Les blablas de la présidente d'LSF/ Bonjour Binda…

Une semaine d’angoisse totale dans l’attente de nouvelles concernant la fugue de Binda.

Dans le Sud de la France des bénévoles se sont mobilisés sans relâche pour la chercher.

Des moyens colossaux ont été mis en place pour tenter de la localiser car nous étions quasiment persuadés qu’elle était prisonnière de sa laisse à enrouleur, dont nous interdisons formellement l’utilisation mais qui est utilisée quand même dès que nous avons le dos tourné par des adoptants irresponsables.

Chiens spécialement formés pour les recherches, drone, tout a été mis en œuvre pour la repérer mais rien, pas de Binda, ni sur Seillans, ni dans les alentours, aucun visuel.

Plus les jours passaient et plus l’étau se resserrait et par cette chaleur, si elle était accrochée à sa laisse elle ne pouvait pas résister plus longtemps, une mort dans la plus lente agonie, voilà ce qui attendait cette pauvre chienne…

Alors, qu’à cela ne tienne, samedi nous avons décidé de faire survoler la zone de recherche par un hélicoptère, coût pour LSF : 1 500 euros. Tout a été ratissé, Seillans et ses alentours à 50 mètres du sol et pendant une heure avec un gendarme bénévole à bord muni de jumelles, rien pas de Binda, ni le lendemain.

Hier nos vaillants bénévoles, et je tiens à saluer leur ténacité sans faille, ont ratissé à nouveau l’immense zone de broussailles si dense que si Binda était coincée dedans l’hélico ne pouvait pas la voir.

Lundi les recherches continuent sans grand espoir de la retrouver vivante, et miracle vers 16 h elle détale de la zone de broussaille, vue par une marcheuse ; elle n’a plus le boitier de sa laisse meurtrière mais juste un cordon qui pend au collier. Nous n’osons y croire, c’est un miracle !! et puis une heure plus tard elle déboule de nouveau au nez et à la barbe des bénévoles, complètement affolée, c’est bien elle, c’est bien Binda, VIVANTE !!!

On a du mal à réaliser tant on l’a cherchée.

Nous supposons qu’elle était bel et bien accrochée par le boîtier de sa laisse et qu’elle a réussi à se libérer, ce qui expliquerait que nous n’avons eu aucun visuel depuis mardi dernier.

Reste maintenant à l’attraper,les bénévoles sont au bord de l’épuisement car ils sont très peu nombreux malheureusement, mais c’est reparti pour une journée à crapahuter !!

On espère un heureux dénouement et merci Evelyne pour ta persévérance, franchement chapeau bas ..

Adoptants, en ne respectant nos consignes de sécurité, c’est la vie de nos chiens que vous mettez en danger et le travail des protecteurs Espagnols et Français que vous galvaudez.

Le galgo que vous adoptez nous l’avons sauvé et nous l’aimons bien plus que vous ne pouvez certainement l’imaginer. Chaque vie sauvée reste à jamais dans nos mémoires et dans nos cœurs alors n’emmenez pas nos protégés à la mort par pitié.

41 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF/ Bonjour Binda…

  • 27 avril 2018 à 19 h 03 min
    Permalink

    Bonsoir,
    Ce vendredi soir 27 avril,
    Des nouvelles pour Binda, a t elle été attrapée, est retournée chez elle dans sa famille?
    C’est une histoire si folle que l’on ne peut oublier ou en est le dénouement?
    Merci, bon week-end

    Répondre
    • 27 avril 2018 à 19 h 08 min
      Permalink

      Elle est fixée nous la voyons régulièrement, connaissons ses habitudes mais elle est très méfiante , notre difficulté est maintenant de réussir à l’attraper et ce n’est pas gagné !!

      Répondre
      • 28 avril 2018 à 11 h 11 min
        Permalink

        Bon c’est déjà ça … c’est une vraie sauvageonne cette ptite … même le GPS la ne pourrait plus être utile car déchargé depuis longtemps… c’est fou quand même… pourquoi ne veut elle pas revenir ? Se sentait elle mal à ce point chez son adoptante ?? Ou l’instinct sauvage a-t-il repris le dessus? On aimerait tellement pouvoir mieux les comprendre …..

        Répondre
  • 28 avril 2018 à 9 h 11 min
    Permalink

    Ne pourrait on pas mettre un somnifère dans une pâté pour la calmer le temps de pouvoir l’attraper où peut être même un fusil hypodermique mais je pense que vous y avez déjà pensé. On se sent tellement impuissant !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *