L'horreur au Texas / 150 lévriers exploités pour leur sang par la société Pet Blood Bank vivent un enfer/ Paul Mc Cartney s'insurge

Une nouvelle enquête de l’ONG de protection animale PETA vient de révéler l’enfer que vivent environ 150 chiens dans une ferme au Texas. Ils y sont utilisés… pour leur sang.

Aux Etats-Unis, il existe une banque de sang pour les animaux : la Pet Blood Bank. Elle est notamment approvisionnée par une ferme au Texas qui exploite 150 anciens Lévriers de course. C’est un ancien employé de la Pet Blood Bank qui a permis d’ouvrir cette enquête.

Ses photos et vidéos montrent des chiens mal en point, enfermés dans de petites cages, passant leur temps à tourner en rond, ce qui est symptomatique d’un comportement stéréotypé, signe de mal-être. D’autres passent également des heures à creuser des trous dans le sol.

Les chiens semblent souffrir de différentes pathologiques : plaies non traitées, tiques, gingivites, ongles incarnées… Durant l’enquête, deux Lévriers auraient même été retrouvés morts dans leur cage.

Pour prélever leur sang, on enferme ces chiens pendant trois heures dans de petites cages. On leur pompe alors 20% de leur volume sanguin, d’après la PETA.

Regardez l’enquête en vidéo (âmes sensibles s’abtenir) : 

 

  Le monde entier a pu découvrir avec effroi le sort réservé à 150 chiens utilisés dans une « ferme à sang » texane. Scandalisé, Paul McCartney, ancien membre des Beatles, souhaite les aider.

Nous vous dévoilions il y a quelques jours le triste sort réservé à 150 Lévriers qui, enfermés dans de petites cages, sont utilisés pour fournir la banque de sang pour animaux Pet Blood Bank. Confinés dans des box non aménagés, la plupart des chiens sont en mauvaise santé physique ou psychique : la vidéo diffusée par PETA montre notamment des chiens malades, infectés, avec des membres cassés, et extrêmement stressés.

Après la diffusion de cette enquête, la compagnie de distribution des produits sanguins Patterson Veterinary Supply, Inc. – qui distribue des équipements médicaux, des vaccins et des produits pharmaceutiques en France – avait affirmé qu’elle soutiendrait les efforts pour que des soins soient apportés à ces chiens. Seulement, une semaine plus tard, « la société est revenue sur cette promesse, explique PETA dans un communiqué, ce qui a motivé Paul McCartney à envoyer une lettre au nom de PETA Etats-Unis demandant à la société mère de Patterson, entreprise multimilliardaire, d’aider à sauver les chiens .»

La lettre de Paul McCartney

Cher M. Wiltz,

Je vous écris pour vous appeler à honorer votre promesse, et à libérer les chiens que votre entreprise a utilisés pour leur sang pendant de nombreuses années, sachant que ces 150 chiens – dont l’état s’est épouvantablement dégradé et qui sont maintenant détenus dans des conditions qui sont loin d’être idéales – ont servi votre entreprise, leur coûtant leur santé et leur bien-être.

J’ai habité avec des chiens depuis mon enfance et les ai tous énormément aimés, dont Martha qui a vécu à mes côtés pendant environ 15 ans et pour qui j’ai écrit la chanson Martha, ma chérie. Je suis sûr que vous savez que les chiens ont besoin d’affection et de confort – d’un lit dans lequel dormir, de chaleur en hiver, de la possibilité de courir et de jouer, et, comme vous et moi, ils ont soif de bonheur et de compagnie.

Je me joins à mes amis de PETA pour vous demander de rendre un semblant de vie à ces lévriers, et de les libérer des conditions atroces dans lesquelles ils sont confinés, isolés et seuls, certains tressaillant au bruit des pas de la personne qui vient prendre leur sang encore et encore. Ils ont eu une vie difficile sur l’hippodrome, et ils vont mourir sans amour s’ils sont laissés où ils sont. J’ai vu des photos de la façon dont ils souffrent à cause de leurs griffes qui ont poussé jusque dans leurs coussinets, ainsi que de leurs gencives infectées et leurs dents pourries, et l’on m’a dit que certains d’entre eux sont apparemment morts d’un manque d’eau.

Des personnes au grand cœur, des associations professionnelles prenant en charge les lévriers, se tiennent prêtes à placer ces chiens dans des foyers et à les y transporter sans frais. S’il vous plaît, prenez la bonne décision et gagnez le soutien de tous les vétérinaires bienveillants et de toutes les bonnes âmes du monde entier.

Je reste dans l’attente de votre réponse.

Sincèrement,

Sir Paul McCartney

Qu’adviendra-t-il de ces chiens ?

Après la diffusion de l’enquête de PETA, plus de 110 000 personnes ont demandé à l’entreprise Patterson d’utiliser ses ressources pour prendre en charge les soins à vie de ces chiens exploités. Un panneau d’affichage mobile est également apparu devant le siège de l’entreprise, dans le Minnesota.

Cependant, alors que l’enquête se poursuit, les derniers éléments ne semblent pas favorables aux chiens, toujours prisonniers : aucun signe d’abus ou de négligence n’aurait été trouvé par les forces de l’ordre local. Espérons que cette action de Paul McCartney permettra de faire évoluer la situation…

La banque de sang nie en bloc

L’employé qui a dénoncé cette situation a demandé à sa direction de fournir de meilleurs soins aux chiens. Mais, faute de changement, il a contacté plusieurs agences sanitaires et a alerté la PETA, qui a alors diffusé cette enquête.

En réaction, la Pet Blood Bank a permis à un assistant du bureau du shérif local de visiter la ferme, puis a diffusé un communiqué sur sa page Facebook : « Il est important de noter que le propriétaire de Pet Blood Bank est entièrement dévoué à l’honnêteté et à la transparence. En fait, Pet Blood Bank a été la première entité à demander que les forces de l’ordre locales enquêtent sur leur propriété après que des allégations ont été faites (…) L’assistant a pu voir que tous les animaux avaient de la nourriture, de l’eau et des abris, il n’a pu trouver aucun signe d’abus ou de négligence, et a vu que les animaux semblaient en bonne santé ». L’enquête se poursuit actuellement.

On en parle rarement et pourtant, le don de sang chez le chien existe aussi. Comme le nôtre, il sert aux transfusions dont peuvent avoir besoin les chiens dans certains cas.

Généralement, les vétérinaires ne parlent pas de don du sang aux propriétaires d’un chien en bonne santé. Mais si vous-même êtes sensibilisé à cette cause, alors pourquoi ne pas évoquer le sujet avec votre vétérinaire ? Cela pourrait servir à des chiens dans le besoin !


 
 

23 réflexions sur “L'horreur au Texas / 150 lévriers exploités pour leur sang par la société Pet Blood Bank vivent un enfer/ Paul Mc Cartney s'insurge

  • 21 octobre 2017 à 12 h 54 min
    Permalien

    Il n’y a pas la peine de mort au Texas? Il faut combattre le mal par le mal!

  • 21 octobre 2017 à 12 h 23 min
    Permalien

    Non, Odile, ne met pas en doute ton « utilité »….cela rajoute encore davantage à nos et leurs blessures….Une goutte d’eau dans la mer, c’est toujours une chaine formidable d’entraide, d’amour …Toi, tu n’as pas le droit de douter, meme si les larmes nous montent aux yeux quand nous lisons ces horreurs, meme si le cœur chavire et la nausée monte, il nous faut continuer avec parfois nos maigres moyens, mais toujours heureuse lorsqu’un sauvetage a pu etre fait, lorsqu’un galago a enfin trouver sa famille de tendresse….Courage Odile, nous sommes toutes avec Toi et te serrons très fort dans nos bras…
    Dona Otto et Maman

  • 21 octobre 2017 à 11 h 43 min
    Permalien

    je n arrive plus a trouver les mots tant de cruauté , je sais que cela existe sur les juments le prélèvement aussi pour nos dérèglements hormonaux nous les femmes afin de nous sentir mieux pendant après le ménopause sois disant!!!! et tous les laboratoires à la cons pour le binesssssss, c est mon coup de gueule je suis horrifiée et en colère envers tous ces monstres ……………qui ne cessent de faire subir tant de cruauté au NOM DE QUOI ????????

  • 21 octobre 2017 à 11 h 04 min
    Permalien

    Toute cette horreur nous révolte , mais n’oublions pas aussi les animaux de boucherie , qui souffrent terriblement dans la plupart des cas , les images filmées dans de nombreux abattoirs nous permettent de nous rendre compte de ce qu’endurent ces animaux sensibles pour se retrouver dans nos assiettes , nous ne pouvons plus l’ignorer ,et ça quelque soit l’abattoir, eux aussi auraient besoin de notre compassion….

  • 21 octobre 2017 à 10 h 01 min
    Permalien

    Tout simplement écoeurée et scandalisée par autant de barbarie…. C’est de la maltraitance, c’est une horreur

  • 21 octobre 2017 à 9 h 34 min
    Permalien

    Oh mon Dieu. Je suis bouleversée en lisant ce texte et en regardant la vidéo.
    Et toujours la même question qui me taraude :
    « Comment des humains peuvent-ils faire ainsi souffrir d’autres êtres vivants, parfois pendant des années, sans jamais éprouver la moindre compassion, la moindre pitié, la moindre honte ? »
    Aucune réponse, jamais…

  • 21 octobre 2017 à 9 h 12 min
    Permalien

    J ai des envies de meurtres pour çes bourreaux , comment on peut encore se servir de çes merveilleux chiens qui ont deja tant soufferts.meme mes larmes ne serviront à rien et pourtant toutes ces cruautés me font une immense peine et savoir que je suis impuissante me revolte

  • 21 octobre 2017 à 8 h 43 min
    Permalien

    tous les jours annoncent une horreur de plus, j’en peux plus de tout ça, j’ai honte d’être humaine, cette race se croit au dessus de tout, exploite, tue, martyrise, les animaux ne sont pas sur terre pour ça mais tout est question de fric, toujours plus de fric, alors pas d’état d’âme, ce ne sont que des animaux après tout …. ces gens n’ont rien compris, la nature et les animaux sont les rouages indispensables pour la survie du monde, partout, tout le temps, une petite âme souffre, je hais tous ces tortionnaires de m…e

  • 21 octobre 2017 à 8 h 23 min
    Permalien

    Cette cruauté est à vomir. Quel animal, quel être vivant peut mériter cette indignité. L’homme capable de tels tourments est un animal cruel, avide, sans cœur, il n’y a pas de mots, que des maux …

    • 21 octobre 2017 à 8 h 35 min
      Permalien

      Oui c’est terrible, je suis retournée pas tant d’horreur et je trouve que c’est de pire en pire, l’homme n’a plus aucun respect pour la vie animale qu’il utilise à son unique profit au détriment de tout le reste, je suis écœurée et je me demande à quoi on sert parfois

    • 21 octobre 2017 à 13 h 00 min
      Permalien

      Non, l’homme n’est pas un « animal » cruel, mais un humain cruel.

  • 21 octobre 2017 à 8 h 04 min
    Permalien

    Il existe la même horreur en Roumanie sur des chevaux à qui ont prélève à chaque fois 10 litres de sang.
    Envie de vomir, envie de crier, envie de pleurer ! Mais ça ne sert malheureusement à rien pour tous ces pauvres chiens, chevaux et autres animaux de laboratoire

    • 21 octobre 2017 à 11 h 41 min
      Permalien

      Pas seulement en Roumanie mais en argentine aussi… ils font porter des juments, prélèvent leur sang pendant 4 mois (une hormone particulière est recherchée) Ensuite les avortent SANS ANESTHÉSIE et ils recommencent; quand la jument ne peut plus porter elle est amenée à l’abattoir et la bonne viande de cheval de retrouve dans les supermarchés français… Vous avez déjà vu non la viande de cheval d’Argentine ? La aussi il s’agit d’une enquête de PETA ….
      moi aussi j’ai honte d’être humaine ….

Commentaires fermés.