Les blablas de la présidente d'LSF / La PA qui nous abîme…

Ce qui nous abîme au fil du temps en protection animale, et contrairement à ce que vous pourriez croire, ce ne sont pas les horreurs auxquelles nous sommes confrontés au quotidien, non pas que nous soyons insensibles, bien loin de là et bien au contraire, mais  nous avons appris bien malgré nous et à force de côtoyer la misère animale à faire abstraction de notre sensibilité, ce qui nous permet de mieux gérer chaque situation difficile et chaque cas tragique du mieux que nous le pouvons et toujours avec la sensation d’avoir accompli notre mission.

Ce qui nous abîme vraiment en PA, c’est ce qui tourne autour de tout ça et qui nous fait oublier l’essentiel.


 

La mesquinerie, la méchanceté de certains de ceux, de plus en plus nombreux, qui sont censés venir en aide à un de nos malheureux en formulant un désir d’adoption avec des exigences telles vis-à-vis de l’animal rescapé que la démarche n’a plus rien à voir avec un réel désir de sauvetage mais devient bel et bien un achat  plaisir et bien loin des préoccupations du bien-être de l’animal.

Il faut être dedans pour se rendre compte à quel point le chien n’est en fait considéré que comme un objet dont l’unique rôle sera de satisfaire son propriétaire.

Je pourrais écrire un bouquin, il y aurait tant à dire…

Je ne compte plus les formulaires envoyés  lors d’une nuit sans sommeil qui n’aboutiront jamais, ni  les exigences formulées, «  je cherche un galgo propre, sage, gentil, qui n’aboie pas, qui puisse rester seul sans faire de bêtises surtout et qui puisse cohabiter avec les chats, les oiseaux et  les lapins en liberté, plutôt bringé, un petit de préférence ».

J’ai d’ailleurs conseillé à la déléguée en charge du dossier de proposer une mascotte !!

Cette vieille dame par exemple qui n’a jamais digéré que nous lui ayons refusé l’adoption d’un jeune chien et qui n’a depuis de cesse de m’envoyer des courriers, le dernier en date me précisant que les services compétents ont été saisis pour importation illégale de galgos.

Allez-y, ma petite dame, faites-vous plaisir…

Et cette autre, qui n’a pas été satisfaite de la marchandise livrée et pourtant le montant demandé pour l’adoption  de sa galga senior n’a pas couvert les frais engagés par l’association, mais ce n’est pas encore assez… une dent cassée, un kyste bénin à une mamelle qui n’a pas été retiré, et allez, vous avez droit à un courrier en bonne et due forme pour vous rappeler à l’ordre

«  Je suis très déçue et j’espère que ce que je vous signale vous incitera à regarder ces pauvres malheureux d’un œil encore plus vigilant »

Et ce n’est qu’un extrait…

Ça fait 10 ans que je les regarde, que je les porte, que je n’ai qu’un seul but : sortir les plus démunis, les plus meurtris dans leur chair, alors ma petite dame vous n’avez vraiment rien compris et vous ne me connaissez pas..Mais savez- vous au moins ce que vivent nos chiens et d’ou ils viennent …

Non, y a pas d’amour dans ces démarches-là mais juste le désir d’acquérir un lévrier à bon prix, la voilà la réelle démarche et c’est de plus en plus fréquent malheureusement.

J’ai 10 ans de protection animale derrière moi et aujourd’hui je passe la majorité de mon temps à gérer les problèmes au point que parfois j’en oublie tout le reste, tout ce qui est beau, toutes les belles adoptions et tout  ce qui devrait me donner envie de continuer.

Nos chiens sont des rescapés et nous faisons le maximum pour les retaper,  ils ont droit à une révision complète, ils sont pucés, vaccinés, stérilisés, testés MM , opérés et soignés si besoin, tout cela aux frais de l’association, jamais nous ne regardons à la dépense, notre but étant de satisfaire nos adoptants mais ce n’est jamais assez, nous allons bientôt devoir les garantir pièce et main d’œuvre à vie !!

Certaines personnes ne prennent absolument pas la mesure de l’investissement considérable dont nous faisons preuve pour sauver ces chiens, que ce soit les protecteurs sur le terrain ou nous ici qui avons la lourde responsabilité de les placer, en plus de la dose de passion et d’amour que nous mettons dedans au point parfois d’y laisser parfois notre santé mais bien heureusement nous ne perdons jamais notre sens de l’humour …

Au-delà de la démarche de cœur qui devrait être la seule et unique raison d’une démarche d’adoption, il y a l’aspect financier qui motive bon nombre de nos futurs adoptants ou plutôt de nos clients, qui dès qu’il y a un billet  à sortir se retournent vers l’association, le beurre et l’argent du beurre…

Allez, à mardi prochain..

 

31 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF / La PA qui nous abîme…

  • 27 novembre 2018 à 16 h 52 min
    Permalink

    Bonjour Odile, je ne vous connais que depuis quelques mois mais je vous lis tous les jours. C est mon petit plaisir quand je sors du travail. Voir les photos des loulous, lire les commentaires et les échanges. Espérer le meilleur pour eux. Nous préparons l arrivée du petit Lucky et calinons gimena. /gêna quand nous la croisons en ballade au pharo avec Touria. C est un bonheur de voir la petite galga reprendre confiance et retrouver sa joie de vivre. Il faut dire qu elle est entre de bonnes mains…
    Merci pour tout ce que vous faites pour eux. Joëlle

    Répondre
  • 22 février 2018 à 15 h 30 min
    Permalink

    NON ,ODILE,tout le monde n’est pas comme ça!Beaucoup d’adoptants aiment vraiment leur chien et le respecte.Jai pu m’en rendre compte quand je suis allée à VILLETTE chercher TULY!Jai discuté avec quelques familles et il m’a semblé que nous étions tous là pour les memes raisons.Nous avions conscience des difficultés que nous pourrions avoir,mais nous étions tous prets à assumer notre décision.Je comprend votre déception et votre indignation,elles sont légitimes;il faut passer outre,et ne regarder que tous ces magnifiques chiens qui ont été adopté dans des familles ou ils sont aimés.Tous ceux que vous avez sauvés ,c’est cela le plus IMPORTANT!Courage ODILE nous sommes à vos cotés!

    Répondre
  • 21 février 2018 à 18 h 37 min
    Permalink

    IL Y A TOUJOURS DES MAUVAISES LANGUES ET CELLES CI PARLERONT TOUJOURS ET VOUS N’ARRIVEREZ JAMAIS À LES FAIRE TAIRE.
    NE VOUS EN SOUCIEZ PAS.
    NOUS, NOUS VOUS CONNAISSONS ET SAVONS LE BIEN QUE VOUS FAITES PARTOUT OÙ VOUS PASSEZ…C’EST CELA LE PRINCIPAL. JE NE LE REDIRAI JAMAIS ASSEZ. VOUS ETES UNE EQUIPE FORMIDABLE ET TOUS LES LOULOUS PEUVENT VOUS DIRE UN GRAND MERCI

    Répondre
  • 21 février 2018 à 18 h 24 min
    Permalink

    Ces braves gens ont eu en ce qui me concerne le dernier mot. J’étais tellement en colère devant tant de maltraitance animale que je ne pouvais les rejoindre dans leurs demandes que je jugeais alors totalement déplacées et que je vivais comme des violences faites à mon combat. Je me souviens d’une pré-visite dans un super haras où un pauvre vieux chien courbaturé m’avait refusé l’accès aux écuries mais pas à la maison des maîtres. Elle était où sa maison à votre avis ? Demande d’adoption refusée pour un molosse (ben tiens) OK chevaux. Ces gens qui venaient de je ne sais quel pays m’ont fait un procès, arguant que j’étais raciste et que c’est pour cette raison que j’avais donné un avis défavorable à l’adoption. J’y suis retournée depuis, il y avait un énorme beau tout jeune chien dans les écuries … alors à quoi bon. Depuis je me contente d’une vie d’adoptante « bien peinard » mais je n’ai pas dit mon dernier mot.
    Malheureusement 1 mauvaise expérience prend plus de temps que 10 adoptions réussies, ces gens sont inadaptés, dans a toute puissance et chronophages. Les associations doivent se border sur le plan juridico-financier et parfois renoncer à faire adopter les plus démunis.
    Une seule bonne nouvelle, ils alimentent les blablas, c’est déjà ça.

    Répondre
  • 21 février 2018 à 8 h 48 min
    Permalink

    coucou odile c.est nicole coiffure…voila pour l.adoption d,oscar nous avons pris le galgo le plus proche de chez nous en famille d,accueil en suisse , mais égal sa couleur ,égal sa taille,, Oscar a été opéré de sa hanche ,il me semble logique de suivre le traitement d,oscar a nos frais, vous nous avez assez rendu attentif de l.état des galgos ….pour les gens qui vous suivent sur le net..nous avons même anticipé une personne pour le promener en cas d.impossibilité ….alors rien n,est impossible c,est juste qu,il faut adopter avec le COEUR……salutation Odile de l.équipe nicole coiffure …suisse

    Répondre
  • 20 février 2018 à 21 h 55 min
    Permalink

    Juste quelques mots pour vous dire que vous êtes tous formidables. Les efforts et le travail que vous réalisez est remarquable !! Vous sauvez des vies et en plus, vous nous donnez tellement de bonheur en nous confiant vos protégés.
    Donc pour tous cela encore un grand Merci !!
    Ps / Quand même les gens sont c….

    Répondre
  • 20 février 2018 à 20 h 03 min
    Permalink

    Vous avez raison Odile, c’est de pire en pire…
    Dans notre société de consommation, il y a beaucoup d’insatisfaits chroniques.
    Bravo pour votre persévérance!

    Répondre
  • 20 février 2018 à 18 h 27 min
    Permalink

    Ces personnes , ces échecs ne doivent pas vous faire oublier toutes ces belles histoires d’adoption qui ont eu lieu grâce au travail de l’association, grace à votre tenacité à sauver de pauvres êtres sans défense maltraités par ces monstres de galgueros. Nous avons adopté MAGUY (ex ARRAS) il y a maintenant 5 ans, nous l’aimons autant qu’elle nous aime, nous la soignons (visite tous les 6 mois chez le véto pour sa leishmaniose) elle part en vacances avec nous, c’est un membre a part entière de notre famille. MAGUY a embellie notre vie comme nous avons embellie la sienne, nous l’acceptons comme elle est , avec ses peurs parfois, ses pleurs quant elle dort de temps en temps, sa maladie aussi que nous soignons, mais aussi avec sa joie de vivre, son bonheur de courir dans le jardin, son plaisir d’aller se promener une heure chaque jour avec son « papa », sa liesse quand elle nous voit rentrer du travail, tout ce bonheur , cet amour qu’elle nous donne, il faut penser a toutes ces adoptions réussies et tourner la page des autres, vos avez fait le bonheur de tant de galgos et de tant de familles !

    Répondre
  • 20 février 2018 à 17 h 58 min
    Permalink

    Courage dans ce dur combat. On ne devrait même pas choisir le chien si c’était une démarche de cœur, juste penser au chien qui attend désespérément…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *