Mili, une sensibilité à fleur de peau….Galga à adopter via LSF

Mili l’incomprise…

Toi qui liras ce texte, si tu décides de m’adopter, ne le fais pas sur un coup de tête car j’ai déjà été abandonnée par celle qui m’avait tant désirée et qui m’avait promis de m’aimer pour la vie.Je te le rappelle, l’adoption est un engagement et je ne supporterai pas d’être à nouveau rejetée comme une pestiférée parce que je ne serai pas à la hauteur de ce que tu attends de moi.

Mili la jolie

Parce que la vie m’a dotée d’un physique avantageux, on occulte trop souvent qui je suis réellement.

Un chien ne se choisit pas uniquement pour sa beauté extérieure, il y a tous les autres critères à prendre en compte, ses traumatismes, ses besoins essentiels, son caractère…

Il n’y a qu’à cette condition que, toi et moi, on pourra se comprendre et devenir complices

Mili la sensible…

Je ne suis pas une galga facile, pas de celles qui donnent leur confiance comme ça au premier venu.

J’ai plus peur des hommes que des femmes.

Il faut que tu le saches parce si le tien désire une galga câline et qu’il n’est pas prêt à m’attendre et à me comprendre alors, je ne suis pas celle qu’il te faut.

Si tu me brusques je me braque

Si tu me forces j’ai peur

Si j’ai peur je te fuis

Mili la  discrète

Je suis une timide, le genre qui ne te sautera pas dans les bras au premier regard.

Toi qui m’adopteras, sache que tu devras me comprendre et m’attendre et si tu es patiente tu m’auras rien pour toi car je suis capable de tout donner et tu verras que  je n’aurai plus d’yeux que pour toi.

Mili la joyeuse

Et je deviendrai alors, Mili ton intrépide, ta fofolle, ton enjouée, ta câline , ta charmeuse, ta charmante et toi et moi on vivra alors une belle et longue histoire d’amour.

Mili ses besoins essentiels

Certaines situations me stressent : un chien qui aboie, les trajets en voiture, les inconnus, un changement de situation ou d’environnement…

Tu l’auras compris, j’ai besoin d’un cadre serein, d’un jardin ou je pourrai courir et d’un copain sympa pour me rassurer.

Tout cela ne fait pas de moi une galga trauma, ni même une galga craintive, je suis juste une grande sensible.

Les chats sont mes supers amis, il y en a beaucoup chez ma nounou et je n’y prête aucune attention.

Je viens d’avoir deux ans, je suis en accueil dans les Ardennes (08).

Voilà tu sais tout.

Et après avoir lu tout ça et avoir bien réfléchi, si tu me veux auprès de toi alors tu peux remplir le formulaire de demande d’adoption.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/galgos/france/

Et si tu désires en savoir plus sur moi, n’hésite pas à appeler Odile au : 0325375828 ou 0660153750

A bientôt j’espère et  pour la vie cette fois-ci parce trahie je l’ai déjà été.

Mili


 
 

5 pensées sur “Mili, une sensibilité à fleur de peau….Galga à adopter via LSF

  • 10 janvier 2019 à 10 h 33 min
    Permalink

    Je ne comprends pas que des personnes adoptent avec juste le désir de » recevoir  » de la part du chien ! Chaque galgo est différent, pour certaine ( comme Auréa) c’est plus spontané/confiant. Pour d’autre tel que Pistachin, l’évolution se fait petit pas à petit pas car son traumatisme à été plus important et violent. Au début même un éternuement et hop il fuyait !!! ! Nous, adoptants, nous devons « l’attendre », rien imposer.Laissons lui le temps de s’adapter à son nouvel environnement lui qui ne connaît rien d’autres que les coups et les sévices !!! Un galgo se mérite !!

    Répondre
  • 10 janvier 2019 à 14 h 07 min
    Permalink

    Pauvre petite chérie. C’est en tout point la même description concernant notre petite Sheila. Bien qu’elle soit tout le temps sur la réserve avec mon mari, cela ne l’empêche pas de l’aimer et de la chouchouter. Et des progrès elle en fait encore même après 18 mois d’adoption.

    Répondre
  • 10 janvier 2019 à 14 h 20 min
    Permalink

    Si je n’affichais pas complet c’était une galga pour moi. Juste comme je les aime. Rien de plus gratifiant que de les attendre, de les respecter et de pouvoir ainsi constater chaque jour un petit progrès, une petite marque de détente ou de confiance qui vous fait monter les larmes tant l’émotion est grande ! À ce moment là on se prend pour le roi du monde, on a l’impression d’avoir des ailes, et ça c’est parce qu’on l’a mérité ce petit rapprochement que l’on espérait tant, on l’a mérité parce qu’on a eu la patience nécessaire qui nous offre pareille victoire sur la maltraitance subie en Espagne. Merci à mon Lilo de m’avoir appris à vous comprendre, merci à mes quatre autres galgos au bout d’un an d’être capable de venir réclamer des câlins et vous lover dans mes bras. Le chemin est parfois long mais il mérite d’être parcouru… Merci à la famille qui aura un peu de psychologie animale et un cœur gros comme ça ❤️ d’ouvrir votre maison à la tendre Mili…

    Répondre
  • 10 janvier 2019 à 16 h 31 min
    Permalink

    Tout est dit. Il ne faut rien attendre d’un galgo qui ne vous connait pas et ne rien lui demander. Tout doit se faire pas à pas, dans la plus grande douceur et un jour le miracle se produit …… on peut le caresser, lui dire tous les mots tendres qu’on avait hâte de lui chuchoter à l’oreille
    Notre 1ère galga était comme çà et mon mari n’a pu la caresser qu’au bout de 6 mois. Il faut savoir être patient sinon c’est l’échec assuré. Notre Petite Tinny n’était aucunement craintive et dès le 1er jour quand nous sommes allés la chercher dans le Nord , elle a sauté dans le camping car et elle a trouvé la place bien douillette sur le lit. Cà ns a bien fait rigoler. Tout comme sa grande soeur d’adoption nous l’adorons et elle nous donne beaucoup d’amour

    Répondre
  • 10 janvier 2019 à 21 h 52 min
    Permalink

    C’est vrai qu’il ne faut pas regarder que la beauté, il faut lui laisser le temps de prendre ses marques…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *