La fugue ça passe ou ça casse….Pardon Cléa…

Après chaque transport, c’est l’angoisse totale parce que je sais parfaitement que c’est à l’arrivée d’Espagne que le risque de fugue est le plus important.

Cléa a ouvert une fenêtre pendant l’absence de ses adoptants pour prendre la poudre d’escampette et ensuite elle a sauté la clôture !!

Oui, oui ! Il y avait des clôtures, et rassurez-vous, nous avons fait correctement notre TAF pour ceux qui en douteraient, mais un galgo peut sauter à l’aise deux mètres quand il est en panique !!!

Je ne mets absolument pas en doute cette version, c’est tout à fait possible car je sais parfaitement qu’un Galgo qui cherche à s’enfuir trouvera toujours le moyen de le faire et nous avons eu un cas similaire sans la mort au bout du chemin.

Il y en a même qui sautent par les balcons, du vécu aussi, alors ne nous prenez pas pour des CONS lorsqu’on vous dit qu’il y a un risque.

Il y a aussi ceux qui passent entre les barreaux du portail, oui du vécu aussi, je l’ai vu de mes propres yeux, quand la tête passe tout le reste passe !!

Ces chiens qui changent d‘environnement, qui n’ont jamais vécu dans des maisons ne pensent qu’à une seule chose à leur arrivée,  c’est échapper à tout ça même si vous n’en avez pas l’impression et à la moindre occasion, ils le feront.

VOUS NE DEVEZ JAMAIS LEUR FAIRE CONFIANCE

Alors on rabâche et on rabâche mais bien souvent les gens n’ont que faire de nos recommandations et dès qu’on a le dos tourné ils font bien ce qu’ils veulent.

Tenue en laisse 2 semaines minimum dans le terrain !!

FOUTAISE !! Dès le lendemain et très souvent le nouvel arrivant est en liberté totale !!

On en a eu la preuve avec Printa. Allez HOP ! Dans le terrain en liberté pendant les heures d’absence alors qu’elle n’était adoptée que depuis une semaine !!!

Je vous le dis, FOUTAISE  et rien à faire des recommandations des délégués de Lévriers sans Frontières qui sont, je vous le rappelle, les premiers sollicités en cas de fugue.

Là, par contre on est bien content de les trouver pour cavaler pendant des jours et des jours derrière les chiens.

A préciser qu’ils ont une vie les délégués en dehors de LSF, ils ont une famille et ils bossent. Oui, ils bossent  pour gagner leur croûte et tout ce qu’ils font, ils le font en PLUS et bénévolement  !!

Un autre exemple, lors du transport de novembre, d’une galga très timide pour laquelle j’avais vivement recommandé la tenue en laisse dans le jardin pendant au moins deux semaines et bien dès le lendemain sont adoptante m’a envoyé une photo par texto de la chienne en liberté dans le terrain avec ces quelques mots :

Nous l’avons lâchée, c’est mieux pour elle et tout va bien, avec 2 petits smileys qui se fendaient la gueule !!

 

MOI ça ne m’a pas fait rire du tout !! Je n’ai  absolument pas apprécié la blague !!!

Et en plus on nous nargue !!

C’est un jour triste aujourd’hui, nous pleurons tous Cléa et nous ne l’oublierons pas.

Je ne ressens pas de colère, je suis anéantie et je culpabilise beaucoup  d’avoir fait le choix de la placer dans un foyer sans congénères et avec des heures d’absence mais avec retour le midi, je précise pour ceux qui voudraient s’engouffrer dans la brèche !!

Depuis son arrivée elle n’était pas bien, elle était stressée  et elle le faisait savoir … la veille elle avait arraché tous les rideaux, elle voulait sortir à tout prix et nous n’avons pas su l’entendre…

Je me suis trompée, j’ai  toujours beaucoup de réticence à placer un galgo seul sans congénères et avec des heures d’absence et ce n’est pas facile de refuser certains dossiers pour cette raison sachant que parfois le chien s’adapte….

Cléa n’était pas craintive mais juste un peu timide et j’ai pensé que….mais j’ai mal pensé et m’a décision l’a tuée…

Pardon Cléa, pardon…


 
 
 

30 pensées sur “La fugue ça passe ou ça casse….Pardon Cléa…

  • 13 décembre 2018 à 19 h 04 min
    Permalink

    Rebonsoir Mme Brochot,
    Depuis la lecture de cette histoire, je suis vraiment émue. Attristée pour vous, votre équipe formidable, les bénévoles espagnols, tous ceux qui mettent leur propre vie entre parenthèse pour sauver ces chiens. Et je me pose la question  » les adoptants prennent ils conscience des risques ? ». Il y a la charte bien sûr, le contrat, mais je pense que beaucoup lisent…. vite… et signent illico presto ! L’humain est ainsi fait, ça n’arrive qu’aux autres… ! Je sais aussi que les personnes qui souhaitent adopter un galgo ne vont pas forcément sur les sites comme le vôtre très longtemps avant et pourraient ainsi se rendre compte que leurs actes peuvent engendrer un drame.
    Je sais aussi que les histoires, on les lit… Alors, un petit fascicule relatant ces histoires de fugue pourrait peut être les interpeller…. une photo, quelques lignes relatant les faits et en conclusion … Voilà ce qui risque d’arriver si vous n’écoutez pas ou si vous relâchez votre attention. Un chien qui saute une clôture, une porte qui s’ouvre et le chien qui force le passage, une fenêtre qu’ils peuvent ouvrir, le coffre… etc… les gens ne sont pas toujours conscients de ces choses. Facile pour nous de comprendre, nous avons l’expérience de ces chiens, pas eux. Même pour nous, le risque est là… Il ne s’agit pas d’effrayer les gens, mais de sensibiliser aux risques. Ce n est pas l’idée du siècle, mais apporter des idées me semblent plus utiles ….

  • 13 décembre 2018 à 18 h 05 min
    Permalink

    Bonsoir,
    Peut être envisager un collier GPS les premiers mois d’adaptation.

  • 13 décembre 2018 à 16 h 42 min
    Permalink

    Je suis vraiment désolée pour vous et toute l’équipe de LSF pour le décès de Cléa. Je suis aussi désolée de voir les commentaires des redresseurs de tort qui trouve toujours le moyen de dénigrer les adoptants même quand ceux ci n ont pas fait de fautes. Prendre OBLIGATOIREMENT une semaine de congés pour l’adoption d’un chien…. ben tiens…. vous avez, Messieurs Dames, un employeur bien conciliant…en ce qui me concerne, à part mes congés d’été, le reste m’est imposé. Et je lis aussi, chèque de caution, collier GPS, etc…… De toute façon, quoique vous demandiez il y aura TOUJOURS un risque, soit par la bêtise des gens soit pour des raisons dont on ne peut blâmer personne ! Je crois aussi à la version de ces adoptants . J’ai des galgos depuis longtemps, et l’un d’entre eux, décédée l’année dernière savait ouvrir les portes, les placards, le four , le frigo et avait une détente incroyable. Alors svp, arrêtez les critiques à tout va, il n’y a rien de constructif dans vos propos et les personnes qui lisent ces commentaires et souhaitent adopter un galgo risquent d’être refroidis. Toutes mes pensées aux adoptants de Cléa qui doivent être effondrés, le destin n est pas toujours juste…. la vie n est pas juste de toute façon…. vous avez toute ma compassion.

    • 13 décembre 2018 à 18 h 55 min
      Permalink

      Tout à fait d’accord avec vous ! Certains n’ont pas lu correctement l’article. Pour une fois, les adoptants n’ont pas faute.
      Pour info, mon galgo est tellement malin qu’il a déjà réussi à allumer la plaque de gaz en appuyant sa patte sur le bouton avec l’allumage électronique… Il aurait pu mettre le feu… C’est pour vous dire qu’ on peut s’attendre à tout !

  • 13 décembre 2018 à 16 h 08 min
    Permalink

    Quand j’ai eu Casiopé pendant la première semaine elle a essayé de se sauver . Et je dois dire qu’il fallait que je fasse attention car elle ne pensait qu’à ça . Etant une craintive pendant 2 mois c’était la laisse , après la longe . Je ne l’ai pas lâché tout de suite . C’est chiens là ont une force incroyable et surtout quand ils ont peur .Une fois mon mari la promenait en longe dans notre jardin il a voulut s’approcher et elle a commencé à être en panique faire le cabri et bien elle a réussi à enlever sa martingale . Il n’a pas bougé et a sifflé pour que je sorte . La peur était en elle je m’approchais elle se sauvait du coup je me suis cachée et elle est venu vers moi j’étais pas fière . Et ça c’est arrivé après quelques mois . Il ne faut jamais baisser la garde . Dans leurs courses ils peuvent sauter plus d’1,50 mètre . Léra nous la fait elle courait tellement vite qu’elle ne pouvait pas s’arrêter et quoi faire devant un mur de pierres elle est passée par dessus . Nous l’avons vite récupéré et en plus 5 mn après les 3 chiens du Voisin arrivaient et se sont pas des tendres. S’il vous plait mettez en pratique les consignes de LSF. Odile m’avait prévenu qu’ils pouvaient sauter d’un balcon . Un portail une porte mal fermé et avec la force qu’ils ont ils arrivent à vous poussez facilement pour sortir. Il y a un temps pour l’adaptation respecté le et se sera que du bonheur . Quand à toi Odile Cléa ne t’en veux pas tu le ressent peut être comme une défaite de ne pas avoir fait le bon choix mais on n’est pas infaillible et la tâche que tu accomplis n’est pas de tout repos . Repose toi bien car tu en a besoin avec toutes ces émotions entre Cléa les retours de chiens et à tous ces chiens qui repassent dans ta tête et qui sont en Espagne . Je t’embrasse très fort et vivement que j’ai mon 3 ième loulou

  • 13 décembre 2018 à 13 h 11 min
    Permalink

    Ne culpabilisez pas Odile, ce n’est pas votre faute.
    Je suis tout à fait d’accord avec Monica, il est indispensable de prendre au moins une semaine de congés à l’arrivée du galgo, ça coule de source.
    J’ai pris une semaine de vacances pour ma 1ère galga (sociable) et 3 semaines pour mon 2ème galgo (craintif) et c’est très bien pour tout le monde.
    Les galgos étaient beaucoup plus rassurés et moi aussi!

    • 13 décembre 2018 à 14 h 56 min
      Permalink

      Oui madame, tout a fait d accord avec vous..!
      Il faut prendre obligatoirement du temps à leur arrivée..
      J ai moi même pris chaque fois ( 4e galgo… depuis..12 ans )une semaine de congé quand j étais en activité encore..et il y avait un autre congénère. Le temps a leur consacrer est très important et encore plus au début..le lien doit se créer, tellement de changement pour eux…
      Ces chiens sont très spécifiques…et demandent un réel engagement..!

  • 13 décembre 2018 à 12 h 45 min
    Permalink

    Passé le choc de l’annonce, c’est la culpabilité qui pointe son nez avec les interrogations sur les choix, le bien fondé des décisions. Cléa n’est plus, c’est une grande peine pour tous les amoureux des galgos qui ont la chance d’en être accompagné dans leur vie quotidienne. Les aimer oui, leur faire confiance pas tout à fait… Le plus difficile maintenant consiste à pouvoir refaire confiance à de nouveaux adoptants mais de nombreux chiens sont en attente d’une vie de famille. Alors en souvenir de Cléa, il faut continuer le combat avec des partenaires qui ne se révèlent pas toujours à la hauteur mais d’autres sur lesquels vous pouvez compter. RIP petite Cléa, tu fais partie de la famille LSF pour toujours.

  • 13 décembre 2018 à 11 h 16 min
    Permalink

    Je n’ai pas lu tous les commentaires malheureusement intéressant par manque de temps. Vraiment triste nouvelle pour vous Odile, pour vous les bénévoles, pour nous les adoptants et je suis sûr pour cette famille qui l’avait adopté. Le seul espoir ou soulagement et c’est malgré tout peu, il est impossible d’aller en arrière par-contre il est toujours possible d’aller en avant…Oui c’est absolument vrai les associations nous avertissent ! Nous aimerions parfois avoir plus de faits de ce qu’ils sont capables de faire, d’ouvrir, de sauter…et aussi pourquoi ?
    Même avec toutes les précautions éviter une fugue à 100% c’est très difficile (je veux être honnête donc je le dis) pourquoi ? Dans une maison il y a de nombreuses portes, fenêtres qui peuvent s’ouvrir avec les pattes des galgos, dans une maison il y a des enfants et des conjoints qui parfois n’ont peut-être pas la conscience ou les mêmes intérêts de ce stress continuel des premiers moments avec les galgos. Les divers déplacements, ouvertures et fermetures des coffres de voitures, vacances,etc..Sans oublier les visites qui laissent par mauvaises habitudes toutes les portes ouvertes ! Même en connaissant les risques, l’anxiété de l’attente et la rechercher des galgos, les premières semaines j’ai laissé non stop le GPS accroché au collier…Bon courage à tous et câlins aux quatre pattes !

  • 13 décembre 2018 à 10 h 43 min
    Permalink

    Triste pour Cléa et je confirme ce que nous dit Odile. Je témoigne j’ai deux galgas récupérés et sauvées de lynchage au Niger à 2bmois. Je confirme que ces chiens peuvent escalader un mur lisse de 2 mètres s’ils ont décidé cde sortir. Une des miennes avait observé mon chat et quand elle voulait se promener et rejoindre les chiens sauvages elle sautait et revenait au petit jour ! Ou bien si je sortais dans la rue pour faire des courses elle me rejoignait par le même chemin et ça a duré 10 ans .
    C’est sur que si je l’avais eue adulte je n’aurais sûrement pas pu la récupérer!
    Il faut écouter Odile !

  • 13 décembre 2018 à 10 h 37 min
    Permalink

    Non tu n’es pas responsable Odile. Les adoptants doivent suivre tes consignes à la lettre sans y déroger !! et ils ne l’ont pas fait, ce sont les seuls responsables de la mort de Cléa….Quand je m’absente, même 15 minute, fenêtres et portes SONT FERMEES….mes 3 loulous sont en sécurité..Ils ne vont pas sans surveillance dans le jardin…. Auréa habituée chez sa FA à la laisse dans le jardin, c’est encore ainsi dans le mien, sinon elle est stressée au moindre bruit environnant. Je ne prend pas le risque de la voir sauter par dessus mes claustras avec le risque qu’elle se blesse. Un galgo est prêt à mettre sa propre vie en danger pour s’échapper ! Je te le répète Odile NON tu n’es pas responsable de la fin tragique de Cléa, ses adoptants sont des inconscients !!

  • 13 décembre 2018 à 10 h 29 min
    Permalink

    Tu as fait ce que tu pensais être le mieux pour Clea…comme toujours!
    Et dans ces moments difficiles, pense aux centaines de ces loulous à qui tu as offert le bonheur….

Commentaires fermés.