Les blablas de la présidente d'LSF/ Je cours toujours après lui…

Les vacances d’été battent leur plein et les abandons vont bon train, nos refuges sont bondés, la SPA tire la sonnette d’alarme et chaque année, c’est pire…

Terrible constat d’un monde qui part à la dérive où l’animal n’est plus qu’un objet de plaisir qu’on jette à loisir s’il devient encombrant ou s’il ne répond pas aux attentes et aux exigences de ses propriétaires peu scrupuleux.

J’ai vu plusieurs fois des adoptants venir ici me rendre leur chien accompagnés de leurs enfants comme si c’était normal, un jour un petit garçon m’a dit « on te le rend parce qu’il n’est pas gentil » et ce petit garçon ne ressentait rien du tout pour ce chien,  c’était glaçant.

On a beau en parler, on a beau dénoncer cet acte terrible à coups de spots publicitaires, plus poignants les uns que les autres, les gens s’en foutent, le principal étant d’aller se pavaner sur les plages du Sud noires de monde.

L’abandon devrait être sanctionné par la loi avec interdiction d’adopter un autre animal, puisque de toute façon la sensibilisation ne sert à rien, les gens capables d’un acte pareil ne sont pas dotés d’empathie, ils trouveront toujours de bonnes raisons pour se déculpabiliser et de ce fait n’auront aucun remords.

Mais s’il y avait sanction ils seraient certainement capables de trouver une autre solution pour se débarrasser de cet animal devenu encombrant, soit ils trouveraient un véto conciliant et il y en a en France ou bien  ils iraient l’attacher au pied d’un arbre dans une forêt à l’abri des regards…

C’est donc le couteau à double tranchant…

Et puis ils adopteront  ou achèteront à nouveau.

J’ai vu ça pour la première fois, j’étais ado et je me promenais avec une copine aux alentours de chez mes parents, une voiture a ralenti loin devant nous, il y avait des bagages sur la galerie, elle ne s’est pas arrêtée, la porte arrière s’est ouverte et le passager a jeté le petit chien et la voiture a redémarré en trompe, et lui le pauvre courait derrière et nous aussi, mais on n’a jamais pu le rattraper et puis il a disparu et on ne l’a jamais revu.

Un instant furtif mais qui est resté à jamais gravé dans ma mémoire, je me repasse souvent cette scène, après tant d’années je cours toujours après lui et je culpabilise de ne pas avoir couru assez vite pour le rattraper.

Tout ça pour vous dire qu’on n’est pas fait pareil, je crois qu’il ne faut pas essayer de comprendre, il y a deux sortes d’humains, ceux qui aiment les animaux et ceux qui ne les aiment pas.

21 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF/ Je cours toujours après lui…

  • 9 août 2018 à 19 h 32 min
    Permalink

    Quand on a des animaux, on s’organise avant de partir en vacances, sinon on reste à la maison, c’est aussi simple que ça.
    Au moins, en restant chez soi, on profite pleinement d’eux!

    Répondre

Répondre à AQ> Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *