Les blablas de la Présidente d'LSF/ Prêtez- leur votre voix ! Parlez haut et fort ! Signez cette pétition !!

J’aurais pu vous parler de la pluie et du beau temps aujourd’hui, faire comme si rien ne s’était passé mais voilà…

Dire ou se taire ?

Les blablas de la semaine dernière ont jeté un énorme pavé dans la mare et même si j’ai été contrainte de retirer l’article afin de protéger les intérêts de l’association dont je suis la présidente, il a été porteur d’un message largement diffusé et a mis en lumière une affreuse réalité, la maltraitance au nom de la science et sous couvert de la bonne conscience.

Des voix commencent à s’élever pour dénoncer ce que nous pouvons appeler  sans détour le martyre des animaux de laboratoire qui au nom de la science et de la recherche meurent en silence dans de terribles souffrances.

La maltraitance en toute impunité en France, nous ne nous tairons pas. 

VENU AU MONDE POUR MOURIR

Je n’ai pas de nom, juste un numéro,

Je suis né dans une cage, entourée de béton,

Maintenant, je vis derrière les barreaux,

Sous la blafarde clarté d’une lumière au néon,

Je n’arrive plus à me lever, j’ai si mal dans mes os,

Les blancs vêtus passent sans même me regarder,

Quelque chose coule abondement de mon museau,

Ça brûle ! j’ai peur ! je ne peux plus respirer !

Mon corps est secoué par des spasmes incontrôlés,

J’entends le bruit strident d’un chariot métallique,

Ma gorge est paralysée, je ne peux plus avaler,

Ils s’acharnent encore sur ma carcasse rachitique,

La noirceur m’envahit, mes amis n’aboient plus,

Je dérive dans les méandres d’un brouillard glacial,

Dans cette souffrance, une caresse serait la bienvenue,

Mais dans cette forteresse, la solitude est banale,

Mon cœur se noie dans une rivière de tristesse,

Une odeur nauséabonde flotte autour de moi,

Je ne suis plus qu’un amas de puanteur en détresse,

Prenez moi dans vos bras, j’ai tellement froid !

Ils continuent à piquer mes pattes déjà mutilées,

Pourquoi n’entendent-ils pas mes pleurs,

Je n’arrive même plus à manger ma pâtée,

Je vais mourir sans avoir eu un instant de bonheur.

La lumière s’est éteinte, je n’aurai plus jamais peur.

Comme des milliers d’autres chiens, le n° matricule 11 925 L est mort sans jamais avoir vu le jour.

Le quotidien de sa misérable vie se résume à la souffrance, entouré d’individus dépourvus de toute empathie.

LES VRAIS COUPABLES NE SONT MALHEUREUSEMENT PAS DERRIÈRE LES BARREAUX !

Pat. DF

Brisez l’omerta, Boycottez l’expérimentation animale

Les animaux ne sont pas des éprouvettes sur quatre pattes.

Parlez pour eux et signez cette pétition en masse.

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/pretez-voix-parlez-fort/35534

Je n’en dirai pas plus car vous pouvez  tout à fait imaginer que ce blog fait l’objet aujourd’hui d’une surveillance particulière de la part de ceux qui pensent avoir les moyens de nous faire taire.

Le pot de fer contre le pot de terre.

Je n’ai pas été la seule à être bâillonnée mais l’union fait la force et les réseaux sociaux seront la nôtre, nous devons continuer à dénoncer ce scandale, ne plus fermer les yeux, ne plus nous taire et continuer pour l’instant à partager cette  terrible vidéo qui ne peut laisser personne indifférent et qui nous montre l’agonie de ces pauvres chiens, écoutez les hurler.

Il y a fort à faire en matière de protection animale et  nous sommes  très souvent démunis face à tant  de maltraitance, en France ou ailleurs, que ce soit au nom d’une tradition, au nom de la science ou au nom de notre société de consommation.

L’animal n’est absolument pas considéré comme un être sensible mais  bel et bien comme un objet que chacun utilise à sa guise sans se préoccuper de sa souffrance sans parler bien évidemment des intérêts financiers qui émanent de son exploitation et qui n’ont plus aujourd’hui aucune limite.

Le vent va donc continuer à souffler doucement mais sûrement peu à peu il va  grossir pour devenir un jour un ouragan.

Les 8 et 9 décembre seront des jours de deuil et nos pensées iront vers tous ces chiens torturés et impunément sacrifiés.

Et à la TV  les vedettes vont se  trémousser et  qui à coup de blablas elles vous feront passer au tiroir-caisse !!

« A votre bon cœur, messieurs dames  » !!

25 pensées sur “Les blablas de la Présidente d'LSF/ Prêtez- leur votre voix ! Parlez haut et fort ! Signez cette pétition !!

  • 1 novembre 2017 à 9 h 01 min
    Permalink

    Tout à fait en marge de la question, tout comme Sylvie, voilà 1semaine que je ne reçois plus la newsletter et elle n’est pas dans mes spams……
    Merci de transmettre..
    Bises à arnold que je viens de voir ce matin et à ce cher Dr Baron qui a si magnifiquement remis GIOIA sur ses pattes !!il est un mythe, ici chez les vetos de Bretagne !!!

    Répondre
  • 1 novembre 2017 à 8 h 00 min
    Permalink

    Odile, l’union fait la force et nous avons tous signés à se demander comment les auteurs de cette barbarie peuvent encore se regarder en face sans prendre conscience de l’abomination de leurs actes… nous voulons que tous cela cesse.

    Répondre
  • 31 octobre 2017 à 20 h 54 min
    Permalink

    j avais déja signée la premiere pétition qui avait soudainement disparue (vous me suivez odile) c est donc avec plaisir que je resigne bravo odile pour votre courage et votre détermination , c est avec des gens comme vous et nous que les choses avancent .bonne soirée à tous les amis des animaux.

    Répondre
  • 31 octobre 2017 à 18 h 50 min
    Permalink

    Signé & partagé sans aucune hésitation !

    Répondre
  • 31 octobre 2017 à 17 h 24 min
    Permalink

    Moi non plus je n’ai pas de nom juste un numéro , je suis moi aussi née sur du béton , je n’ai jamais vu la lumiére du jour comme 95 % de ceux de mon espéce et durant la plupart du temps de ma pauvre vie je suis enfermée dans une cage ou je ne peux ni marcher ni même me retourner juste me coucher sur un sol froid pour nourrir mes petits que j’entends hurler à la naissance car on leur coupe la queue et on les castre sans anesthésie.Au bout de trois à quatre ans de misére , épuisée par mes mises bas et mes conditions de vie misérables , je ne suis plus bonne à rien , je suis donc envoyée à l’abattoir , ou je serais gazée comme la plupart des amis de mon espéce , je mourrai dans la souffrance et dans la peur , voyant mourir devant moi ceux qui me précédent , comprenant dans les cris et l’odeur du sang que je vais aussi mourir dans l’indifférence la plus total , moi aussi j’ai envie de vivre , mais voilà je suis une truie et mon destin est écrit par l’humain , et mon destin c’est de finir dans leur assiettes ,alors s’il vous plait pensez à moi…..

    Répondre
  • 31 octobre 2017 à 15 h 51 min
    Permalink

    Depuis de nombreuses années l’association One Voice m’a ouvert les yeux sur ce sujet. J’ai participé à des manifs, signé des pétitions, je n’achète plus que des cosmétiques, lessive, produits de nettoyage qui figurent sur la liste dressée par One Voice , non testés sur animaux et que chacun peut se procurer gratuitement en la demandant.
    A l’occasion d’une pétition je me suis rendue sur place pour voir ce qu’étaient les laboratoires Servier. On ne ressort pas sereine car là j’ai vu le matériel utilisé pour les tests de toxicité sur les Beagles. Combien de vies sacrifiées dans des souffrances extrêmes pour savoir combien de chiens vont mourir dans 5 mn, 10 mn etc c’est çà la recherche fondamentale …….çà sert à quoi ???? Je m’arrête là car je sens que je vais m’énerver car tellement choquée par ces méthodes

    Répondre
  • 31 octobre 2017 à 15 h 13 min
    Permalink

    Signé et partagé ! La barbarie sera-t-elle toujours la marque de l’humain ?

    Répondre
  • 31 octobre 2017 à 14 h 46 min
    Permalink

    Bonjour Odile, pétition signée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *