Odilia restera à jamais le symbole du martyre des galgos en Espagne…Nous ne t'oublierons pas..

Elle s’est envolée au paradis des galgos et elle nous laissera à jamais le souvenir du goût amer de ce que nous n’avons pas pu faire pour elle.

Nous avions un peu d’espoir quand elle est arrivée à la FBM malgré les multiples fractures ouvertes aux deux pattes avant.

Mais lorsque nous l’avons installée sur la table pour la radiographier et que j’ai vu la moue que faisait Rocio en me montrant  la bosse qu’elle avait  sur son dos, j’ai compris que son état était gravissime mais je ne pensais pas qu’on en arriverait là, parce qu’elle était consciente et bel et bien vivante.

Elle relevait la tête lorsque je la caressais doucement, elle semblait apprécier la douceur de ma main mais c’est tout ce qu’elle aura eu et ce n’est tellement pas assez.

Lorsque nous avons compris que nous ne pourrions rien faire pour elle, le silence fût et chacun essayait de contenir ses larmes car malheureusement, la radio a montré une fracture de la colonne vertébrale et la moelle épinière était touchée, ce qui voulait dire qu’elle resterait paralysée.

Rocio a envoyé les radios à l’orthopédiste et quelques minutes plus tard, il a confirmé le diagnostic, aucune intervention ne pouvait être envisagée.

Ici l’euthanasie est  l’ultime recours, chaque vie est précieuse et tout est mis en œuvre pour sauver un galgo, alors nous avons dû nous rendre à l’évidence et c’est ensemble que nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances.

Elle avait été trouvée dans un champ la veille par les bénévoles d’Ecija, gisant par terre et nous ne savons pas ce qui a bien pu lui arriver…

Un entraînement derrière un engin motorisé qui aurait mal tourné ?

C’est une pratique très courante, les galgueros attachent les galgos derrière les remorques pour les faire courir et s’il y en a un qui tombe il est traîné jusqu’à ce que le véhicule s’arrête enfin. Alors le chien est détaché et laissé sur place, mort ou vivant, peu importe pour eux… ça n’a aucune importance, ils sont de toute façon insensibles à la souffrance de leurs chiens.

C’est l’hypothèse la plus plausible au vu des multiples fractures et des blessures sur l’avant des pattes arrières.

Elle sera morte sans sa corde au cou, entourée du respect de toute l’équipe soignante  et avec un prénom que nous avions tous choisi pour elle, le mien, Odilia.

Nous ne t’oublierons pas mon ange, repose en paix et pardonne à ceux qui t’ont fait ça..

28 pensées sur “Odilia restera à jamais le symbole du martyre des galgos en Espagne…Nous ne t'oublierons pas..

  • 11 novembre 2018 à 6 h 46 min
    Permalink

    bonjour, sa du être très dur pour toi , toute cette souffrance gratuite sur cette petite galga ! malheureusement ce n’est pas la seule j’en pleure tellement que sa fait du mal de les voir souffrir et qu’on s’aperçoit que tout les ans ses pareil et que personne et puni pour cette boucherie qu elle repose en paix Odilia et toi Odile préserve toi aussi car le chemin pour gagner le combat est encore loin

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 7 h 15 min
    Permalink

    Repose en paix, bel ange, victime de la cruauté et de la barbarie. Quelques-uns sont sauvés mais combien comme toi meurent dans la souffrance. .. Que tes bourreaux soient maudits.

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 8 h 54 min
    Permalink

    Je commence la journée en pleurant car à force de voir tant de cruauté gratuite, de violence, de sadisme, on ne peut pas rester insensible.
    Comme le dit si bien BB dans son dernier livre : »l’homme est la seule espèce prédatrice capable d’autant de perversion et de cruauté à l’égard d’autres animaux ».
    Descanse en paz angelito…

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 8 h 55 min
    Permalink

    pardonner ? non, jamais ! la barbarie ne peut recevoir ni pardon ni compréhension
    Repose en paix, Odilia

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 9 h 37 min
    Permalink

    Que ses bourreaux soient maudits pourquoi tant de cruauté ces chiens sont si beaux et attachants

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 10 h 00 min
    Permalink

    Oh mon Dieu, j’ai les larmes aux yeux en lisant ce terrible récit.
    Odilia est enfin libérée de la souffrance et de la cruauté humaine.
    Que dire de plus…

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 10 h 03 min
    Permalink

    Au moins vous avez pu abréger ses souffrances… et lui offrir une caresse … repose toi maintenant belle Odilia …

    Répondre
    • 11 novembre 2018 à 11 h 21 min
      Permalink

      Tellement triste, comment imaginer tant de souffrance pour des chiens si gentils. Heureusement que vous êtes là. J’imagine aussi votre désarroi.
      Merci pour elle qui a pu partir entourée et respectée.
      Aucune volonté politique dans ce pays pour que ces drames cessent.
      Repose en paix belle odalia

      Répondre
  • 11 novembre 2018 à 10 h 16 min
    Permalink

    On ne peut pas pardonner à ces gens il y a tellement de cruautés . Elle a vécu une souffrance terrible merci à toi Odile de lui avoir donné ton nom . Elle repose en paix .
    Vole vole Odilia
    Ici-bas rien ne te retiens
    Puisque plus rien ne te soulage
    Parts pour ton dernier voyage
    Quitte cette atroce souffrance
    Face à notre pauvre impuissance
    Envole-toi mon petit cœur
    Ton petit corps épuisé
    Il fallait le libérer
    Au paradis des chiens

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 10 h 56 min
    Permalink

    Courage à vous les bienfaiteurs douces pensées pour odilia

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 11 h 17 min
    Permalink

    Les dernières heures d’Odilia auront été Amour et respect ! Dur dur de devoir prendre une telle décision mais un beau geste d’amour pour lui abréger les souffrances Repose en paix petite chérie. Courage Odile. Bisous.

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 11 h 18 min
    Permalink

    Ni avait il vraiment aucun autre moyen ? Certains chien paralysé vivent bien avec un appareillage en même temps vu la gravité de ses blessures pauvre chérie ❤️❤️

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 12 h 41 min
    Permalink

    Je ne suis pas croyante je me dis simplement que si un paradis existe il est pour toi Odilia j’ai beaucoup pensé a toi cette semaine et j’ai espéré. ..je t’aime

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 13 h 32 min
    Permalink

    Quelle tristesse et que de souffrances pour cette galga. La cruauté envers les animaux ne méritent aucune compassion et nous devons la combattre de toutes nos forces car c’est la noblesse de notre humanité. Repose en paix Odilia ,tu as eu des caresses et de l’amour avant le départ pour ton dernier voyage et j’espère que tu es partie sans rancune envers le genre humain…

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 15 h 32 min
    Permalink

    Bravo pour ce que vous avez fait pour elle,même si ce fut peu mais au moins elle n’a pas agonisé pendant très longtemps comme ça aurai pu être le cas et elle est partie respectueusement et dignement et entourée d’amour. Merci à vous tous.

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 16 h 51 min
    Permalink

    Magnifique Odilia
    Tu as emprunté l’arc en ciel des nounous…..Mais, ou va-t-il….j’espère qu’il n’y a plus aucun galguero de l’autre coté de la porte….Dis, quand reviendras-tu? dis, au moins le sais-tu? dans un monde de bonté de douceur et de respect de l’Autre.
    ils ont brisé l’axe de ta vie, la colonne ….Odile saura combien j’y suis sensible….mais un petit ange est venu t’empecher de nous quitter dans des souffrances atroces, accompagnée de belles personnes qui tentent de racheter les horreurs de ses affreux…..Alors, au dernier moment, au dernier soupir, tu as connu la caresse ….
    Nous ne t’oublierons jamais, Odilia.

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 18 h 31 min
    Permalink

    Pauvre nénette , elle devait être tellement contente d’être secourue . De bonnes personnes qui se mettent en 4 (et plus …) pour sauver ces chiens si doux si gentils !!!!! J’ai la gorge serrée mais là il n’y avait rien à faire et malheureusement l’endormir était une délivrance pour elle. Je hais ces sales types. Ce sont des assassins, des barbares des monstres et je leur souhaite de souffrir autant qu’Odillia a souffert
    et on ne peut pas pardonner de tels actes

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 21 h 01 min
    Permalink

    comme c’est triste, comme c’est moche de voir autant de cruauté ! comment peut-on faire autant de mal à un pauvre petit être sans défense ! je les hais vraiment ces salauds de galgéros….
    Saloperies ! Allez en enfer et crevez à petit feu, doucement… !
    Je suis vraiment triste pour cette pauvre chienne, si belle

    Répondre
  • 11 novembre 2018 à 21 h 14 min
    Permalink

    NON ne pardonne pas jolie OFDILIA, ils n’avaient pas le droit de te faire cela, ce sont des monstres inhumains qu’ils grillent en enfer ces parasites de l’humanité, pas de pardon, jamais ….

    Répondre
  • 12 novembre 2018 à 4 h 46 min
    Permalink

    Repose en paix belle Odilia, plus de souffrances pour toi petit coeur.Merci à toute l’équipe de lui avoir permis de quitter ce monde sereinement et entourée d’un peu d’amour et de caresses.

    Répondre
  • 12 novembre 2018 à 9 h 03 min
    Permalink

    Repose en paix belle Odilia tu ne souffriras plus, brille de mille feux dans notre ciel pour protéger tous ces galgos, nous ne t’oublierons pas ! Courage Odile et toute l’équipe, nous sommes avec vous !

    Répondre
  • 12 novembre 2018 à 10 h 09 min
    Permalink

    Pauvre petit etre sans défense.Comment faire pour que ces salopards de galguéros arretent ce massacre?Que de tristesse et de haine pour ces monstres!Merci Odile de lui avoir donné un d’amour avant son départ au paradis des chiens.

    Répondre
    • 12 novembre 2018 à 17 h 03 min
      Permalink

      La cruauté et l’imbécilite humaine n’a pas de limite et quand il s’agit du profit et de l’amusement de ses crétins d’éleveurs je ne comprends pas qu’une loi stricte soit décidée contre leurs agissements odieux.la nausée et la tristesse m’envahis face à la douleurs d’un animal qui ne demande que calins et considérations.merci de leurs venir en aide.et maudit soit leurs tortionnaires

      Répondre
  • 12 novembre 2018 à 12 h 35 min
    Permalink

    Il n’y a pas de mots mais que des larmes

    Répondre
  • 22 novembre 2018 à 11 h 59 min
    Permalink

    Désolée, pas de pardon, pour ceux qui lui ont fait « ça ». Moi je ne peux pas, entre douleurs larmes et colère,….Non cela m’est impossible. Abject et je reste sur mes propos concernant « ceux » qui ont agis, ils ne peuvent pas figurer dans le domaine de l’Humanité, ils ne méritent absolument pas le terme d' »humains », désolée. Je ne peux pas.

    Répondre
  • 22 novembre 2018 à 12 h 04 min
    Permalink

    Vous lui avez donner la paix, et abréger ses souffrances et juste le temps de présence et caresses pour lui dire adieu, ça devait être beaucoup pour vous, de donner, donner, donner,…..J’ai pas de mots, premier message de colère et de honte du genre humain. Second, vous remercier pour l’arrêt de ses souffrances. Vous avez étaient là pour elle, c’est tout et c’est l’essentiel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *