Maltes, encore un galgo victime et la preuve de la barbarie des chasseurs Espagnols

Encore une victime de la barbarie des chasseurs Espagnols et une nouvelle preuve  de ce qu’ils font subir à leurs galgos, qu’ils traitent comme de vulgaires déchets et qu’ils jettent  dès lors qu’ils ne seront plus utilisables.

Chaque jour un nouveau cas et nous ne sommes qu’en début de saison de chasse…

Des galgos qui  arrivent avec des membres fracturés, ou grièvement blessés ou malades ou dans un état de dénutrition extrême.

La voilà la réalité du terrain et on est bien loin de ce que nous avons pu lire dans le magazine publié par la centrale canine ( n° 195 Set / Oct 2018), faisant l’apologie de la chasse en Espagne, en omettant de mentionner, volontairement ou pas, que cette race de chiens est victime de la barbarie de ceux qui les exploitent  et que des milliers d’entre eux sont exterminés chaque année au nom d’une tradition ancestrale .

Celui-ci  est arrivé hier à la Fondation, il agonisait au bord d’une route, c’est un passant qui l’a ramassé et qui l’a transporté à la FBM.

Nous l’avons appelé Maltes.

C’est un martyr parmi tant d’autres, encore une victime et il sera lui aussi  le symbole des milliers d’autres qui mourront dans le silence de leur geôle en tout anonymat.

En ce début de saison de chasse,  les refuges Espagnols  doivent déjà  faire face à un afflux massif  de galgos, qui arrivent  grièvement blessés et qui vont devoir être opérés puis rééduqués puis rapatriés par les associations européennes qui travaillent sans relâche pour leur donner une seconde chance.

Nos amis Belges étaient sur place, dont deux vétérinaires Karine et un de ses collègues,  qui ont prêté main forte  à l’équipe  de la fondation pour les premiers soins sous anesthésie, il  était dans une souffrance extrême.

Fracture ouverte et ancienne  au niveau du tibia avec des chairs nécrosées, ce qui veut dire que les chances de pouvoir sauver sa patte sont infimes et qu’il sera certainement nécessaire de l’amputer.

La voilà la réalité du terrain, preuve à l’appui.

LE MARTYR DES GALGOS EN ESPAGNE !!!!!!!

Mais visiblement cela ne suffit pas et à ce jour nous devons encore nous justifier et apporter des preuves de ce que nous avançons et dénonçons d’une seule voix depuis des années et sans jamais être entendus ou pire encore en étant  humiliés par des journalistes qui se permettent de faire l’apologie de cette chasse qui rapprocherait  l’homme de l’animal !!!

La souffrance de ces êtres innocents n’est pas le fruit  de l’affabulation de quelques militants de la cause animale.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/maltes/

Non elle est bien réelle, elle est là sous nos yeux en l’an 2018 dans un pays européen qui s’appelle l’Espagne.

17 pensées sur “Maltes, encore un galgo victime et la preuve de la barbarie des chasseurs Espagnols

  • 3 mai 2019 à 10 h 25 min
    Permalink

    Quand je lis « traditions ancestrales » cela me fait penser aux corridas où l’animal subit là aussi des violences physiques …
    Je ne veux en aucun cas lancer le sujet pour ou contre. Je souligne la cruauté envers l’animal.
    En France, de telles violences envers un chien ne seraient pas tolérées .
    De lire ces articles sur les souffrances des galgos m’attristent au delà de ce qui peut être écrit.
    Quel manque de respect envers eux !
    Bravo à vous qui faites un travail, bénévole, pour les soulager. Merci !

  • 29 septembre 2018 à 23 h 37 min
    Permalink

    Malgré l’heure tardive….je ne suis si choutée, ni ivre……eh bien IUlian,, mon Ami, mon frère , mon mari accepte de l’adopter….. Il n’en voulait pas quatre…mais comme il lui manquera une patte, il n’est que trois quart mais si plein d’amour déja…. DONC, nous parrainons et nous adoptons….Je suis trop heureuse et je vais travailler à mi-temps pour m’occuper mieux de mes bébés…..
    GENEVIEVE IULIAN et leurs nounous d’amour……

    • 3 octobre 2018 à 0 h 31 min
      Permalink

      Roh je n’avais pas vu …..Maltes m’a énormément touchée moi aussi, mais avec vous….je le sais puisqu’on s’est déjà croisées…..il va avoir un foyer doux doux doux…..trop contente pour Maltes, que du bonheur pour lui

  • 28 septembre 2018 à 21 h 57 min
    Permalink

    Mon Dieu comme il a dû souffrir! Heureusement que cette personne l’a transporté à la FBM.
    Quelle barbarie en 2018, c’est impensable!
    J’espère qu’il se remettra très vite le pauvre…

  • 28 septembre 2018 à 21 h 01 min
    Permalink

    Que dire…..
    Tout a été dit
    j’ai des frissons, le coeur qui se serre, comme il doit souffrir…..
    et je suis sure Odile que chaque jour, tu pourrais en mettre un nouveau dans cet état là…
    Comment c’est possible à notre époque d’être aussi cruel sans rien risquer, je suis dégoutée
    il me fait mal, il est jeune…mais pourtant tant de souffrances pour lui déjà
    Une lueur pour lui heureusement qui est pris en charge par la FBM, même s’il ne va pas tout de suite aller mieux….
    Les images font mal et malheureusement c’est la triste réalité, la vraie…..celle du sort des galgos en espagne.

  • 28 septembre 2018 à 20 h 49 min
    Permalink

    c est une bien triste photo que nous ne devrions plus voir à notre époque ; j espère qu un jour il n y aura plus aucune souffrance mais avec l homme c est pas gagné , ce sont des chiens super gentil ; nous avons adopter un galgos de six mois mi février et je suis heureuse de lui avoir ouvert notre porte et notre coeur je me dit qu au moins il ne connaitra pas toutes ces souffrances merci à tout ceux et toutes celles qui aident tous ces pauvres loulou et surtout bon courage.

Commentaires fermés.