Les blablas de la présidente d'LSF / Le vague à l'âme…

Quand on est là-bas, on a l’âme bouleversée de voir tous ces galgos arriver et c’est le cœur qui parle laissant de côté la raison.

Et puis quand on rentre ici, c’est la raison qui prend le dessus et le cœur qu’on doit laisser de côté mais l’âme est toujours aussi bouleversée.

Quand on est là-bas, on y croit dur comme fer,on est pris dans un tourbillon de folie et on a  envie de tous les sauver, peu importe qu’ils soient beaux ou pas, sociables, craintifs, mâles ou femelles, jeunes ou vieux, fracturés, peu importe, on est ici pour sauver des chiens et nous nous devons, tout comme le font les protecteurs Espagnols, de ne pas choisir les vies que nous avons à sauver.

Alors on s’emballe et comme c’est le cœur qui parle et qu’on l’âme bouleversée de voir toutes ces pauvres créatures abîmées,

on s’engage pour eux, on les photographie parce qu’on est persuadé qu’une fois rentré on pourra insuffler notre fougue à venir en aide aux plus démunis, à ceux qui ont vraiment subi la maltraitance, je pense tout particulièrement  aux craintifs.

Et puis quand on rentre ici et qu’on fait le tri, c’est la douche froide, tout cet engouement n’est plus qu’un vague souvenir et on se doit de revenir à la réalité et de faire selon la demande.

Personne ne veut des craintifs, ça c’est le pompon, les pauvres chiens… c’est terrible de les voir là-bas, terrorisés au fond de leur box et de se confronter au retour à la triste réalité du «marché».

Depuis mon retour, je trie les photos, j’organise les futurs transports dont celui du 24 novembre, il me manque trois familles d’accueil pour trois mâles, Nils craintif , Hispano et Luque  pas ok chats.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-fbm-du-24-novembre/

J’ai réservé trop  » de pas comme il faut » et aujourd’hui je suis en pleine digestion des promesses que j’ai pu faire et que je ne pourrais pas tenir…

Pour bien faire et ne pas se torturer l’esprit, il faudrait ne prendre en charge que des petites femelles mignonnettes, sociables mais calmes et compatibles avec les chats.


 

19 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF / Le vague à l'âme…

  • 8 novembre 2018 à 6 h 30 min
    Permalink

    Merci Odile de nous informer de la triste réalité de ce qui se passe la-bas. Patience, calme, amour sont les « ingrédients » nécessaires pour adopter un craintif, c’est tout ce qu’il y a la maison. Maintenant avant de franchir ce pas, je crois qu’il me fallait une première adoption entre guillemet « normale », bien que les séquelles du passé de Sheila conditionnent toujours sa façon d’être aujourd’hui.

    Répondre
    • 8 novembre 2018 à 17 h 09 min
      Permalink

      Bonjour, nous avons adopté le petit Lucky. Nous avons craqué pour lui mais à l origine je suis venue sur le site pour adopter un galgo, justement choyer un cassé, un craintif pour lui montrer que l être humain n est pas que monstrueux. Compte tenu de nos conditions de vie, ilnous a fallu être raisonnable. Même si entre temps j ai fait la connaissance de Gimena, petite pépette de 8 ans bien malmenée. Elle est venue à la maison avec sa nounou Touria (visite de notre domicile dans le cadre de l adoption de Lucky). Si vous saviez ce que nous aurions aimé la garder avec nous ! Mais voilà notre arche de Noé et nos absences ne le permette pas. Nous venons de faire stériliser notre petit chien et il aurait été facile d avoir des chiots… En aucun cas l adoption de Lucky n est un geste commercial. En tout cas nous allons l aimer follement comme nous aimons déjà nos 3 loulous. Et vous soutenir. Ce que vous faites est magnifique. Que peut-on faire pour arrêter toute cette souffrance. On a l impression que c est sans fin et que ça continuera encore et encore. Peut-être une personnalité pourrait médiatiser le calvaires des galgos et podencos ou en parler au niveau européen ? Le galgo n est qu amour et douceur. J oëlle

      Répondre
  • 7 novembre 2018 à 20 h 12 min
    Permalink

    Nous avons adopté un craintif il y a 3 mois et nous sommes très heureux de l’avoir.
    C’est vrai qu’au début ce n’est pas évident, j’avais peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas savoir m’y prendre.
    Quand on n’a jamais eu de craintif, c’est bouleversant de les voir dans cet état au début.
    Mais il ne faut pas se décourager car ils progressent petit à petit même si on trouve que cela prend du temps.
    J’adore le voir se détendre dans son panier ou sautiller la queue en l’air dans le jardin quand il est content.
    J’espère même un jour pouvoir adopter un 2ème craintif…

    Répondre
  • 7 novembre 2018 à 16 h 46 min
    Permalink

    Bonjour
    À moins que vous ayez déjà prévue de nous mettre un chien en famille d’accueil
    Notre demande était de préférence une chienne ok chat, mais si c’est un mâle ok chat nous pouvons en prendre un, vous êtes ok …

    Répondre
    • 8 novembre 2018 à 9 h 49 min
      Permalink

      Oui je compte sur vous pour un accueil merci beaucoup

      Répondre
  • 7 novembre 2018 à 15 h 34 min
    Permalink

    Bonjour à tous , je comprends votre desarroi, c’est vrai que les adoptants , même inconsciemment sont attirés par les beaux chiens, les jeunes ,les doux, un peu comme avec les humains. C’est la dure loi de l’apparence, c’est prouvé que quand on est beau, humain ou chien , c’est plus facile……
    Cependant, vous mettez en avant cette race de chien que j’ai découverte grâce a vous , et je peux comprendre que les gens en tombent raide dingue.
    Alors tant mieux si les belles et beaux, vont jouer les top models dans les rues, l’essentiel est que l’on parle d’eux, qu’on les rende visibles, et que la situation en Espagne évolue.
    Quant à toutes ces victimes de la barbarie, les traumas comme vous les nommez,il ne faut sans doute pas les confier à n’importe qui ,mais ça vous le savez mieux que moi.
    Trop d’amour à donner et à recevoir, ça peut faire peur…..
    Les gens n’ont pas tous véritablement saisi la profondeur de votre engagement .
    On n’est pas tous capables d’encaisser ça.
    Alors ne soyez pas découragée mais plutôt fière.
    Et que cette fierté vous porte à poursuivre votre mission.

    Répondre
  • 7 novembre 2018 à 15 h 20 min
    Permalink

    Chère Odile je vous admire et je serais bien incapable de faire ce que vous faites – trop sensible quand il s’agit d’animaux – mais quand vous dites que les craintifs ne sont pas vraiment le choix des adoptants, je ne le pense pas, les commentaires d’ailleurs le prouvent. Si je le pouvais je postulerais pour Dulce car son histoire m’a chamboulée ; j’aime les craintifs (j’en ai une à la maison depuis bientôt 5 ans) Lorsque je l’ai adoptée je n’ai pas eu le choix : c’était la seule qui ignorait les chats. Elle est criblée de cicatrices, elle est restée craintive avec les gens qu’elle ne connait pas alors qu’avec nous elle est plutôt démonstrative de sa reconnaissance. Lorsque nous avons adopté Tinny (LSF) la seule chose qui nnous a influencé c’était sa taille. C’est une petite et comme les 3 chiens profitent avec nous du camping car à chaque fois qu’on peut, une petite taille était préférable. Pour le reste on ne s’est même pas posé de questions. Ils méritent tous d’avoir un avenir cool

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *