Veleta, enfin la lumière au bout du tunnel…Prise en charge par la FBM et par LSF

Elle appartenait à un galguero qui la maltraitait.

Son histoire est celle de bon nombre de ses frères de misère en Espagne.

 Pays européen dans lequel les lois de protection animale ne sont pas respectées.

Pays dans lequel 50 000 levriers galgos sont exterminés chaque année en toute impunité.

Elle vivait dans un taudis, la faim,  les cris et les coups étaient son quotidien.

Une blessure béante  rouge de sang sur tout le travers du dos laissait apparaître ses chairs.

Sans doute une raclée qui a mal tourné.

On ne sait pas ce qu’elle a bien pu faire pour mériter cela, rien sans doute, il suffit d’un rien pour qu’un galgo meure sous les coups.

Un jour qui n’est pas fait comme un autre, l’ivresse, un regard de trop et le galguero calmera ses nerfs sur le premier qui tombera sous sa botte.

A cause de la forte chaleur, les mouches et la vermine  auraient eu raison de cette pauvre créature.

C’est une voisine de ce galguero qui lui a sauvé la vie, elle ne supportait plus d’assister impuissante  à l’agonie de cette pauvre galga.

Elle ne supportait plus d’entendre l’indicible.

Alors elle a osé et nous ne pouvons que saluer son geste de bravoure, elle a osé la voler pour l’emmener à la fondation Benjamin Mehnert.

Pour preuve que la population commence à s’élever contre les actes de torture et de barbarie commis sur cette race de chiens.

Pour preuve que nous devons continuer à mener un combat sans merci pour qu’enfin l’union européenne intervienne auprès des autorités espagnoles pour que cesse le martyre de cette race de chiens utilisée pour la chasse récréative et pour les courses à pari d’argent.

La pauvre galga était dans un bien sale état lorsqu’elle est arrivée à la Fondation, elle a été immédiatement prise en charge par les vétérinaires.

Elle a un nom maintenant.

Elle est enfin quelqu’un.

Je vous présente Veleta

C’est une brave galga et elle est bonne comme du bon pain alors elle mérite une famille aimante.

Pas une famille qui aura pitié et qui nous la rendra dans comme un paquet

Pas une famille qui ne respectera pas la charte de Lévriers sans Frontières

https://www.levriers-sans-frontieres.com/charte-dethique-de-levriers-sans-frontieres/

Pas une famille comme celle de Louane ou de Shaki.

Elle mérite mieux que ça, ils méritent tous mieux que ça.

Alors les enfoirés d’adoptants qui ne valent pas mieux que les galgueros Espagnols, on en veut plus.

Si son état lui permet de voyager, elle sera dans notre transport du 15 septembre.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Vous pouvez nous aider à financer ses soins en faisant un don, soit par paupal sécurisé via notre site, soit par chèque à envoyer à LSF au 43 rue de paris, 10700 Villette-sur-Aube.

Notre association est reconnue d’intérêt général, vos dons sont déductibles de vos revenus, un reçu fiscal vous sera envoyé.


 
 

14 réflexions sur “Veleta, enfin la lumière au bout du tunnel…Prise en charge par la FBM et par LSF

  • 3 août 2018 à 9 h 48 min
    Permalien

    JE CROIS QUE CETTE FOIS ON A TOUCHE LE FOND……MERCI MADAMEDE L AVOIR SAUVEE

Commentaires fermés.