Mon pays c'est là-bas…

Ils ont quelque chose que les autres n’ont pas les Galgos.

Ils ont une grâce et une beauté intérieure qui vous fait chavirer le cœur.

Je m’en souviens comme si c’était hier et pourtant il faut revenir plus de 10 ans en arrière.

Je n’en avais jamais vu 

Elle, ce fût la première et je ressens encore aujourd’hui cette grande douleur qui a fait chavirer ma vie toute entière.

Deva.

Quand elle m’a quittée, j’ai cru mourir de chagrin et encore aujourd’hui, je pleure cet amour perdu.

A l’instant même où j’ai croisé son regard pour la première fois, j’ai su que rien ne serait jamais plus pareil et qu’elle ne me suffirait pas.

J’ai su que mon destin serait lié à jamais au sien et à celui de ses frères de misère, que  j’ allais prendre un autre chemin.

Quelque chose en moi avait changé, je ne l’explique pas.

Tout le reste n’avait plus d’importance, je ressentais une immense souffrance intérieure, leur souffrance.

À ce moment précis, j’ai compris que ma vie serait à jamais dédiée au martyr des galgos en Espagne.

Ce fût comme un appel qui venait de là-bas, une petite voix en moi qui n’a jamais cessé de me murmurer «viens»

Alors  j’ai foncé tête baissée et je sais aujourd’hui que seule la mort pourra m’arracher à leur tragique destin.

J’ai peur parfois de ne plus être là pour eux, de vieillir et de ne plus avoir toute cette vitalité, toute cette énergie à déployer pour tenter d’apporter ma pierre à cet immense édifice de souffrance.

Je pense à eux jour et nuit, c’est plus fort que moi, j’entends leurs cris de désespérance.

Il y en a tant qui se meurent dans le silence de leur geôle, tant qui n’auront jamais la chance de voir un jour la lumière au bout du grand tunnel, si ce n’est lorsque la mort viendra enfin les délivrer de leur long calvaire, elle sera  leur seul salut.

Aujourd’hui je sais que mon second pays c’est l’Espagne et que je finirai ma vie là-bas, près d’eux.

C’est une évidence et un cri d’amour pour les Galgos.

A toi Cléa

A tous ceux que je n’ai pas pu sauver

A tous ceux que j’ai aimé éperdument et que j’ai perdu

A tous ceux que j’ai condamné parce que je suis suis trompée

Pardon


 

20 pensées sur “Mon pays c'est là-bas…

  • 15 décembre 2018 à 12 h 41 min
    Permalink

    BONJOUR ODILE,bien que je sois nouvelle adoptante( j’ai adopté BRISSA voici 1 mois) je suis trés émue aprés la lecture de votre message. les galgos sont des animaux adorables et merci à vous d’être là pour eux. ma brissa est adorable et elle joue sans arrêt avec un de mes cockers qui a 1 an et c’est magnifique à regarder. bon courage à vous. mes pensées vont à votre association.bises.

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 23 h 40 min
    Permalink

    Bonsoir
    Je comprends votre amour pour ces compagnons fidèles et votre desarroi de ne pouvoir tous les sauver..j en suis a ma troisième adoption de levriers …greyhound apres un premier whippet..et je peux vous assurer que mon attachement pour ces compagnons n est pas exclusif.ils sont tous aussi beaux et gracieux et fideles et puissants ces longs nezs,leurs yeux me parlent.on ne peut se dévouer a toutes les causes .seul le résultat compte en sauvant un « animal ». aucun n a plus d importance qu un autre.mais je suis tres mal placee pour critiquer quique ce soit..continuez l oeuvre de votre vie.vous avez toute ma consideration et mon soutien.

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 22 h 32 min
    Permalink

    Vous avez donné tant de bonheur et d’espoir à beaucoup d’entre eux…. Pour vous ce n’est pas assez, Mais pour tous ceux qui ont trouvé le bonheur et une digne vie de chien …. c’est du 100%… Soyez fière de ce que vous avez accomplis et ce ce que vous apportez à tous ces rescapés…
    Douces pensées pour vous et pour tous vos amis à 4 pattes qui gonflent votre cœur un peu plus chaque jour.

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 18 h 55 min
    Permalink

    Les petits rescapés arrivent bientôt. Ils auront besoin de votre chaleur… la vie continue avec ses joies et ses peines. Ne pas se décourager malgré la fatigue et les contrariétés. De belles émotions vous attendent ! Bon voyage aux Galgos du 15 décembre…

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 18 h 36 min
    Permalink

    ouh ! Odile quel émouvant commentaire, tellement sincère et qui nous chamboule !! Lorsque nous avons adopté notre 1ère galga il y a 5 ans, j’étais loin de me douter à quel point j’allais tomber en amour pour ces chiens, tellement attachants. Si bien qu’il y a 2 ans nous avons adopté Tinny (Ginny pour LSF) et si je n’écoutais que mon coeur j’en accueillerai un 3è, un grand, craintif, âgé, peu importe mais en sauver encore 1 avant de disparaître ……Si vous pouviez les voir jouer , courir, les 2 galgas et notre petit multiraces de la Réunion. Quel bonheur ils nous donnent et on les aime tant. Ce sont nos enfants et on les « trimbale » partout … La voiture (un C4 à 7 places) …..donc 5 places pour eux car nous avons abaissé les dossiers et couvert tout çà de grands coussins) – Le camping car : mon mari et moi avons droit à une petite place sur chacune des 2 banquettes car elles aiment bien leur aise !!!!!!
    Malheureusement les années passent trop vite surtout quand on est « sénior » et les problèmes de santé s’installent. Alors je dois me faire violence mais c’est pesant quand on aime à ce point les animaux et surtout ces chiens dont j’ai fait trop tardivement la connaissance

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 16 h 55 min
    Permalink

    Vous souffrez.
    Vous souffrez de ne pouvoir tous les sauver. Mais nous tous qui vous suivons savons combien sont sortis, grâce à votre détermination et à vos équipes, de ce terrible enfer ; nombreux ont trouvé le bonheur et la joie de vivre. Vous faites tellement pour eux, ne culpabilisez pas.
    Douce pensée pour Cléa et tous ceux qui sont partis mais demeurent à jamais dans votre Cœur.
    Bonne fête à vous.

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 14 h 38 min
    Permalink

    je viens de lire les commentaires et oui partir sans eux est un déchirement j’ai été confronté à ça le 25 Novembre à peine rentré du Portugal le lendemain destination République Dominicaine . Et oui c’est vrai changement de voiture mon mari a commandé un PEUGEOT TRAVELLER LONG pour les chiens comme il dit . Nous organisons 1 semaine de vacances en Espagne avec nos loulous ou les animaux sont acceptés et oui sans eux la vie n’est pas la même ils sont partis intégrantes de notre famille mon mari dit de son chien qu’il est son fils . Moi aussi j’ai été heureuse de faire enfin la connaissance de Natacha et je suis sur que Brigi a été son plus beau cadeau d’anniversaire .Et oui ils sont les plus beaux cadeaux que nous pouvons avoir et tellement pressée d’accueillir notre 3 ième loulou de 14 mois qui a déjà traversé tellement de douleurs et maintenant 1abandon
    A bientôt tout le monde

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 13 h 27 min
    Permalink

    C’est très émouvant Odile, vous allez me faire pleurer…
    Les galgos ont quelque chose de magique et vous donnent envie d’aimer encore plus les chiens.
    Je suis très heureuse de faire partie de la grande famille LSF.
    Grâce à LSF, j’ai fait la connaissance de personnes merveilleuses (vous, votre mari, des délégués, des adoptants à la JDA, des bénévoles…).
    Je regrette juste de ne pas avoir connu votre association avant.
    Pour finir, je suis tout à fait d’accord avec Isa Lilo quand elle dit que notre vie s’organise en fonction d’eux (pas de vacances, nouvelle voiture, pas envie de quitter la maison…)

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 13 h 12 min
    Permalink

    Une personne parle d’avoir une maladie : maladie d’amour, oui c’est ce que nous avons tous et toutes attrapée quand on fait la superbe rencontre avec un galgo. On se contamine avec le virus de l’amour, et mon Dieu comme ils sont reconnaissants nos loulous; si vous passez par des moments ou le moral est au plus bas, c’est eux qui vous le remonte, parce que eux sont de vrais humains avec un cœur, un ressenti et votre souffrance, ils connaissent et pourtant la votre est moindre à côté de la leur!!!!
    Rien qu’à les regarder, pas besoin de séance de yoga, ils vous donnent la zen attitude, ils vous relaxent, ils sont majestueux. Et puis il y a les échanges, les bisous, les gratouillis, les caresses qu’ils aiment, eux qui avaient tant peur de l’homme…. Bientôt, la famille va accueillir une belle princesse noire, ses frères et sœurs sont là pour l’aider et pour nous se sera encore un super Noël car ils sont notre plus beau cadeau. Merci à vous pour vos actions, c’est une dévotion, vous avez été choisie pour faire le bien et vous le faîtes merveilleusement BIEN!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *