Les blablas de la présidente d'LSF / Vivement la fin des vacances..

Demain le 15 août et dans un mois notre premier transport de la rentrée, le 15 septembre très exactement et c’est reparti pour un tour.

Je commence d’ores et déjà à le préparer, il n’y a que peu de chiens adoptés cette fois contrairement à l’année passée, il va donc me falloir trouver des familles d’accueil.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-fbm-du-15-septembre/

Il faut dire que nous en avions beaucoup en accueil  en France et que nous privilégions ceux-là lorsque nous avons des demandes d’adoption  parce que nous pouvons donner plus d’informations sur leur comportement et aussi pour libérer nos familles qui pourront de ce fait reprendre un autre chien lors du prochain transport.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/galgos/france/

Il y en a certains qui n’ont pas de chance et qui sont depuis de longs mois en attente d’être adoptés, je pense à Kairos

Zan

Maki

Et pourtant mis à part qu’ils ne sont pas compatibles avec les chats, ils ont tout pour plaire ces loulous mais bon maintenant même les gens qui n’ont pas de chats veulent des galgos ok chats, alors….

Et BB Auro lui aussi en famille d’accueil depuis plusieurs mois

Et notre petite Sakura atteinte d’une pathologie cardiaque qui a certes un espérance de vie limitée, qui a fait pleurer dans les chaumières mais c’est tout, pas une demande pour elle ou si, des demandes parce qu’elle est mignonne mais quand nous parlons de sa maladie tout est fini….

C’est très dur à vivre tout ça pour nous les protecteurs qui ne choisissons pas les vies que nous sauvons, surtout en Espagne, s’il y a 10 galgos à sauver de la mort on en laissera pas un sur le carreau, ça ce n’est pas concevable là-bas.

J’ai hâte que ce mois d’août ce termine, je n’aime pas ces périodes où la France est endormie pour cause de vacances, j’ai l’impression de tourner en rond comme un lion en cage.

J’avant envie et besoin de me reposer cet été mais ça n’a pas été possible, il y a tant de choses à gérer que je ne peux pas décrocher, jamais, pas une semaine, même pas une journée.

Nous allons vider les refuges pour les remplir à nouveau, car la saison de chasse va commencer en Espagne et les galgueros vont se débarrasser des chiens qui n’auront pas passé avec succès les sélections, ils garderont les meilleurs sujets, les exploiteront jusqu’à la corde et jetteront ensuite pour reprendre du sang neuf.

Ce n’est pas simple tout cela et je ne sais pas si nous verrons un jour le bout du tunnel.

7 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF / Vivement la fin des vacances..

  • 17 août 2018 à 23 h 00 min
    Permalink

    bonjour
    je prends la parole pour dire que même les chiens malades ont le droit à leur moment de bonheur , j’ai moi même adopté une galga avec une maladie incurable et je ne le regrette pas un seul moment, elle aussi a droit au bonheur alors arrêtons de penser en égoïste et apportons un peu de bonheur à ces chiens malades, ils le méritent
    même malades, ils sont exceptionnels
    alors pensez à eux merci
    valerie

  • 15 août 2018 à 9 h 52 min
    Permalink

    Il faut que les choses bougent et j’espère de tout cœur que les mentalités vont changer chez la jeune génération!
    Pour moi non plus, le mois d’Août n’est pas mon mois préféré car trop chaud, trop de monde…la seule chose que j’apprécie, c’est d’être en congés et d’avoir du temps libre pour profiter de mes chiens dans le calme chez moi…

  • 14 août 2018 à 23 h 55 min
    Permalink

    Ne perdons pas espoir, les mentalités changent. Certes lentement et je suis (avec vous sans doute) de cette génération qui constate ces rares modifications et aura quitté cette terre lorsque tout ce travail en amont portera ses fruits. Les manifestations rassemblent de plus en plus de personnes, beaucoup de jeunes se mobilisent et ils ne s’en laissent pas compter. Les infos circulent. Elles sont partagées, analysées, relayées. Il est pourtant permis de douter lorsque l’actualité nous rend compte de l’horreur de certains faits. N’oublions pas cependant que nous ne sommes pas entourés que d’abrutis et qu’il existe une multitude de personnes (pas encore majoritaires malheureusement) qui font un travail titanesque (vous en êtes , Odile, vous et votre équipe) et ce travail ne sera pas vain. Toutes les lois ont eu leurs heures noires et beaucoup d’acquis ont débuté par de balbutiements.

  • 14 août 2018 à 18 h 01 min
    Permalink

    J’ai le coeur serré après avoir lu ton « blabla »; inexorablement, je pense à l’ouverture de la chasse avec tout ce que celà suppose pour nos amours….tranquillement avec les trois nounous nous avons préparer nos confitures de mirabelle dans le jardin à l’ombre du saule….Ils doivent savoir la chance qu’ils ont de t’avoir rencontrée et séduite…et moi, j’éclate de chagrin en pensant aux autres, à ceux qui ne te rencontreront pas, à ceux qui n’ont pas de nom, pas de caresses, meme pas de quoi se nourrir ; ils ne connaitront que les coups , les cris, les beuveries de ces galgueros qui dans des moments de folie sont capables de n’importe quoi…Alors dans ma pauvre cervelle résonnent des gospels, chants éternels de l’esclavagisme ….Mais ce ne sont pas des hommes que j’écoute ce jour, ce sont ces milliers de longs, très longs museaux qui pleurent à la lune ronde …Leurs yeux n’ont plus que la lumière de…leur cachot, leurs pattes sont tendus pour essayer de fuir….et la lune leur répond « la mort sera plus douce pour vous, soyez patients, elle arrrive à grand pas »….j’ai la sensation étrange d’etre un des leur et d’attendre mon bourreau, de trembler à chaque bruit, de me terrer le mieux possible à chaque fois qu’il entre « ne me regarde pas, je t’en supplie, oublie moi, laisse moi mon maigre souffle de vie »; trop tard, c’est mon tour…….NON NON Non …..non……..no » FIN

  • 14 août 2018 à 10 h 08 min
    Permalink

    Bonjour Madame,
    Ne perdez pas espoir, les choses vont finir par évoluer.
    Vous devez sans doute savoir que beaucoup d’espagnols défendent votre cause, Yeray Lopez a juste terminé son documentaire sur les galgos « yo galgo » dont vous pouvez voir le trailer sur YouTube.
    S’il trouve des bons distributeurs , de plus en plus de gens seront informés sur cette horreur , chacun à son niveau peut faire quelque chose, avec de l’argent,du temps , de la communication et surtout je pense beaucoup d’amour , ce dont vous ne manquez pas.
    Je suis admirative de votre travail, vous ne devez pas vous sentir découragée, on a besoin de gens comme vous. Vous êtes portée par quelque chose plus grand que vous, sans cela vous ne pourriez rien faire . Vous avez ce truc en plus que la majorité des gens n’ont pas .
    Et moi j’adore vos chiens .

  • 14 août 2018 à 9 h 20 min
    Permalink

    moi aussi chaque année j’appréhende les congés d’été à cause des abandons , j’ai toujours peur
    de trouver un chien abandonné sur ma route car je sais que je vais m’arrêter pour le prendre…
    J’ai l’impression de les gens sont de moins en moins humain ; pourtant avec un petit
    effort on peut partir en vacances avec son chien , je l’ai fait avec sept et en location.
    Je ne connais pas l’Espagne et ses habitants mais à ma connaissance cela fait bien plus de 15 ans
    que le calvaire des galgos et podencos existe et je suis pessimiste quant à une amélioration si la
    mentalité est aussi matérialiste qu’en France.

  • 14 août 2018 à 8 h 22 min
    Permalink

    Oui malheureusement on a l’impression que c’est un puit sans fond … que chaque fois qu’on y sort un Galgo il y en a d’autres en dessous… et même si gentiment les mentalités changent cela va trop lentement ! C’est au niveau politique que les choses doivent bouger …
    merci d’être celle qui est sur le puit à tirer dehors ces pauvres chiens, sans distinction…

Commentaires fermés.