votre voix

Pour que cesse un jour le martyr des Galgos en Espagne.

Pour toi Caléa et pour tous ceux que nous ne sauverons pas

Je verse aujourd’hui des  larmes de mots sur mon clavier tout mouillé

Bye bye ma poupée, je ne t’oublierai pas

Calea, ahora podrás correr por el cielo infinito, hasta siempre

Odile


 

17 pensées sur “Pour toi Caléa, pour que tu ne meurs pas oubliée…

  • 31 janvier 2019 à 8 h 26 min
    Permalink

    jusqu’à quand toute cette douleur d’être si impuissants devant ce malheur sans cesse renouvelé de jours en jours d’années en années. Elle est partie entourée d’amour. Merci à toutes ces personnes et à vous Odile pour ne pas les lâcher et poursuivre ce combat.

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 9 h 26 min
    Permalink

    petit ange je pense à toi, je pleure moi aussi sur mon clavier pour toi et pour tout les autres, j’avais suivi pour Caela, j’ai mal, si mal. Mais le plus belle ange c’est toi Odile, j’ai hâte de trouver comment être à tes côtés pour t’aider car depuis des semaines je pleure chaque jour sur mon clavier et cela ne fera pas changer les choses. Odile je t’envoie du courage, de l’amour, j’ai tellement de respect pour toi, merci d’exister

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 10 h 12 min
    Permalink

    Que de souffrance, que de misère….pauvre petit ange blanc !!! Merci Odile de l’ avoir entourée au moment de lui dire au revoir….de sa triste vie, elle aura connu le bonheur de partir aimée et choyée. Merci Odile pour tout ce que vous faites pour ces pauvres cabossés, pour votre courage et votre acharnement à sauver ces petits êtres si doux et tellement inoffensifs ….

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 10 h 17 min
    Permalink

    Oui,c’est dur et ce n’est pas facile de se dire que tout est finis, je viens moi aussi de perdre ma douce Douschka oh elle, elle a eut la vie heureuse. mais la fin rapide en 15 jours, un cancer .aussi dans ma peine je partage la votre.Et nous adopterons quand nous seront prét.

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 10 h 22 min
    Permalink

    A toi Caléa, ton calvaire sur cette terre est terminé, tu aura connue avant de partir de bonnes personnes à la FBM. Merci à eux et repose en paix.

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 11 h 13 min
    Permalink

    dors en paix mon ange ton calvaire est terminé et des gens merveilleux t ont donnés de l amour et de la tendresse avant que tu ne rejoigne le paradis des animaux a quand l interdiction de toute cette souffrance en Espagne ?????

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 11 h 37 min
    Permalink

    Caléa tu es parti sans que tu puisses profiter du bonheur d’une famille . Tu as connu l’amour entouré des soigneurs de la FBM et d’Odile pendant ce séjour . C’est peu mais grâce à eux ta fin de vie a été heureuse. Envole toi mon ange blanc rejoint tes frères de cœur . Tu resteras dans nos cœurs à tout jamais . Mais n’oublie jamais que nous nous battons pour vous . Au revoir mon ANGE

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 12 h 00 min
    Permalink

    Un étoile de plus brille dans le ciel, va retrouver ceux qui sont déjà là-haut que nous avons aimés…
    Tu as connu des instants d’amour et encore merci à ceux qui t’ont accompagnée dans tes derniers instants.. Vole petite Princesse, nous ne t’oublierons jamais…

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 12 h 57 min
    Permalink

    Oh non ! non non et non !!!!! c’est tellement injuste Pauvre galguita qui n’aura connu que de rares moments de tendresse grâce aux bons soins de la FBM et d’Odile durant son court séjour mais tellement empli tout autant de misère que de merveilleux moments passés auprès de ces chiens qui n’ont jamais été caressés, embrassés et bichonnés, sans oublier l’équipe de la FBM;
    comme beaucoup j’ai les yeux emplis de larmes que j’essaye de refouler mais qu’est ce que c’est dur

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 13 h 36 min
    Permalink

    elle ressemble comme deux gouttes d’eau à ma chère MAGUY que nous chérissons tant. Elle nous apporte chaque jour tant d’amour et de reconnaissance que je n’ai pu retenir une larme en oyant ce reprotage.sur CALEA pauvre petite mère !!! que ces galgueros subissent un jour ce qu’ils ont fait subir à leurs galgos !!! je prie pour ça !!!

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 17 h 20 min
    Permalink

    RIp belle Caléa. Pour toi et tous les galgos massacrés martyrisés et condamnés par les mains de ces galgueros sans coeur et dans l’impunité, je continuerai à me battre pour que cesse à tout jamais ces tueries !

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 20 h 02 min
    Permalink

    C’est trop triste…je ne sais que dire…
    Vole petit Ange blanc!

    Répondre
  • 31 janvier 2019 à 20 h 18 min
    Permalink

    Tellement triste, repose en paix petit coeur.

    Répondre
  • 1 février 2019 à 0 h 07 min
    Permalink

    ❤️ Pensées infinies pour Caléa, encore un ange partie au ciel et qui ne mérite pas ce sort.
    Mon dieu je prie pour que ces crimes cessent en Espagne.

    Répondre
  • 1 février 2019 à 15 h 23 min
    Permalink

    Une pensée pour toi, Caléa, que je ne connais pas, mais au combien que je connais pour savoir le martyre enduré par toi et tous tes frères….
    Repose en paix, Caléa
    HONTE à tes bourreaux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *