Rony vous le demande, galgueros en Espagne ou vous qui abandonnez vos chiens en France, elle est où la différence ?

Coucou les amis du blog,

C’est encore moi Rony le p’tit pod sourd mais pas dingue vous savez.

Tata Elisa vous le dira, je suis vachement intelligent et je comprends tout, elle a déjà compris le langage des signes !!

Je vais continuer à vous raconter mon histoire, je voudrais tant qu’elle fasse jurisprudence pour que cessent en France tous ces abandons injustifiés, mais bon il ne faut pas rêver…

Nous les chiens sommes bel et bien devenus des objets de consommation, dont les propriétaires se débarrassent pour un oui ou pour un non sans aucune compassion au grè de leur vie qui change.

Séparation, vacances, problèmes financiers, tous les prétextes sont bons pour nous jeter sans concession comme si nous étions des poupées de chiffon.

Un abandon quel qu’il soit est un traumatisme pour nous les chiens qui sommes, je vous le rappelle, des êtres dotés d’une sensibilité.

Mais ça, ma maman l’a oublié, elle continue son beau voyage sans moi, je me demande bien comment elle peut faire pour ne pas être minée par la culpabilité et les remords.

On a passé trois belles années ensemble et du jour au lendemain elle m’a largué comme un paquet de linge sale.

Est-ce qu’elle m’a aimé au moins, je ne crois pas parce que quand on aime on ne quitte pas, on n’abandonne pas, on ne trahit pas.

Je n’ai été qu’un p’tit Rony éphémère comme beaucoup de mes congénères..

Oui, il y a beaucoup de gens qui adoptent ou achètent un chien pour combler un vide et vous savez quoi, certains psy le recommandent d’ailleurs, c’est marqué sur les formulaires parfois !!

Il paraît que nous sommes plus efficaces qu’un antidépresseur, et puis ça coûte moins cher à la Sécu !!

Mais un jour lorsque vous allez mieux les antidépresseurs vous les jetez à la poubelle et avec nous vous faites pareil…

Oui, je vous jure, c’est Odile qui me l’a dit, vous voyez je suis un p’tit pod sourd mais j’entends tous ce qu’elle me souffle.

Je vais vous dire un secret mais chutt il ne faudra pas le répéter, je crois bien que dans sa tête ça ne tourne pas bien, elle pense comme un chien et je me demande bien si elle n’en est pas un dans la peau d’un humain.

On va écrire un bouquin !!

Bon, allez trêve de plaisanterie, revenons-en à nos moutons.

L’abandon est une tragédie qui condamne des milliers de chiens en France à une mort certaine par euthanasie puisque les refuges et les fourrières sont saturés.

Espagne ou France, elle est où la différence ?

Galgueros ou vous qui nous abandonnez, elle est où la différence ?

Il n’y en a pas parce que vous ne valez pas mieux qu’eux et que vous condamnez vos chiens au même titre qu’eux.

Des molosses à la pelle, des vieux , des très jeunes trop fougueux, bref des chiens qui ne remplissent pas le cahier des charges exigé par vous les humains qui ne comprenez rien à nos besoins essentiels.

Gentils, propres, affectueux, qui restent seuls sans faire de bêtises, compatibles avec les enfants et j’en passe et j’en passe…

Nous sommes des chiens pas des peluches

La liste est si longue de ce que vous exigez de nous alors que nous on n’exige rien de vous, on vous aime sans concession avec tous vos défauts et Dieu sait si vous en avez bien plus que nous..

Beau, moche, gros, petit, mal foutu, handicapé, coléreux, menteur, sournois, égoïste, autoritaire, vulgaire ou cruel, on vous aime quand même.

 

Je me suis égaré et du coup je ne vous ai même pas parlé de moi et de ma nouvelle vie chez tata Elisa, ce sera pour un autre jour !!

Je vais vous dire un secret, elle pleure déjà à l’idée que je vais m’en aller mais ainsi va la vie et mon bonheur je le trouverai ailleurs, dans une bonne famille qui m’aimera comme je suis.

Allez je vous laisse et je vous souhaite un bon dimanche.

Au fait j’ai oublié de vous dire, je suis tombé amoureux, elle s’appelle Dulci…pour l’instant je lui fais la cour..

Chuut, il ne faut pas le dire, je vous raconterai…

Votre p’tit pod sourd Rony

15 pensées sur “Rony vous le demande, galgueros en Espagne ou vous qui abandonnez vos chiens en France, elle est où la différence ?

  • 14 décembre 2018 à 15 h 06 min
    Permalink

    Comme je l’ai déjà dit à certaine personne dont ma propre sœur cela reviendrait moins chère, se serait moins contraignant que d’avoir un animal en photo.
    On me dit très souvent que je vie au pays des bisounours, que je suis débile parce que je crois que lorsqu’on prend un animal on le garde jusqu’à la fin de sa vie, on est avec lui pour le meilleur et pour le pire et je ne comprends pas ces personnes qui décident d’avoir un animal (participer au commerce et aux trafiques d’animaux en l’achetant dans des endroits …) et qui après l’effet de mode s’en débarrasse comme on jette un kleenex.
    Cela me feins littéralement le cœur lorsque je vois ces animaux déambuler dans les rues ou regarder à travers les grilles de leur chenil leur maître partir sans jamais se retourner, ils ne comprennent pas et n’ont pas demandé à finir ainsi.
    Comment ces personnes arrivent encore à se regarder droit dans une glace et le pire ces personnes osent acheter un autre animal et recommencer…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *