Umita / Celle à qui on a volé tant d'années de vie mérite aujourd'hui le bonheur…

Lorsque je longe les couloirs du refuge de la FBM, mes yeux se portent irrémédiablement vers ceux qui me semblent les  fragiles, les plus craintifs et les plus vieux.

Umita, elle était là recroquevillée dans son box toute maigrelette à me regarder comme si c’était peine perdue, comme si elle n’avait aucune chance.

J’ai bien vu qu’elle n’était plus toute jeunette et elle me semblait tellement fatiguée, tellement pas à sa place ici, usée par des années d’exploitation intensive.

J’ai toujours eu une affection particulière pour ces femelles qui ont des années et des années de galère derrière elle, qui sont  utilisées pour la chasse et pour la  reproduction et qui vivent dans des conditions déplorables, à peine nourries et ne bénéficiant d’aucun soin , à quoi bon de toute façon parce que dès lorsqu’elles seront moins performantes et moins productives, leurs propriétaires s’en débarrasseront, soit elle seront emmenées à la perrera pour y être exterminées, soit ils feront le sale boulot eux-mêmes…

Notre petite Umita est arrivée samedi et j’avais hâte de la revoir, je l’ai trouvée beaucoup moins craintive qu’au refuge.

Une vraie beauté, avec sa belle robe bringé clair et son doux regard si expressif. Encore un peu maigrelette, mais elle va vite se remplumer dans sa famille d’accueil.

On ne dirait jamais qu’elle a huit ans, elle est tellement fine. On se demande bien ce qu’elle a dû vivre pendant toutes ces années de misère. Craintive au refuge, elle s’est montrée beaucoup plus sereine dès son arrivée et très intéressée par tout ce qui l’entourait. Comme pour beaucoup de nos craintifs, rien que le fait de sortir de l’environnement stressant du refuge l’a sécurisée et apaisée d’emblée.

C’est d’ailleurs bien dommage que l’on ait aussi peu de prétendants à l’adoption pour ces chiens qui, plus que tout autre, ont un réel besoin de sortir pour progresser et se révéler. Umita a donc rejoint la petite meute de galgos et de shitzus de sa famille d’accueil sans aucun problème. Jeunes comme plus âgés, mâles comme femelles, elle s’entend bien avec tout ce petit monde et a pris sa place avec douceur et retenue. Avec les humains c’est pareil, même le monsieur peut la caresser sans qu’elle batte en retraite ou montre de signes de peur.

C’est une belle surprise pour nous qui attendions une chienne beaucoup plus effarouchée. Umita aura besoin d’un environnement calme, d’au moins un autre chien pour prendre ses marques et d’un jardin pour compenser toutes ces années d’enfermement. De patience et de douceur aussi, et de beaucoup d’amour, elle à qui on a volé tant d’années de vie. Quand elle aura pris ses marques, ce sera une petite joyeuse, une petite douce, qui profitera de chaque joie du quotidien. Pour ses adoptants ce sera un beau sauvetage et le bonheur de la voir évoluer et croquer la vie à pleines dents, enfin libre.

Elle est née en 2010 , mesure 66 cm et est en accueil dans le 90

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/galgos/france/

Si vous désirez l’adopter n’hésitez pas à remplir le formulaire de demande d’adoption, pour plus de renseignements, appelez Valérie au 0615102831


 

5 pensées sur “Umita / Celle à qui on a volé tant d'années de vie mérite aujourd'hui le bonheur…

  • 26 juillet 2018 à 12 h 52 min
    Permalink

    Alors elle, je l’adore! C’est encore un de mes coups de cœur (il est vrai que j’en ai beaucoup…).
    Moi aussi, j’ai une affection particulières pour ces femelles.
    Ah! si je pouvais l’adopter aussi…

    Répondre
  • 26 juillet 2018 à 12 h 20 min
    Permalink

    Mon dieu qu’elle est belle ! Et elle a l’air si douce. Dommage que je n’ai pas la possibilité d’adopter une seconde galga, elle se serait entendue à merveille avec mon YSATIS. Il y a beaucoup de ressemblances entre elles.
    Nul doute qu’une telle merveille trouvera rapidement sa famille.

    Répondre
  • 26 juillet 2018 à 8 h 16 min
    Permalink

    Lorsque je regarde Umita je reviens 3ans plus tôt lorsque Curra est arrivée, la même robe,le même âge, la meme vie semble-ilde travail dans les pattounes. elle était usée avant l’âge, pas du tout apeurée mais indiférente à tout . Au bout de six mois de bisous et de caresses, notre galguinette s’est ouverte à la vie et quelle bonheur pour nous tous!!

    Répondre
  • 26 juillet 2018 à 8 h 13 min
    Permalink

    Umita, que tu es jolie…ton regard ouah ! Vite une bonne famille pour rattraper toutes ces années difficiles. Bon séjour dans ta famille d’accueil.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *