Les blablas de la présidente d'LSF/ Les vieux dont personne ne veut…

Le  temps ne compte pas, l’important c’est ce qu’on met dedans.

J’ai toujours un pincement au cœur lorsque les refuges  récupèrent des vieux galgos dans les perreras parce que je me dis que ceux-là ont derrière eux des années de dur labeur et qu’ils méritent vraiment de connaître la douceur d’un foyer.

Eux qui ont tant donné et qui ont encore tant à donner, eux qui ont tant souffert et qui aspirent à une vie digne de ce nom, remplie d’amour et de respect, de  tout ce qu’ils n’ont jamais eu, un bon dodo moelleux et une bonne gamelle et ce sera  l’ultime bonheur, pour eux qui se sont contentés de tellement peu durant tant d’années.

Fini la peur de manger, la peur de prendre des coups, l’humiliation, les douleurs d’un corps couché à même le sol dans le noir d’un trou à rats.

Et pour les femelles, fini les portées à répétition, des chiennes qui vivent un enfer durant des années et qui ne sont considérées que comme des machines à produire du sang neuf, qui ne voient quasiment jamais la lumière du jour du fond de leur geôle et qui ne survivent que grâce à quelques quignons de pain.

Quand elles ont la chance de sortir de là vivantes, c’est un véritable miracle alors donnons-leur la chance d’avoir quelques années de bonheur.

Parce que malheureusement ces galgos vieillissant sont trop peu plébiscités par les candidats à l’adoption, qui comptent souvent en années,  à juste titre, on ne peut pas nier qu’un galgo de 8 ans vivra très certainement moins longtemps qu’un de 3 ans, mais l’important, ce  n’est pas le temps passé avec ce chien qu’on va aimer comme il n’a jamais été aimé, mais c’est ce qu’on met dedans.

L’AMOUR AVEC UN GRAND A

Je le sais par expérience, j’ai vécu des relations passionnelles avec des galgos condamnés, malades ou âgés mais qui m’ont apporté tant d’amour que si c’était à refaire je le referais sans hésiter.

Je les ai aimés comme si je les avais gardés dix ans et ils sont dans mon cœur au même titre que les autres, Marion, Cécilia, Jiji….

Ce fût un concentré d’amour

C’est à partir de huit ans que nous les classons dans la rubrique sénior au tarif sénior, soit…

Mais je peux affirmer par expérience puisque chez moi les séniors sont nombreux qu’ils sont encore en pleine forme à cet âge-là, il faut les voir courir, je suis même obligée de les gronder parfois parce que j’ai toujours peur qu’ils ne se fassent mal !!

J’ai prévu de vous faire une petite rétrospective de ma tribu de petits vieux !!

RIRE ….

Lorsque j’ai pris cette photo mon mari m’a dit  » je te préviens tu ne la mets pas sur ton blog » !!

Une sorte de méli-mélo vous allez voir, elle n’est pas triste la maison de retraite de Villette… Ici les grabataires, ça n’existe pas, même Nana fait des exploits !!

En juillet nous avons remonté Umita et rien, pas une demande pour elle. C’est pourtant une gentille chienne, elle n’a que des qualités et seulement 8 ans, ce n’est quand même pas vieux 8 ans. Elle est très athlétique et il faut la voir courir et jouer avec les autres…

Il y en a une autre qui arrivera le 13 octobre, Espanola 9 ans

Puis le 3 novembre Chiquita 7 ans

et Coll 7 ans, c’est encore plus difficile de placer un « vieux » mâle, ils n’ont pas encore passé la barre fatidique des 8 ans mais bon ils seront sur la tangente…

Ils appartenaient au même chasseur et je peux vous affirmer que ceux-là n’ont connu que l’enfer de la faim et des coups.

Un galguero que tout le monde connaît dans la région d’Ecija, il entasse ses chiens et les laisse crever de faim et de maladie.

Quand les refuges réussissent à en récupérer quelques-uns, ils sont couverts de vermines, affamés et terrorisés.

Il faut le voir pour le croire et à partir du moment où on a touché cette misère du doigt on ne peut plus jamais oublier l’enfer dans lequel ils vivent, non ce n’est plus possible…

On le sait, nous, d’où ils viennent et ce qu’ils ont vécu, c’est peut-être pour cela que nous avons plus d’empathie pour ces galgos-là.

Les vieux dont personne ne veut…

L’idéal est qu’ils soient adoptés dès leur arrivée parce qu’une fois qu’ils sont en famille d’accueil ils n’intéressent plus personne, nous le savons parfaitement et c’est tellement injuste.

Voilà je voulais juste partager ça avec vous..

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

S’il vous plaît rendez- vous sur notre site et regardez nos séniors

Ils ont besoin de vous tout autant que les chiots 


 

19 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF/ Les vieux dont personne ne veut…

  • 11 septembre 2018 à 22 h 09 min
    Permalink

    Etre jeune et beau……deux des nombreux critères de notre société d’aujourd’hui pour les chiens comme pour nous d’ailleurs…quelle tristesse…..
    et de plus c’est tellement relatif……
    Pour ma part un chien de 8 ans n’est pas vieux…..Oui c’est vrai on sait bien que l’histoire durera moins longtemps et pour ma part je n’avais jusqu’à présent jamais adopté « d’âge mur », je crois pour me protéger….parce que ca fait tellement mal quand ils nous quittent, trop mal….mais je crois qu’on peut évoluer….
    Toutes les adoptions sont belles……, chiots, ados, gravure de mode, cassés, malades, jeunes adultes, adultes ou séniors……
    mais quelque part…..les adoptions de séniors, cassés, condamnés sont les plus belles………parce que là…..c’est vrai on souffrira plus vite……mais quel beau geste……..penser à cette pauvre misère avant de penser à soi……….
    La maman d’une amie au grand coeur adopte toujours à la spa….des papi/mami parfois condamnés…
    La dernière une petite « sans race » de 14 ans avec des tumeurs mammaires….je l’ai toujours admirée sans comprendre comment elle pouvait faire pour souffrir aussi souvent…..
    Aujourd’hui je crois que je commence à comprendre……je l’admire encore plus…ne pas penser à soi, à sa prochaine peine, mais uniquement qu’on va pouvoir offrir quelques mois, peut etre quelques années à une pauvre petite misère, c’est la plus belle des adoptions….
    Le temps qui passe m’a fait évoluer, aujourd’hui même si les regards de tous les loulous me font mal, ce sont ceux des vieux, des moches, des cassés, des craintifs, des malades, ceux qui ont peu de chances de trouver un foyer qui m’envoient des flèches en plein coeur…..et vraiment pas d’actualité mais le jour où……ce sera un de ceux là……..
    Depuis presque 2 mois notre petit prince noir partage notre vie…..mâle, 7 ans, noir, craintif….. quel bonheur, que de sentiments lorsque mon regard croise le sien………je déborde d’amour pour lui
    Et puis 7 ans…ce n’est pas vieux, il peut n’être qu’à la petite moitié de sa vie….encore plein d’années à partager avec lui…..

    Répondre
  • 11 septembre 2018 à 22 h 04 min
    Permalink

    Je peux témoigner aussi, mon Cembro a eu 11 ans et je l’ai adopté voici 20 mois . Jamais, moi qui ai eu et ai des chiens, j’imaginais vivre une telle aventure. Cembro, c’est mon prince, mes yeux de biche, mon calinou a l’infini, mon petit poney qui va chercher ses jouets et balance ses grandes pattes sur son ours. Cembro c’est mon grand loulou qui cours à toute vapeur pour me rejoindre, celui qui fait la barrière devant moi lorsque nous rencontrons d’autres personnes… ! C’est peut-être ça la fusion. Cembro c’est mon bonheur . Il ne faut pas se priver de ce grand bonheur . Bien sûr j’espère qu’il partagera ma vie encore longtemps, notre séparation sera terrible…

    Répondre
  • 11 septembre 2018 à 18 h 01 min
    Permalink

    Moi Umita, je l’adore depuis que je l’ai vu! Si je pouvais l’adopter…je me raisonne, il faut attendre un peu car le dernier n’est pas encore suffisamment à l’aise à la maison…
    Parfois, on a des coups de cœur mais ils méritent tous d’être aimés (vieux ou jeunes, qu’importe le sexe, la couleur, sociables ou craintifs, handicapés ou pas, pas OK chats…).
    Super la maison de retraite à Villette!
    Michel est très bien sur la photo.

    Répondre
  • 11 septembre 2018 à 17 h 59 min
    Permalink

    bonjour Odile
    je sais ce que tu ressent , moi aussi j’ai mes des vieux qui ne souffrent qui sont gentil après tous ce qu ils ont pu endurer ce n est que du bonheur et mon jeunot ,WIWI , un sacre phénomène tous les jours il m en fait une nouvelle , c’est un jeune chien , il est plein de vie aller bisous et caresse a ta meute et au chat

    Répondre
  • 11 septembre 2018 à 17 h 02 min
    Permalink

    Oui les chiens âgés adoptés ont tout à donner. De mes 5 adopté seniors, Lulu 15ans petit braque, Vyto 14 golden, Dentelle 12ans galga craintive mais toujours dans mon dos à me suivre, la petite Tara 11ans la dernière adoptée et puis la plus jeune 9ans passé Tima ex.Septima fatiguée par les mises bas mais qui a tant d’amour à donner comme les autres, ils me suivraient jusqu’au bout du monde. Adopté un senior cela en vaut la peine et l’on est mille fois récompensé.

    Répondre
  • 11 septembre 2018 à 15 h 50 min
    Permalink

    Ben voilà Odile, une fois de plus c’est bien l’image de la société ! Chez nous on aime pas les vieux que ce soit les vieux humains ou les vieux animaux, c’est moche, çà pue et c’est lent dans cette société qui va toujours plus vite sans plus même prendre le temps d’apprécier la vie….
    Et pourtant, moi qui aie une majorité de séniors à la maison (seul Mimo est un gamin chez nous!!), quelle énergie sous notre toit!!!!Mais en même temps quelle douceur…Nos anciens qui en ont vu, tu le dis bien, n’aspirent qu’à la tranquillité. Adopter un »ancien » c’est partager du concentré de bonheur car ils ont tout à donner ayant l’expérience des sâges; tout comme chez les humains, ils « savent » et tout est dit dans leur regard. Plonger son regard dans celui de nos anciens c’est lire toute la souffrance et toute la misère mais aussi l’expérience et tout le soulagement de ne plus avoir à vivre sur le « qui vive », le « qui survivre » surtout. Au début, nos anciens avaient le regard lointain de ce qui reviennent de loin, qui ont connu le pire. Notre Lista surtout , dont l’agilité à la chasse et son ventre ont été exploités pendant des années avant de faire 2 ans de refuge car personne ne voulait d’elle. SI vous la voyiez aujourd’hui détendue, se roulant avec bonheur dans l’herbe du jardin, veiller sur nous tous comme sur ses chiots, demander des gros câlins, pour autant ce n’est pas la dernière à provoquer de belles cavalcades avec les copains du hauts des ses 10 ans bien sonnés ! Et notre Marquès, sans doutes exploité pour les courses et arrivé comme Lista à la maison à 7 ans, comme Lili il lui a fallu un peu de temps pour s’ouvrir mais je peux vous dire qu’il a un sacré humour et une sacrée pêche et que de tendresse dans son regard!!!!
    Tout çà pour dire que ce n’est pas une question d’âge mais d’AMOUR et de bonheurs partagés. L’âge n’y fait rien. L’âge n’a aucune importance…
    Quel que soit l’âge du chien et la durée de sa vie passée avec nous, il sera toujours très dure de le voir partir, c’est terrible de perdre un ami,j’en ai fait pas mal l’expérience ces derniers temps, mais quel satisfaction aussi de se dire qu »‘on a pu offrir aux moins aimés, aux plus « abandonnés » de tous, une belle fin de vie, calme, tranquille, apaisée et douce….Ces galgos là ont tout à donner et en plus tout en étant pêchus ils ont le calme des « sâges »!!!! Moi j’aime nos petits vieux, leur douceur, leur calme, leur tranquillité leur grande tendresse aussi, leur humour, leurs facéties, leurs museaux grisonnants, leurs poils blancs semés sur leur corps…… Que de l’AMOUR je vous dis!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *