Les blablas de la présidente d'LSF / Il y a dix ans déjà…

Il y a 10 ans déjà que je suis tombée en amour pour les galgos, aujourd’hui encore je n’arrive pas à expliquer pourquoi, ni vraiment comment, ce fut juste le fruit du hasard, la destinée….

Un jour et quel jour….

Je traînais sur Internet, ce n’était pas le haut débit à l’époque et j’y faisait mes premiers pas… et là je suis restée scotchée à mon écran lorsque j’ai vu toutes ces horribles photos de galgos pendus, mutilés, affamés…

Le martyre des galgos en Espagne, je n’en avais jamais entendu parler et j’avais l’impression d’être dans un autre monde, jamais je ne me serais imaginé une telle horreur à deux pas de chez moi dans ce pays où j’étais souvent allée en vacances l’été, dans ce pays que j’aimais et que j’aime encore d’ailleurs.

Je n’ai jamais ressenti de haine envers les Espagnols, vous savez comme certains qui disent qu’il faut boycotter ce pays et qui condamnent son peuple ; moi, je condamne ses traditions ancestrales et c’est tout, jamais je n’ai fait d’amalgame et jamais je ne me suis trompée de combat, c’est peut-être pour cela que je tiens dans la durée…

Ces images ne m’ont plus jamais quittée et j’ai su à cet instant que ma vie allait changer et que rien ni personne ne pourrait m’arrêter dans cette course folle à les sauver.

J’ai adopté ma première galga Deva, mais ça ne me suffisait pas et je me suis lancée à corps perdu dans ce combat. Très vite j’ai fait mes premiers pas en Espagne parce que je voulais voir de mes propres yeux si tout cela était une réalité et j’ai vu l’enfer dans lequel vivaient ces chiens.

Bouleversée, je ne sais même pas si le mot est assez fort, non je ne crois pas…

Transpercée pourrait peut-être mieux imager ce que j’ai ressenti, oui car c’est comme si j’avais pris un coup de poignard dans le ventre, qui m’a laissé  une blessure qui ne s’est jamais refermée.

Pour eux j’aurais pu tout perdre et j’ai pris un virage à 90 degrés, fini ma vie d’avant, je n’avais plus envie parce que tout me paraissait futile, j’ai perdu les amis qui ne m’ont pas compris, tout le monde pensait que ça allait me passer un peu comme quand on décide de se mettre au sport ….mais moi je savais que ça ne me quitterai jamais..

Je dis toujours que c’est un peu comme ceux qui rencontrent Dieu pour la première fois, moi qui n’y crois pas, j’ai entendu ou lu des témoignages comme ça où tout d’un coup on est comme possédé par quelque chose qu’on ne maîtrise pas, un appel de là-bas, une voix qui vous dit « viens »

Je me suis parfois demandé si je ne devenais pas folle à lier tant j’étais devenue obsédée, oui c’est le mot juste, par EUX, EUX les galgos pour lesquels je m’investirais jusqu’à mon dernier souffle, ça je le sais et j’ai même peur parfois de vieillir parce que j’ai peur de ne plus être là pour eux…

Lorsque je suis entrée en PA (protection animale) moi, je croyais que tout le monde était beau et gentil, j’ai été naïve et on m’a rouée de coups, on a tenté de me mettre à terre souvent mais toujours j’ai su garder la tête hors de l’eau même dans les moments les plus sombres parce que je les entendais m’appeler.

Un amour passionnel, celui qui ne vous quitte jamais et qui parfois peut vous anéantir si vous n’y prenez pas garde car la PA peut vous briser en mille morceaux.

15 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF / Il y a dix ans déjà…

  • 24 juillet 2018 à 8 h 02 min
    Permalink

    10 ans déjà quel combat et quel parcours ….. tu ne crois pas en dieu mais s’il existe il doit te ressembler il se bat pour nous comme toi tu te bats pour tous ces malheureux .BRAVO Odile et MERCI pour tout ce que tu fais

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 8 h 12 min
    Permalink

    Merci d’être là, prenez grand soin de vous car vous êtes trés importante, votre sincérité, votre abnégation, votre caractère puissant sont des qualités + qu’indispensables dans ce merdier apocalyptique qu’est la maltraitance animale, et nous savons bien que dans tous les milieux,tous sans exception, il y a des des pervertis narcissiques dangereux et notre monde semble bien moins pourri quand on vous lit ,quand on constate vos actions, chaque Galgo sauvé,c’est une victoire fabuleuse
    Il est inutile de vous dire « courage » car vous êtes une louve en colère et passionnée, et de la volonté ,vous en aurez toujours! Elle vous porte,vous protège
    Merci d’être là, et prenez soin de vous car vous êtes unique,comme chaque vie sauvée
    Vous avez une vie formidable, quoique vous râliez, et c’est bien compréhensible, Vous transformez le mal en bien, n’est ce point un don fantastique?
    Merci

    Répondre
    • 24 juillet 2018 à 8 h 45 min
      Permalink

      tout est dit .Odile ,une personne exemplaire, merci d’être là pour eux avec tous ceux qui vous soutiennent

      Répondre
  • 24 juillet 2018 à 8 h 55 min
    Permalink

    Heureusement que vous êtes là et passionnée malgré les la colère et les embuches.
    Ils comptent tous tant sur vous et sentent d’emblée que votre regard posé sur eux, les sauvera de l’enfer.
    Il y a un an, je suis tombée par hasard sur Internet sur leur histoire dont j’ignorais tout. Inimaginable qu’à notre époque, cela puisse exister dans des pays dits civilisés.
    J’ai adopté Ysatis grâce à vous, vos précieux conseils et je m’en félicite chaque jour. C’est une pure merveille, si calme et si douce, débordante d’amour, avide d’attentions et de câlins.
    Je suis d’ailleurs toujours aussi étonnée que ces chiens ne conservent aucune rancœur envers l’humain.
    Que vous dire de plus si ce n’est grand merci à vous pour votre combat et bravo pour votre abnégation.

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 8 h 56 min
    Permalink

    J’ai fais cette chute dans l’horreur voilà seulement deux ans, et ma vie a complètement changé, j’ai un mari qui est mon garde fou, mais je sais que je suis déjà complètement dingue, dingue des horreurs pratiquées sur ces Galgos, ces chiens exceptionnels sans une once d’agressivité…..
    Incomprise par mon entourage, le sommeil m’a quitté, mais je continue à me battre pour eux, même avec mon entrave familiale
    Aujourd’hui je suis déléguée de deux associations, previsite, traduction, car ma langue maternelle c’est l’espagnole
    Oui je me sens doublement impliquée .
    J’avance a mon rythme car malheureusement je ne suis plus toute jeune…….
    Mais tant que j’aurais un souffle de vie, je serais là pour eux
    Merci d’etre ce je vous êtes, merci pour eux

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 10 h 38 min
    Permalink

    Votre combat est fantastique, les galgos méritent des gens comme vous pour les sauver , mais je lance un appel à vous tous et toutes qui avaient le coeur serré devant ces images horribles de galgos torturés , ne mettez pas de barrières simplement parce que certains animaux sont d’une autre race , la véritable compassion n’a pas de limites , pensez aux milliards ( 70 milliards d’animaux par an dans le monde tués pour la viande) d’animaux tués , torturés ( coupe de queues à vif , castration à vif , contention , broyage des poussins vivants , écornage, séparation de la mère et son petit à la naissance, torture dans les abattoir ( voir les vidéos que ce soit dans les abattoirs bio ou pas)….)exploités dans des conditions parfois pires que nos galgos! alors ne vous voilez pas la face , les larmes qui coulent pour les galgos devraient couler aussi pour les autres animaux tout aussi sensibles et intelligents alors je vous en pris réfléchissez y avant de mettre des animaux dans votre assiette….nous pouvons nous passer de viande!

    Répondre
    • 24 juillet 2018 à 14 h 03 min
      Permalink

      Je suis d’accord avec vous … nous pouvons évoluer, nous devons évoluer … tous les animaux méritent de vivre …

      Répondre
  • 24 juillet 2018 à 11 h 36 min
    Permalink

    Depuis toute petite, la cause animale m’anime et malgré les moqueries de certains, j’ai continué et découvert de plus en plus d’horreur qui me laisse encore aujourd’hui, en révolte permanente. Et puis j’ai découvert LSF lors d’une émission de Michel Drucker le 23/12/2012 et ensuite lors d’une émission de Sophie Davant. Mon envie d’agir est devenue de plus en plus forte et dès la retraite j’ai fait ma demande pour être famille d’accueil. J’ai adopté SAFARI ma douce, ma perle, mon bijou. Et depuis 3 ans 1/2 j’ai le bonheur et la fierté d’être famille d’accueil. J’ai eu l’honneur de vous rencontrer Odile, de découvrir le sérieux et le dévouement de tous les membres de l’association, de faire des rencontres très fortes avec des adoptants. Aujourd’hui je me sens réellement à ma place, je me fous totalement des moqueries ou des réflexions du genre « T’es à la retraite, profite de ta vie, fais des voyages, au lieu d’être toujours chez toi avec tes chiens ». Ca me passe bien au dessus de la tête, je suis heureuse et je n’ai besoin de rien d’autre. Merci ODILE pour tout ce que vous faites !

    Répondre
    • 24 juillet 2018 à 12 h 48 min
      Permalink

      Étrange : à moi aussi on me dit que C’est nul de rester chez moi avec mes galgos et mes chevaux, de ne pas aimer voyager, ou partir en vacances !!!! Mais C’est chez moi avec eux que je me sens à ma place et heureuse !!!! Pas envie d’aller voir ailleurs. Et mes vrais amis qui me comprennent font le trajet pour venir me voir….

      Répondre
  • 24 juillet 2018 à 12 h 55 min
    Permalink

    10 ANS c’est pas rien . Tu es une battante une femme merveilleuse avec un caractère fort mais il en faut des comme ça . C’est un ensemble qui a permis à LSF d’être toujours là malgré les coups bas que tu as pris en pleine figure . Mais c’est aussi pour ça qu’on t’aime car même si par moment tu n’en peux plus tu en ressort toujours plus forte . Il y a 5 ans que j’ai connu le calvaire des galgos . A cette époque le travail me prenait beaucoup de temps . En 2016 je suis retournée sur le site LSF et Janvier 2017 a été le facteur déclencheur toi mon Lauren que j’ai suivi pendant des mois à en pleurer . J’ai entrainé Chrysel dans cette aventure qui s’est lancée pour être famille d’accueil . Mon mari ne souhaitait pas de chiens . Quand Léra est arrivée un lien c’est créé entre elle et lui . Du coup j’ai pu avoir mon premier chien CASSIOPE une craintive le 29 cela fera 9 mois qu’elle est avec nous . Elle a progressée mais c’est pas encore gagnée . Mike notre chiot est arrivé le 21 Avril il est plein de vie on n’a pas le temps de se reposer mais grâce à lui Cassiopé a beaucoup changé Odile avait raison un 2 ième chien ne pouvait que l’aider . Quand à moi même si je ne suis pas déléguée je donne le maximum pour LSF pour récupérer tout ce qui peut être utile et à la recherche de famille d’accueil ou d’adoptant . Ma véto m’aide beaucoup et beaucoup de personnes connaissent maintenant le sort des galgos en Espagne . Et je remercie Mr Durfort une personne qui a tellement d’amour a donné aux animaux et qui est devenu famille d’accueil qui sais peut être un futur adoptant . Je croise les doigts . Profite Odile pour te reposer on a besoin de toi et on repose tous sur toi . Bisous de mes loulous de Jacques et moi-même

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 14 h 01 min
    Permalink

    Odile, la photo où tu sors cette petite Galga blanche est superbe et résume bien ce que tu fais…les sortir de la misère … les prendre dans tes bras en leur promettant une vie meilleure … oui nous ne pouvons que te dire MERCI … merci pour tous ces chiens que tu as mis à l’abri …

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 14 h 28 min
    Permalink

    Madame je vous ressemble ma vie est souvent bouleversée par toutes sortes d’horreurs sur les animaux je suis en pétards devant les ridicules sanctions dans notre pays et ailleurs j’aide au mieux je place des chiens malheureux je pense souvent à ma petite levrette L’étoile une petite italienne elle est partie à 19ans continuée Madame.cordialement.

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 19 h 56 min
    Permalink

    Il en faudrait beaucoup des personnes comme vous, je vous lève mon chapeau!
    En 10 ans, vous en avez sauvé des galgos et vous en sauverez encore…
    Merci pour tout!

    Répondre
  • 24 juillet 2018 à 20 h 55 min
    Permalink

    10 ans … c’est un long chemin semé de regard triste,de douleurs, et de cauchemars, ohhh comme je vous comprends quand vous dites que dans vos nuits ce sont les hurlements que vous entendez encore…ce qui vous anime c’est ce qu’on appelle la Grinta, cette détermination qui vous pousse à toujours aller plus loin , elle sort des tripes du plus profond de vous même, une belle énergie qui met en lumière tous ces regards et tous ces êtres fragiles jeunes ou vieux, en bonne santé ou cabossé, voir abîmé par un si lourd passé, vous savez y trouver toujours le coté positif …. voir une étincelle dans leurs yeux,
    Alors, je vous souhaite encore 10 autres années sur ce chemin, accompagné de votre équipe et de ces familles qui auront trouvé un écho dans votre combat …

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 7 h 29 min
    Permalink

    La PA (protection animale) est source de satisfactions et de rencontres fabuleuses quand on réussit à concrétiser de belles choses. Mais c’est aussi un domaine dévalorisée car « les humains sont une cause + importante ; enfin : un peu de sérieux ! »… Il n’y a pas de petites ou grandes causes, il y a agir, s’élever en paroles en actes contre toutes formes d’injustice, cruauté, perversité et exploitation de l’animal. Et très souvent, on constate que la détresse des animaux rejoint celle des humains. On constate également beaucoup de prise de pouvoir et rivalité par des personnes elle-mêmes en quête de reconnaissance ou réparation de leur propre blessure, donc déformée dans leur prise de position. Vous êtes courageuse, intelligente et agissez avec votre coeur… et votre foi en votre combat, Madame, car vous avez la foi à votre façon. Félicitations et merci pour les beaux moments que vous concrétisez, par ce dont vous témoignez, par votre expérience généreusement partagée. Merci d’être vous-même, d’être là. Je sais l’énergie morale et physique, les moyens que cela demande et je reste à vos côtés.
    Bien cordialement, caressses à vos loulous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *