Quatre Galgos craintifs sont arrivés en France..Célia vous raconte..

Célia, en charge de notre rubrique la maison des craintifs, vous raconte…

Il y a quelques semaines, nous vivions un transport différent, c’est avec une journée d’avance et une organisation à revoir, que le camion de l’espoir  arrivait en France mais  avec Nils, Tinita, Candy et Ariel quatre galgos craintifs intégrés dans notre programme de socialisation et pris en charge par Alberto le comportementaliste de la FBM.

Ces Galgos  cassés  psychologiquement  par la main de l’homme sont des diamants bruts, de ceux qui nous font avancer et qui sont le symbole de notre combat pour les plus meurtris et les plus abîmés , de ceux que nous ne devons pas laisser tomber sous prétexte que leur  parcours sera plus compliqué.

Notre engagement devra être aussi le vôtre, adoptants et familles d’accueil, à nos côtés pour donner une seconde chance à nos craintifs et nos traumatisés

Le premier que je vais vous présenter, vous le connaissez déjà, il s’agit de Nils.

Après 6 mois passés dans le programme, il était prêt à s’envoler vers une nouvelle vie.

Oh bien sûr  tout le travail effectué là-bas ne suffira pas, il s’agit d’une première étape.

 C’est Stéphanie notre déléguée du 44  qui l’a pris en accueil et qui  se charge  maintenant de la 2 ème étape, la socialisation dans la maison et l’extérieur  avec tout ce que cela comporte comme nouveautés pour un chien craintif et qui n’a jamais rien connu d’autre que la maltraitance chez son galguero et la vie au refuge.

 Nils  avance pas à pas accompagné de la petite meute  de Stéphanie.

Maintenant il espère trouver un havre de paix, une famille calme, relativement  disponible et surtout qui aura envie de s’investir pour lui et d’être la 3ème et dernière étape.

 Il aura besoin d’au moins un congénère qui le guidera et qui l’aidera à chasser ses peurs ancrées.

La seconde est une petite galganette qu’Odile avait vue en juin, et que j’ai découverte en octobre, Tinita.

Et une seule question, qu’a-t-elle pu vivre pour être comme ça.

Tinita c’est la grâce et la finesse incarnées, elle est douce et délicate mais aussi avide de découverte. Elle se détend peu à peu dès lors qu’elle prend confiance.

Elle a besoin d’un autre chien pour appréhender sa nouvelle vie.

Et notre Ariel, ce petit bout de galga que j’avais vue en mars et qui était déjà intégrée au programme de socialisation, je m’étais dit « jamais nous pourrons … ».

 Il fallait la voir tellement terrorisée dès qu’elle voyait un humain.

 Si elle avait pu disparaître elle l’aurait fait alors elle passait son temps à aboyer après ceux qui entraient dans son paddock, pour faire reculer et se protéger de cette intrusion dans son espace de sécurité.

 Et puis en octobre lorsque je la revois, quelle évolution, le résultat du travail qu’Alberto a commencé avec elle, et là, furtivement, je sens sa truffe sur ma main, quel parcours, et quelle émotion aussi. ..

C’était son jour de chance, je téléphone à Odile pour lui faire part  de l’évolution d’Ariel, j’en parle à Véro notre déléguée Suisse qui était sur place, et qui décide de s’en occuper chaque jours dans un premier temps au refuge

puis de la prendre sous son aile à son arrivée le 24 Novembre.

Ce fût un beau moment puisque de toute évidence Ariel avait reconnue Véro.

Aujourd’hui elle apprend doucement mais surement .Elle découvre les belles choses que la vie peut offrir, le plaisir des ballades et des paniers moelleux et aussi l’approche de cet humain qui l’a brisé et de cette main qui l’a tant frappée.

 Ariel attendant sa famille pour toujours, tout comme Nils et Tinita, elle aura besoin d’adoptants patients et qui auront envie de s’investir et bien sûr comme pour tous les chiens craintifs d’au moins un congénère sociable.

Et enfin notre Candy, petite poupée fragile qui ferait fondre n’importe qui, et c’est ce qui est arrivé. Trois jours après son arrivée, sa famille d’accueil a craqué définitivement. Elle pose donc ses valises.

Merci pour elle, merci de lui offrir un havre de paix

Bien entendu je vous en dirai plus sur leur évolution …

https://www.levriers-sans-frontieres.com/18995-2/

Ouvrez votre cœur, ouvrez votre maison à un diamant brut …

LSF / FBM ensemble pour donner une chance aux plus nécessiteux 

Contact Célia : jerome.celia.lsf37@gmail.com

11 pensées sur “Quatre Galgos craintifs sont arrivés en France..Célia vous raconte..

  • 19 décembre 2018 à 21 h 57 min
    Permalink

    J’ai moi même adopté 2 lévrier arrivés d’Espagne, j’habitais à st Martin de seignanx ensuite st vincent de tyrosse, des amours,il faut être très patient envers eux pour qu’ils reprennent confiance ,je suis à mon 4 levriers, et certainement pas les derniers.je vois que vos gallos ont des manteaux tricotés ,je tricote et je peux vous en faire .Marcadetsylvie3@gmail.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *